Projet:Wikiversité/Journal scientifique libre

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher

Phase en cours : Vote terminé. La décision est appliquée

Enjeu de la prise de décision

Cette page documente le projet de journal libre rattaché à la Wikiversité, notamment en lien avec la proposition faite par Rudy Patard[1].

Elle comprend actuellement la traduction de la proposition initiale, en complément de la traduction sous l'archive ouverte[2], et l’ouverture de la discussion.

(Voici une vidéo en anglais qui aborde ce problème de Journal libre et une longue vidéo avec sous-titres qui aborde également ce problème à travers l'histoire de quelqu’un qui a essayé de publier librement les articles des chercheurs)

But de ce projet

Fonder la communauté en accord avec les fondamentaux de la proposition pour la mise en place rapide du premier wiki based free-open journal.

Actions

Diffusion

Des événements sont à exploiter :

Modification

Implémentation

  • BOT : une requête pour l'étude du bot a été postée aux dresseurs de Wikipédia
  • Manifeste et pétition pour acter sous la forme des accords pour la publication sous cette forme de la recherche publique. Les exemples sous roarmap montre qu'une position d'invitation (requested) n'a pas le caractère injonctif (ordre) suffisant et que la revendication doit être une publication libre requise (required).

Ressources

Non encore étudiées mais dignes d'intérêt :

  • Practical guidelines for starting an institutional repository (IR) La documentation est riche de l'expérience des archives (README FIRST). Des enseignements seront à en tirer par le fait que nous dépassons l'ambition de l'archive.
  • Audit La question de la confiance en l'information et des démarches à mettre en œuvre (How can I trust). Ce sera pour nous la question des comptes utilisateurs d'autorité pour décerner les balises tel {\{En qualité d'expert CNRS|Discipline = thème}\}. La mise en place de liens vers le dépôt de mémoire (master, doctorat, HDR) peut également servir.
  • Capacity Building

Proposition

Préambule

Le document initial a été diffusé sous forme d'une lettre. Cette première révision de l’historique a vocation à garder trace de la forme initiale.

La discussion des principes décrits semble également porteuse pour les milieux associatifs ainsi que les mouvements utilisant un modèle de gouvernance distribuée. Pour ceux dont il est délicat d’identifier les valeurs fondamentales en l'absence du repère classique du chef de file, sous les principes énoncés, les individus restent responsables du contenu qu’ils dispensent. Le développement du modèle vers d’autres finalités, comme pour le le milieu associatif[3], devra se faire dans des projets distincts.

Contexte d’émergence du projet

Après deux ans d'étude de l’ACV[Quoi ?], Rudy Patard [4] développe la thèse soutenant que la racine des maux de cette thématique réside dans le processus de production et diffusion du contenu scientifique. Durant cette même période, toutes les corrections potentielles ont également été trouvées, isolément, dans la littérature.

Cette communication procède d’une lettre ouverte. C'est une aspiration à une nouvelle génération de journaux scientifiques. Cette partie décrit les principes de fonctionnement, constitutifs de journaux libres.


Aux communautés scientifiques,

de l'ACV plus particulièrement.

Aux chercheurs déprimés,

des références sans accès.

Aux citoyens, ravis de payer pour notre travail,

auxquels est rarement accordé le bénéfice de nous lire.


Mesdames, messieurs bonjour,

Suite à une contradiction entre le support et le contenu de mes travaux, je souhaite que soit examinée la proposition de création d'un journal ouvert. Je vous transmets donc cette proposition au regard de votre position ou des travaux que vous avez publiés et que je considère liés à ces questions[5][6][7][8][9][10][11][12][13][14][15][16][17][18][19][20][21][22][23].

Vous êtes tous cordialement invités à discuter et diffuser cette proposition. Je suis impatient de vous voir tous réagir à cela, enrichir cette idée de votre expérience et produire les graines d'une nouvelle génération de journaux scientifiques.


Cordialement

Rudy PATARD }}

Contexte

Mes travaux sur l'Analyse en Cycle de Vie reprennent les conclusions de la littérature que des difficultés majeures de la discipline tiennent de la fermeture des productions scientifiques de celle-ci (thème de la disponibilité et de la qualité des données). Or, à l'aube de l'écriture de mon premier article, je m'interroge sur le journal auquel je soumettrai ce travail. Suite à des recherches sur DOAJ, je ne trouve pas de journal qui satisfasse à l'ensemble de mes critères : libre en écriture, libre en lecture, libre en révision. Nous connaissons l’ensemble des éléments constitutifs pour une telle création. Nous avons de surcroît aujourd’hui un recul accru avec plus de dix ans d’existence des outils numériques nécessaires[24][25]. Je considérerais être un bien piètre défenseur des thèses d'ouverture que j'avance dans mes travaux, si je ne portais pas plus loin l'initiative d'un tel journal.

Principes de fonctionnement

Création d'un article, soumission

À la création de l’article (première enregistrement à la création de la page), l'auteur spécifie par une balise, ou modèle (template) sémantique : Ceci est {\{type de document | un article / livre / thèse}\} ... ayant pour {\{objectif | le journal / la soutenance / la conférence}\} et les auteurs sont : {\{auteur(s) | le créateur et tout autre auteur qu’il ajoutera sous la forme de son compte utilisateur du wiki}\}. Le modèle peut également intégrer tout élément additionnel pouvant être exploitable en terme de gestion bibliographique et de recherche (mots clefs, domaines ...). Les références bibliographiques seront indexées dans des modèles sémantiques également. Ceci afin de faire la traçabilité des citations et de permettre la continuité des évaluations actuelles (qu'elle soient jugée ou non, légitime, pertinente ...). Elles seront également exploitées pour le contrôle du plagiat.*

Processus de revue

Les wikis possèdent de façon générale une page article et une page de discussion. Je propose sans plus de complication d’utiliser cette seconde page pour son objet. Cette page n’est pas soumise à restriction d'auteur. Tout utilisateur peut donc ajouter un sujet de discussion, voir une révision et contribuer ainsi à l'amélioration de la qualité de l'article. Le nombre de critiques n'est donc pas limité par la structure du journal ou d'un processus de revue. L'ensemble de la critique de l’article est également lisible et transparente. La validation de la revue est détaillé dans la section « Intégration au journal ».

