Leçons de niveau 15

Calcul différentiel/Recherches d'extrema

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre
Recherches d'extrema
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Calcul différentiel
Chap. préc. :Théorèmes utiles
Chap. suiv. :Équations différentielles

Exercices :

Recherches d'extrema
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Calcul différentiel : Recherches d'extrema
Calcul différentiel/Recherches d'extrema
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Dans ce chapitre, nous allons aborder des théorèmes qui portent sur l’existence d'extrema locaux de fonctions définies sur des ouverts, puis nous verrons des méthodes plus générales permettant de trouver des extrema.

Définition[modifier | modifier le wikicode]

Panneau d’avertissement désigne un ouvert de dans tout le chapitre. (Les théorèmes suivants sont inapplicables sans cette hypothèse.)






Points critiques[modifier | modifier le wikicode]

Définition[modifier | modifier le wikicode]



Condition nécessaire sur la différentielle[modifier | modifier le wikicode]

Début d’un théorème


Fin du théorème


La recherche d'extrema locaux commencera donc toujours par la recherche des points critiques de la fonction étudiée.

Pour rechercher les points critiques, il faut résoudre le système d'équations :

.

Matrice hessienne[modifier | modifier le wikicode]

Définition[modifier | modifier le wikicode]



Selon le théorème de Schwarz, la hessienne est symétrique.

Condition nécessaire sur la différentielle seconde[modifier | modifier le wikicode]

Début d’un théorème


Fin du théorème


Ce théorème est surtout utilisé pour nier l’existence d'un extremum en un point critique. Il peut suffire par exemple de trouver des valeurs propres de la matrice hessienne qui sont positives et d'autres qui sont négatives, pour montrer qu'un point n’est pas un extremum.

Condition suffisante d’existence d'un extremum[modifier | modifier le wikicode]

Début d’un théorème


Fin du théorème


Cas particulier n = 2[modifier | modifier le wikicode]

Si est une fonction de deux variables réelles, sa hessienne en un point est de la forme

(notation de Monge).

Il est alors très facile de déterminer le signe des deux valeurs propres de et donc le statut de (positive, définie positive, etc.), sachant que

.

Extrema liés[modifier | modifier le wikicode]

Début d’un théorème


Fin du théorème