Bot gendarme « auteurs-paternité »

Le premier contributeur est l'auteur principal. Le principe du bot gendarme « paternité » ("authorship") est de supprimer toutes les contributions n'étant pas du fait des auteurs listés dans le modèle principal de l’article à la version n-1. L'article et sa protection sont créé simultanément. Si le premier auteur souhaite collaborer avec une autre personne, il lui suffit d'ajouter le nom de compte de la personne au modèle sémantique avec la balise des auteurs. Ainsi l'ensemble des auteurs sont responsables de l'article, dans sa version faciale (dernière de l’historique après vérification par le bot). Ceci ne peut être demandé à des auteurs qui n'auraient pas de contrôle sur leur contenu (cas du wiki classique).

Intégration au journal

De la même façon que les articles de wikipédia sont évalués sur leur qualité, la révision par des contributeurs (pairs) entraîne de fait la révision par les pairs. Les corrections réalisées sur la base des éléments de discussion pourrons être validées par les demandeurs des corrections. Un modèle (template) de correction sur le même principe que celui de l’article comportera donc un champ sémantique additionnel booléen {\{revue effective | « oui » / « non »}\}. Il sera initialisé à « non » et modifiable uniquement par le contributeur de la revue (contributeur ayant ajouter le modèle sémantique de revue dans la page discussion). Sous réserve du respect des exigences minimum ainsi que de la présence de X revues validées par une mention "effective", l’article intègre le journal. Sur la base des données renseignées sur les comptes utilisateurs des critiques (reviewers), la revue peut être qualifiée de nationale, internationale … et suivre la classification actuel des journaux scientifiques.

Exigence minimum de qualité pour la validation en tant qu'article du journal :

  • Exploitation explicite des méthodes de statistiques pour les affirmations quantifiés et présentation du plan d'expérience.
  • Compatibilité dimensionnelles explicite des équations et affirmations.
  • Accessibilité de l’ensemble des données nécessaires à la reproduction, (et donc la vérification) des travaux.
    • Autant que possible, les données utilisées doivent être accessible au sein de base(s) sémantique(s) publiquement accessible(s) avec un lien bidirectionnel, de l’article vers les données et réciproquement.
  • Emploi des unités SI (en supplément si l'auteur souhaite maintenir des unités alternatives)1.
  • Absence de plagiat.*
Plagiat

D'autres bots sont envisageables en vue de la protection contre le plagiat. Il ne s’agira pas de suppression mais bien d'étiquettes en vue de correction.

Il reste cependant un point contradictoire dans la protection contre le plagiat dans l'état actuel de propriété des ouvrages littéraires et artistiques. Il sera délicat d'employer un bot en vue de contrôler l'antériorité d’existence d'un élément pour un contenu auquel ce bot n'aurait pas accès.

La vigilance des critiques reste donc un point important dans l'attente d'une libération des sources.

Si le plagiat avéré est identifié (création d'une revue avec demande de corrections des sources pour cause de contenu non original), il pourrait être employé en guise de sanction un bot qui supprime toute nouvelle contribution de l’utilisateur pour une durée de X année(s). Le compte utilisateur reste actif et est identifié comme suspendu pour ladite sanction.

Conclusion

Je considère que les principes énoncés ne sont pas limités à mon domaine mais applicable à l’ensemble des disciplines scientifiques. Outre la création d'un journal international libre sur l'écologie industrielle, je serai ravi de voir chaque université ou groupe d'universités porter un journal sur les sciences qu’elles enseignent et développent en vue de la contribution à un ensemble collectivisé sous une même nom de domaine tel que cela a été réalisé pour les données en biologie avec Bio2RDF9.


Références bibliographiques 

  1. Proposal for wiki based free-open journals
  2. Proposition pour un journal libre.
  3. Voir notamment les discussions avec la MRES
  4. Rudy PATARD Université de Lille, Sciences et Technologies rudy.patard@ed.univ-lille1.fr UMET-MPGM | www.univ-lille1.fr Tel. +33 (0)3 20 43 49 41 Cité scientifique Bât. C6 - Bureau 226 59655 Villeneuve d´Ascq France
  5. Borkum, M. Health and Safety on the Semantic Web Automated Completion of COSHH Risk Assessment Forms. (2014). at <http://www.rsc.org/images/Mark-Borkhum-Health-and-Safety-on-the-Semantic-Web_tcm18-243641.pdf>
  6. Zhang, Y., Luo, X., Buis, J. J. & Sutherland, J. W. LCA-oriented semantic representation for the product life cycle. J. Clean. Prod. 86, 146–162 (2015).
  7. Davis, C. B. & Weijnen, M. P. C. Making sense of open data: from raw data to actionable insight : Proefschrift. (Next Generation Infrastructures Foundation, 2012). at <http://enipedia.tudelft.nl/thesis/ChrisDavisPhD_MakingSenseOfOpenData.pdf>
  8. Mutel, C. Some ideas on an open source version of the ecoinvent software. Spatial Assessment weblog of Chris Mutel (2014). at <http://chris.mutel.org/open-source-ei3.html>
  9. Masanet, E., Chang, Y., Yao, Y., Briam, R. & Huang, R. Reflections on a massive open online life cycle assessment course. Int. J. Life Cycle Assess. (2014). doi:10.1007/s11367-014-0800-8
  10. Lamela, Z. et al. Footprinted. org : experiences from using linked open data for environmental impact information. in (Shaker Verlag, 2011). at <http://lnu.diva-portal.org/smash/record.jsf?pid=diva2%3A803212&dswid=-9447>
  11. Sayan, B. The Contribution of Open Frameworks to Life Cycle Assessment. (2011). at <https://uwspace.uwaterloo.ca/handle/10012/6336>
  12. Singhofen, A. et al. Life cycle inventory data: Development of a common format. Int. J. Life Cycle Assess. 1, 171–178 (1996).
  13. Belleau, F., Nolin, M.-A., Tourigny, N., Rigault, P. & Morissette, J. Bio2RDF: Towards a mashup to build bioinformatics knowledge systems. J. Biomed. Inform. 41, 706–716 (2008).
  14. Perez, A., Larrinaga, F. & Curry, E. in Software Engineering and Formal Methods (eds. Counsell, S. & Núñez, M.) 306–312 (Springer International Publishing, 2014). at <http://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-319-05032-4_22>
  15. Ingwersen, W. W. et al. A new data architecture for advancing life cycle assessment. Int. J. Life Cycle Assess. (2015). doi:10.1007/s11367-015-0850-6
  16. Herrmann, I. T., Hauschild, M. Z., Sohn, M. D. & McKone, T. E. Confronting Uncertainty in Life Cycle Assessment Used for Decision Support. J. Ind. Ecol. n/a–n/a (2014). doi:10.1111/jiec.12085
  17. Raasch, C., Lee, V., Spaeth, S. & Herstatt, C. The rise and fall of interdisciplinary research: The case of open source innovation. Res. Policy 42, 1138–1151 (2013).
  18. BONSAI – Big Open Network for Sustainability Assessment Information. (2014). at <https://bonsai.uno/files/BONSAI-presentation.pdf>
  19. Ciroth, A. ICT for environment in life cycle applications openLCA — A new open source software for life cycle assessment. Int. J. Life Cycle Assess. 12, 209–210 (2007).
  20. Funtowicz, S. O. & Ravetz, J. R. Science for the post-normal age. Futures 25, 739–755 (1993).
  21. Logan, D. W., Sandal, M., Gardner, P. P., Manske, M. & Bateman, A. Ten Simple Rules for Editing Wikipedia. PLoS Comput. Biol. 6, (2010).
  22. Bonanni, L. et al. The Open Sustainability Project : A Linked Data Approach to LCA. (2010). at <http://urn.kb.se/resolve?urn=urn:nbn:se:kth:diva-63167>
  23. Madlberger, L. in On the Move to Meaningful Internet Systems: OTM 2013 Workshops (eds. Demey, Y. T. & Panetto, H.) 12–21 (Springer Berlin Heidelberg, 2013). at <http://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-642-41033-8_3>
  24. Status for Resource Description Framework (RDF) Model and Syntax Specification. (1999). at <http://www.w3.org/1999/.status/REC-rdf-syntax-19990222/status>
  25. MediaWiki. Wikipedia, the free encyclopedia (2015). at <https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=MediaWiki&oldid=672060274>

Nuvola apps gaim.png Discussion

Le thème de la publication scientifique n'est (je le comprends) pas connu de tous. J'invite donc ceux qui souhaitent le découvrir à regarder cette vidéo.

Spécificités (apports et différenciation aux projets sous wikimedia)

Notification RP87 : Bonjour et bienvenue sur la Wikiversité. J'aurais une question à vous poser sur votre projet. J’ai lu attentivement ce que vous avez marqué ci-dessus et il y a un point que je n'ai pas bien saisi :

  • Wikipédia accueille les articles encyclopédiques.
  • Wikinews accueille les articles sur l'actualité scientifique.
  • Wikilivres accueille les livres didactiques.
  • Wikiversité accueille les cours et les travaux de recherche.

Pourriez-vous nous préciser ce que le journal scientifique va apporter en plus sans rentrer en concurrence avec ce qui existe déjà ? Cordialement. Lydie Noria (discussion) 27 août 2015 à 11:09 (UTC)

Notification Lydie Noria :

Bonjour Lydie,
En référence à la discussion sous wikipédia, le protocole du journal proposé (bots et templates) pourrait parfaitement devenir un outil d'extension (et non de concurrence) de la wikiversité pour intégrer les travaux de recherche. D'où sa proposition ici. Mais pour les articles de ce (ces) journal(aux), les travaux (primaire, secondaire) serait produits en conservant les modes de reconnaissance et de confiance construit au sein des journaux scientifiques de la communauté académique (la revue par les pairs, la responsabilité des auteurs engagés en leurs noms, l'implication des institutions de la recherche) avec des moyens permettant plus d'ouverture et de transparence sur le processus d'écriture, de revue et d'édition. Il a d'ailleurs été discuté d'un fonctionnement sur le principe de miroirs entre des wikis universitaire et un wiki central (pourquoi pas la wikiversité). Mais effectivement, la discussion de l'usage de SemanticMediaWiki au sein des projets de wikimedia y fera peut-être obstacle. Dans l'attente de trancher la question sur le fait que Wikiversity.org peut ou non être ce point focal, j’espère que la discussion sur ce type de média avec la communauté scientifique pourra faire avancer le projet de tels journaux. Cdlt --RP87 (discussion) 27 août 2015 à 12:51 (UTC)
Notification RP87 : Les discussions concernant les prises de décisions ont habituellement lieu sur la page où est exposé le projet et pas sur sa page de discussion qui, logiquement, est réservée à des discussions sur la forme et pas sur le fond.
Je n'ai, à priori, rien contre votre projet et la question que je vous ai posée est vraiment due à un manque de compréhension de ma part. Cette question trouve sa source dans le paragraphe « Création d'un article, soumission » où vous dites que le créateur d'une page devra préciser, dans un modèle, s'il s'agit d'un article, d'un livre, ou d'une thèse. Or, il se trouve que nous accueillons déjà les thèses dans l'espace recherche de la Wikiversité. Pour sa part, Wikilivre accueille déjà les livres. Les articles me semblent être du ressort de Wikipédia pour les articles encyclopédiques et Wikinew pour les articles sur l'actualité scientifique. Il me semble donc légitime de m'inquiéter à ce sujet et de chercher à vraiment définir ce qui est propre au journal scientifique. Dans le cas contraire, on risque de ne plus savoir où mettre les pages ! que va-t-on mettre dans le journal scientifique, que va-t-on mettre ailleurs ? Il serait bien aussi, pour la clarté des discussions, que vous employez des phrases simples compréhensibles par tous les intervenants. Je n'ai pratiquement rien compris à votre réponse qui reste aussi floue que l'exposé principal. Il me semble nécessaire avant de voter d’avoir une vision très claire de ce dont il est question. Je n'ai aucune idée de ce que sera mon vote et j'attends de bien comprendre de quoi il s'agit. Image logo représentant un un smiley souriant --Lydie Noria (discussion) 27 août 2015 à 16:47 (UTC)
PS : Après plusieurs relectures, il me semble avoir compris que ce qui différenciait la recherche se trouvant dans le journal scientifique de la recherche dans l'espace recherche de la Wikiversité était l’existence d'un comité de relecture pour valider les recherches qui seraient des recherches faites par des chercheurs identifiés d'universités connues. Mais qui sont les personnes faisant partie du comité de validation ? En est-il de même pour les livres et les articles. Ai-je raison en disant que ce qui différencie le journal scientifique des wikis existants est le fait que les pages sont écrites par des personnes dont on connaît l'identité et qui n'utilisent pas de pseudo ? (pages qui seraient alors non modifiables par d'autres utilisateurs que le créateur, excepté, peut-être, pour des raisons de maintenance) --Lydie Noria (discussion) 27 août 2015 à 18:06 (UTC)
Notification Lydie Noria : Tout d’abord, ne ménagez pas la proposition. Si vous souhaitez proposer des alternatives, passer la proposition initiale dans une fenêtre dépliante. Si des sections ne sont pas claires taguez {\{à clarifier}\}. (je ne connais pas la balise pour ce type de demande équivalent {\{citation needed}\}).
"Mais qui sont les personnes faisant partie du comité de validation ?" Nous tous. C'est l’objet de la section "Processus de revue",où j'indique que "Tout utilisateur peut donc ajouter un sujet de discussion, voir une révision et contribuer ainsi à l'amélioration de la qualité de l'article." Là où je pense que l'incompréhension cristallise est entre l'action de production et publication du contenu (où il n'y a pas de filtre) et le caractère de "validation" et "reconnaissance". Je considère effectivement que l'expertise et la qualification sont inégales entre les personnes. Mais l'expertise ne se décrète pas. Il faut pouvoir en justifier. D'où l'écriture en son nom. Et d'où le port par les comptes utilisateurs de marques de reconnaissance de l'expertise. Et c’est ici que le principe se détache des comités de revue et d'édition classique. Il n'y a pas de filtre sur le contenu mais sur l'attribution de marques de reconnaissance. Le fait de pouvoir porter une qualification doit pouvoir se justifier. C'est ici une fort intéressante question du rôle des instances de l'éducation dans la certification des qualifications. J'espère que des membres des ESPE (ancien iufm) et des universités libres s'empareront du sujet.
Ne pas porter de marque n'empêche pas, ni d'écrire une critique, ni que celle-ci soit juste. Ce qui dans les schémas actuels est infaisable (ces comités sont fermés). Le fait pour le scientifique d’être critiqué par un non expert le force pour y répondre à vulgariser son propos.
Vous persistez à utiliser un langage abscons. Croyez bien que le fait de cultiver une rhétorique obscure n'amènera rien de bon. On est déjà trois utilisateurs à avoir voté « neutre » par incompréhension du but du projet. Plus un utilisateur qui a voté « contre » avec pour motif « Un manque de clarté dans la présentation du projet ». Je ne pense donc pas être la seule « cloche » à ne pas comprendre votre langage. Si vous n’êtes pas français et que vous utilisez un logiciel de traduction en français, dites-le franchement ! Si vous êtes dans l'incapacité de vous exprimez avec des phrases simples, sans figure de style, pour expliquer clairement les choses, il est inutile que nous poursuivions cette conversation. --Lydie Noria (discussion) 28 août 2015 à 20:32 (UTC)
Je vous écoute. Qu'est-ce qui n’est pas clair ?--RP87 (discussion) 28 août 2015 à 21:31 (UTC)
Notification RP87 : Vous intervenez sur un Wiki où les utilisateurs ont des origines très diverses et ne sont pas nécessairement habitués à certains jargons. Beaucoup d'utilisateurs ne sont pas des informaticiens ou n'ont pas une profession ou un niveau culturel qui les familiarise avec une certaine façon de s'exprimer et vous semblez ne pas en tenir compte. Vous utilisez certaines expressions qui peuvent ne pas être comprises par beaucoup, comme « caractère injonctif suffisant », « wiki miroir », « version faciale », dire que la Wikiversité pourrait être un « point focal », « vision très verticale des cultures » etc. Je précise toutefois que ce que je viens de dire ne concerne que les discussion faisant intervenir la communauté. Dans les cours et les travaux de recherche, vous pouvez utiliser le langage que vous voulez. La Wikiversité n'a pas pour objectif de se spécialiser dans la vulgarisation.
Il m’est difficile de dire ce qui n’est pas clair, cela prendrait trop de temps. Je vais donc essayer de résumer le peu que j’ai compris :
Il y aurait dans la Wikiversité, création d'un espace supplémentaire que l’on appellerait, par exemple, espace journal. Dans cet espace certains utilisateurs (je n'ai pas encore compris s'ils utilisent un pseudo ou contribuent sous leur véritable identité) créeront des articles, des livres, ou des travaux de recherche seulement modifiables par eux-mêmes et éventuellement par d'autres utilisateurs qu’ils auront désignés. D'autres utilisateurs de la Wikiversité auront un statut spécial (je suppose que c’est le sens que vous donnez à l’expression « marques de reconnaissance de l'expertise »). Ce statut est attribué à certains utilisateurs dont la compétence est officiellement authentifiée (par la fondation Wikimédia je suppose). Le statut spécial permet aux utilisateurs qui le détiennent de valider ou de refuser les articles, livres ou recherches créés dans l'espace journal (je ne sais pas s'il y aura possibilité de transférer les pages refusées ailleurs). Pour ce qui est de la recherche (qui intéresse plus particulièrement la Wikiversité), nous aurions, sur la Wikiversité, deux types de recherche : une recherche libre (dans l'espace recherche) et une recherche surveillée (dans l'espace journal).
Voilà, je pense avoir décrit le peu que j’ai compris de tout ce que vous avez dit. J'espère que les utilisateurs qui auront le statut spécial ne vont pas militer pour supprimer la recherche libre sur la Wikiversité. Si vous pensez que je n'ai pas bien compris quelque chose, pouvez- vous me le dire simplement (sans vous étaler sur des à-coté concernant ce qui se fait dans la société actuelle). Désolée d'insister pour avoir des explications simples. Image logo représentant un un smiley souriant --Lydie Noria (discussion) 29 août 2015 à 08:36 (UTC)
J’ai compris à peu près la même chose. Lydie, c’est la plus forte ! Image logo représentant un un smiley souriant Thierry613 (discussion) 29 août 2015 à 15:17 (UTC)

Clarté de positionnement du projet

  • j'arrive avec un peu de retard dans le débat. Avec les dernières explications le projet me semble plus clair. J’ai pour ma part assorti mon vote (favorable) de qqs suggestions dans mon "explication de vote" (plus bas).
    Je reformule ici ce que je pense avoir compris : Wikiversité abrite aujourd’hui des lieux et outils et supports de recherche et de pédagogie, et le projet de revue-open (d'un genre nouveau) serait en complément un lieu de publication (sous forme d’article scientifique et/ou technique) de ce contenu et pourquoi pas de contenus réalisés à l'extérieur de wikiversité mais en cc-by-sa 4.0 (ou licence compatible) dans un cadre permettant (via les liens internes et externes, les catégories, etc) une liaison avec tous les autres projets Wikimedia.
    Je me dis qu'un jour les auteurs de wiki-cours (cours écrits ou sous forme de Moocs avec vidéos) pourront compléter leurs stratégies pédagogiques en s'appuyant sur une telle revue, laquelle pourra, en lien avec les autres wiki, grâce notamment à Wikidata et aux liens hypertextes inter-wikis, être source d'émulations pour les améliorations disciplinaires et transdisciplinaires. Une telle revue pourrait aussi intéresser les communautés qui vont j’espère de plus en plus se consacrer à l'animation et au travail des laboratoires et de certains projets au sein de Wikiversité. De grands développements (encore rares sur wikiversité, mais ça viendra) pourront donner lieu à des articles plus synthétiques dans la revue. --Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
  • La principale difficulté semble résider dans la validation/crédibilité de la "relecture scientifique par les pairs", mais Wikipédia semble avoir résolu (avec ses limites intrinsèques) d'une manière très honorable ce type de défi. Peut-on encore préciser comment fonctionnerait ce système de "validation". On doit pouvoir s’inspirer de réflexions plus anciennes (car des discussions de ce type ont déjà eu lieu au sein de Wikipédia me semble-t-il). Dans le monde des wikis open, on est instinctivement prudent sur ces notions. C'est l'une de nos grandes forces (même si d'un autre point de vue cela est perçu aussi comme une faiblesse ou disons "un frein"). Il faut donc mieux définir ce que seraient (ou seront) les « marques de reconnaissance de l'expertise » (notion qui a été longuement discutée sur Wikipédia, à ses débuts, puis à plusieurs reprises (c'est même ce qui a différentié Wikipédia de Nupédia et Citizendium qui ne s'en sont pas remis, mais cette fois, il ne faut pas je pense jeter le bébé avec l'eau du bain, car dans le domaine de la publication scientifique, cela semble un passage obligé, qui mérite d’être testé, mais avec des modes wiki-collaboratifs) --Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
  • Question 1 : un article d'une telle revue serait-t-il considéré comme « figé » dans le temps à sa 1ère date de validation, avec ensuite une éventuelle version 2, version 3 pour les mises à jour, ou serait il comme une page de wikipédia amené à pouvoir être constamment amélioré ou modifié. (on peut néanmoins imaginer un "bouton" permettant toujours d'accéder à l’article original (ou à plusieurs versions validées de type bon article ou "article de qualité" mais avec qqs critères scientifiques mis en avant) plus facilement que par l'onglet "historique")--Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
Notification Lamiot : (et à tous) L'article n’est pas figé. Les auteurs sont systématiquement responsable de la dernière version. Les marques de reconnaissances sont par contre non définitive. Si à la version N d'un document ayant reçu la validation d'intégration à un journal un plagiat est identifié et confirmé (a posteriori), le document perd sa balise de reconnaissance d’article de journal scientifique et redevient un document de travail (toujours lisible, toujours accessible, toujours corrigeable). C'est le sens du bot authorship. Les auteurs sont responsables de façon continu.
D'ailleurs il poursuit de s'étendre dans les méta-données du type "Cité dans/par". Ce lien me semble important pour l’ensemble de la chaîne de connaissance en aval.
De plus il s'agit toujours de citer une version (comme actuellement pour les autres wiki). Ceci permet de justifier de l'emploi d'une conclusion même si elle est révoquée après coup. Les mécanisme de liaison des données entre article par le biais des modèles sémantiques doivent permettre la correction sur l’ensemble de la chaîne de connaissance.--RP87 (discussion) 1 septembre 2015 à 14:24 (UTC)
  • Question 2 : le pseudo est apprécié dans nos wikis, et un certain anonymat des relecteurs est également apprécié dans le monde des relecteurs de grandes communautés et revues scientifiques (un auteur ne sait pas qui le relira, mais dans les domaines émergents (où il y a encore peu d'experts), il peut aussi proposer des relecteurs, sans savoir s'ils seront retenus). Parfois les relecteurs ignorent tout des auteurs (ce qui rend leur regard plus neutre, mais parfois, le nom des auteurs est facile à deviner car ils sont les seuls capables de produire sur un sujet rare). Comment pourrions nous traiter ces questions. Faut il envisager des groupes de relecteurs-volontaires ? Relire un article scientifique est un bien plus gros travail que relire un article moyen de wikipédia.--Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
Notification Lamiot : (et à tous) L’anonymat est à traiter en miroir de la responsabilité selon moi.
Tant en auteur qu'en critique l'anonymat peut avoir son importance. Ma proposition ne l'empêche pas. Je vous expose le mécanisme que j’ai imaginé pour remédier à cette question. J'espère que la "scénette" éclaircira l'intention du projet.
  1. Paul est (comme à son habitude maintenant) l'auteur d'un article assez critique et hétérodoxe dans le domaine qu’il traite. Il craint une attaque personnelle plus qu'une critique de son travail recherchant l'objectivité.
  2. Paul créera donc un compte sous pseudo depuis lequel il écrit ce document avec la template article (il est le 1er auteur sous pseudo-Paul). La première création porte la balise, que Paul s'est fixé à atteindre, "objectif d’article de revue en psycho-sociologie".
  3. Jacques post-doc en psycho-sociologie sur un thème similaire à la question traitée par pseudo-Paul reçoit dans son agrégateur RSS l'abstract actuel de l'article. Les mots-clefs dans la template sémantique sont en effet ceux cherchés par Jacques.
  4. Jacques lit l’article et fait une critique mentionnant la faible représentativité de l'échantillon statistique. Il valide la méthode mais indique sa réserve sur le résultat. La revue ne valide donc pas l'intégration au journal. Constant un traitement sous libreOffice-calc des résultats, Jacques en profite pour poster avec sa critique les scriptes en R qu’il a utilisé pour vérifier le traitement. Comme Jacques vise un poste de titulaire et qu’il abonde ici à une hétérodoxie il préfère publier sa critique sous le compte de pseudo-Jacques. (À ce stade tous sont anonymes).
  5. Après poursuite de l'étude et correction du travail, Paul obtient quatre critiques de revue validées effectives. Dont deux par des critiques authentifiés en leurs noms (un statisticien canadien et un sociologue indien). Il y a donc un article du Journal Libre international de Psycho-sociologie avec pour auteur pseudo-Paul. Le document reçoit la qualification d’article de journal.
  6. Paul édite la template depuis le compte de pseudo-Paul et passe son compte Paul en auteur. Depuis cette nouvelle version sous son compte Paul, il copie-colle la production de pseudo-Paul et supprime le compte utilisateur pseudo-Paul des auteurs. (Il voulait avoir trace de l’ensemble du travail en son nom. C'est chose faite). Il mentionne dans les liens bibliographiques le passage d'auteur anonyme à auteur nominatif. Le bot de contrôle du plagiat voit donc un fort taux de correspondance (100%) mais une citation de l'article, la page de discussion fait mention à la section plagiat de ce constat mais cela n’entraîne pas de balisage plagiat. (ex: application sémantique des entités auteurs : Paul is same as pseudo-Paul sur les pages utilisateurs).
  7. Un an plus tard Pierre, psychologue, lit un article du Journal Libre international de psycho-sociologie et repère une erreur sur l'emploi d'une des échelles d'évaluation en psychologie. Cette erreur peut influencer la conclusion. Pierre en son nom et en position de docteur en psychologie (compte authentifié et liens de sa thèse dans sa page utilisateur) dépose une critique avec mention de révision des conclusions. Une balise {{Les conclusions de cet article sont contre-dite en | psychologie }} est appliqué par un bot sur la base d'une critique dont l'expertise est reconnue.
  8. Pierre est sévère dans sa rédaction car il vient, ce mois ci, de faire la revue de trois articles dont deux cas avérés de plagiats. Des plagiats malheureusement anonymes et dont les auteurs ne s'empressent pas d'apporter la moindre correction. Les auteurs anonymes, malgré la perturbation du mécanisme de révision n'auront pas à supporter de conséquences de leur acte. Par contre l’ensemble des auteurs anonymes pâtissent d'un taux de révision décroissant.
  9. Jean dont c’est également le thème de son sujet de stage de fin de master abonde à cette critique et ajoute des sources complémentaires. Il n’est pas fait mention de cette critique sur la page de l’article mais la critique reste lisible en discussion. Elle apportera d'ailleurs des éléments constructifs.
  10. Paul discute sur la page de discussion de Jean (il trouvait Pierre injustement sec dans sa critique), de l'influence sur les conclusions. Pierre précise cette influence dans la template de critique sur l'article.
  11. Paul annule sa conclusion précédente et la replace par une nécessaire poursuite de l'étude pour remplir les conditions de validation des échelles employées. Un développement supplémentaire complète la "discussion et perspectives" (dernière section de l’article avant les remerciement). La conclusion n'est plus positive mais le travail reste valide.
  12. Sandrine éducatrice en foyer écrit plusieurs mois plus tard en discussion que ce retournement est bien dommage. Elle aurait voulu essayer quelque chose sur la base des conclusions précédentes dans sa structure. Paul a trouvé par son biais une nouvelle population pour étendre la population d'étude et peut-être validé les conditions pour l'usage de l'échelle employée.
  13. Paul n'a cependant plus le temps d'écrire sur les comportements responsables et les contraintes systémique dans le milieu scolaire à l'élaboration du jugement morale. Professeur des collèges, il a accepté de nouvelles responsabilité dans son établissement. Peut-être que Jean, Jacques, ou une autre personne continuera sur cette piste avec l'opportunité offerte par Sandrine. Jacques et Pierre en tout cas ce sont mis à écrire ensemble sur une autre question ...
J'espère que ce scénario aura illustrer le modèle de fonctionnement possible.
Cette petite histoire pourrait permettre l'extension de la distinction sur l'expertise. Après avoir réalisé un travail digne d'un article de journal scientifique, Paul pourrait-il ou non prétendre à la balise d'expert en Psycho-Sociologie, ou juste Sociologie ? À mon sens oui s'il peut justifier de plusieurs productions scientifiquement valides, mais c’est ici mon opinion. Et en cas d'acceptation de cette reconnaissance sur les travaux antérieurs du compte utilisateur, rien n'empêche la poursuite de l'anonymat. Le compte pseudo-Paul pourrait (à mon avis) porter la qualification d'expert en psycho-sociologie s'il justifie sous ce compte de l'expérience acquise en la matière.--RP87 (discussion) 1 septembre 2015 à 14:24 (UTC)
Le volontariat pour la critique ?
C'est une question fort intéressante. J'avais à l'esprit un système de règles morales simples. J'écris 1, je critique à minima 2. Je n'ai pas fais l'étude des dépôts et motifs des chercheurs à ne pas déposer sous HAL leurs travaux. Dans ma structure (une umr du cnrs) ou ce n’est pas requis, je rencontre assez peu d’enthousiasme. La base du volontariat peut donc se heurté au même échec (ou du moins lenteur). Je doute cependant qu'une coercition à la production de critique soit très productive. J'avais plus à l’idée une incitation (distinction académique ou mention significative pour l'évolution de carrière). Je pense qu'ici l'avis des chercheurs eux même est requis.--RP87 (discussion) 1 septembre 2015 à 14:24 (UTC)

Intérêt du projet pour wikiversité :

  • Dans ce que je connais et en complément de l'intégration d'un outil permettant de produire des MOOC (voir Wikiversity:MOOC_Interface ou How to host your oer MOOC on wikiversity), je trouve que cette proposition est bien intéressantes pour améliorer ou compléter wikiversité, wikibook et la Galaxie Wikimedia, mais ce ne sera peut-être pas très facile (sans être insurmontable).--Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
  • L'interlangue est aussi un enjeu important, qui permettra s'il est développé aux utilisateurs des pays les moins riches d'accéder plus facilement aux savoirs et aux outils pédagogiques et d'acquisition de la connaissance, tout en développant un esprit critique et en s'intégrant plus facilement dans la communauté scientifique. Une nouvelle communauté pourrait se constituer autour d'un tel projet. --Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
  • Rem : un bon vulgarisateur n’est pas nécessairement un bon pédagogue ni un bon rédacteur de revue scientifique et vice-versa : wikiversité pourrait aider à rapprocher ces trois objectifs (écrire le savoir et le rendre plus appropriable, par l'écrit, l'image et la parole partout et donc dans plusieurs langues) --Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
  • question : Qq'un a-t-il cherché s'il existe déjà par hasard un projet émergent de ce type dans les wikiversité ou wikis d'autres "chapitres" (communautés linguistiques). Et si oui que peut-on tirer de leurs réflexions.--Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 13:30 (UTC)
Notification Lamiot : Des modèles sous openedition s'en approche. Mais il faut cherché journal par journal et les comités éditoriaux et de revue restent classique. [{%22term%22%3A{%22_type%22%3A%22journal%22}}}}%2C%22query%22%3A{%22match_all%22%3A{}}}}%2C%22from%22%3A0%2C%22size%22%3A10} DOAJ] ne m'a pas permis de trouver ce type d'alternative non plus (il y a d'ailleurs des éléments contradictoire pour certain journaux). Je n'est rien trouvé de similaire sous wikimedia. Les variantes des projets visent des contenu différents mais semble-t-il pas un mode d'organisation différent.
Par ailleurs si je précise l’application de la template dès la première création c’est pour éviter un comportement "troll" de mettre à posteriori une telle template sur une page pré-existante. Ce qui fait que des articles de journaux peuvent coexister avec le reste "classique" du wiki sans restriction d'auteur. --RP87 (discussion) 1 septembre 2015 à 14:24 (UTC)

Comment concilier le projet avec le fonctionnement d'un wiki ?

Ce projet me paraît excellent mais il me semble entrevoir comme une contradiction entre, d'une part, l'écriture d'un article d'une revue scientifique, avec un ou plusieurs auteurs bien identifiés (autrement dit un groupe "fermé") et, d’autre part, le principe d'un wiki où, normalement, n’importe qui, en théorie, peut contribuer à la rédaction, ou, au moins, corriger quelques coquilles sans avoir de permission à demander, ce qui fait la force et la souplesse d'un wiki.

Qu'en pensez-vous ? Thierry613 (discussion) 27 août 2015 à 21:36 (UTC)

La règle est simple : « En enregistrant les modifications, vous acceptez les conditions d’utilisation et de placer, de façon irrévocable, votre contribution sous les licences Creative Commons Attribution – partage à l’identique 3.0 et GFDL. ». Ensuite, il y a la règle de courtoisie et d'usage. Mais si une personne veut modifier, elle le peut. Crochet.david (discussion) 28 août 2015 à 05:18 (UTC)
C'est bien ce qui me semblait. Mais est-ce compatible avec l'écriture d'un article scientifique ? Thierry613 (discussion) 28 août 2015 à 05:55 (UTC)
C'est l’objet du Bot authorship. Sur la proposition que j'énonce SEULS les auteurs de la version faciale de l’article en ont la responsabilité. Si l'un d'entre eux fait du plagiat, trafique des résultats, fait une erreur, ils en sont responsables. La trace est dans l’historique. Et tout le monde (connecté) peut ouvertement le faire savoir. Si l'écriture est ouverte, il ne peut plus être réclamé aux auteurs d’avoir le contrôle de leur œuvre. (Ils ne l'ont effectivement pas). Avoir le contrôle et la responsabilité n'implique pas de ne pas être dans les licences libres.
Un hacker reconnu mais anonyme peut tout à fait avoir un pseudo, écrire, réviser et critiquer. Il suffit simplement que son groupe de pairs ait les moyens de reconnaître le compte.
Par ailleurs un "Non-auteur" peut tout de même y écrire. Et son action sera visible dans l’historique. Une personne disons, "user:prof_de_fr" peut tout à fait poster en discussion que RP87 à un français écrit déplorable. Elle peut faire des corrections et y faire référence. Le bot authorship révoquera ses corrections. Mais j'aurais toujours accès à leur traces. La généreuse personne y gagnera pour ma part une ligne de remerciement en fin d’article et je m'attacherai à reproduire les corrections qu'elle aura faite.--RP87 (discussion) 28 août 2015 à 13:08 (UTC)
OK. Vous m'arrêtez si je me trompe, mais est-ce que ça rapproche du style d'organisation d'un ouvrage "sous la direction de..." ? Thierry613 (discussion) 28 août 2015 à 13:41 (UTC)
Je ne suis pas sur de comprendre. Les auteurs de travaux scientifiques n'ont (à l’exception des doctorants) pas de direction sur leur production. Et même pour moi qui suis en doctorat, j'avoue que c’est plus que souple. (Ça peut être beaucoup plus directif sous d'autres directeurs de thèse). "Ouvrage "sous la direction de..."" me fait penser à une production artistique. Je n'ai aucune connaissance sur une éventuelle filière de recherche artistique.
Par ailleurs, le type de production induite me semble bénéfique. L'auteur commence son ouvrage indépendamment d'une conclusion positive visée ("Étude de l'influence de 'Truffe' sur le comportement de 'Machin'" et non "Amélioration de Machin par l'influence de 'Truffe'"). L'auteur dresse son plan d'expérience et publie ses résultats de façon progressive. Il se fait aider si besoin par un collègue employant une méthode alternative ou pour du traitement pour lequel il avoue ses limites. Des collègues d'horizon varié viennent (pourquoi pas) explorer un domaine de variation différent des paramètres ou apporter d'autres formes d'interprétation. Les co-auteurs sont réellement dans une relation de co-construction.--RP87 (discussion) 28 août 2015 à 21:23 (UTC)
Je me suis mal exprimé. Je pensais à des ouvrages collectifs où la rédaction est effectivement collective, sous la direction de M. Tartempion qui assure la cohérence de l'ensemble, ou bien chaque auteur signe son chapitre, mais il y a quand même une supervision du même Tartempion. Thierry613 (discussion) 29 août 2015 à 15:20 (UTC)
Notification RP87 :Je me permets d'insister pour avoir une réponse claire à ma dernière question. Même nouveau sur la wikiversité j’ai tout de même bien compris que les travaux de recherche qui y sont admis sont classés WP:TI et ne peuvent donc être ni-admis sur wikipedia pour en améliorer les pages, ni-supervisables par un quelconque comité qui aurait un pouvoir de censure. D'un côté il y a des chercheurs institutionnels qui ... cherchent une information manquante ; et de l'autre, des chercheurs qui trouvent quelque chose. Le problème est juste de savoir si ce qu’ils ont trouvé peut intéresser les premiers pour qu’ils "trouvent" à leur tour Clin d'œil. C'est cette relation là qui est intéressante car elle offre un raccourci énorme en gain de temps ... et d’argent ! Pas de censure sur le fond, juste sur la forme. Exemple (bidon) : vous cherchez le meilleur moyen pour apaiser les effets d'une piqûre de guêpe ? (vous consultez les tenants du savoir encyclopédique, la douleur augmente, vous allez voir un pharmacien, ça gonfle, ...) ! Vous consultez un journal alternatif qui "propose" de mettre une pièce de 5 centimes (cuivre) sur la piqûre : vous décidez, vous-même, de tenter ou non cette proposition. Je ne vois pas pourquoi cette information serait censurée autrement que par les lobbies pharmaceutiques ? L'important est que VOUS soyez soulagé ... pas EUX ! Je suis persuadé que la wikiversité peut être une pépinière d’idées nouvelles apportant des solutions inédites à des problèmes insolubles (en apparence). encore faut-il que ces solutions puissent être accessibles ... (je tape les 4~ avec alt GR + 2) : Supreme assis (grain de sel) 30 août 2015 à 09:10 (UTC)


Question : comment les administrateurs de comptes font-ils pour authentifier l'identité (pseudo ou réelle) d'un utilisateur ?--RP87 (discussion)

À travers le ticketing OTRS. JackPotte ($) 28 août 2015 à 15:27 (UTC)

N'importons pas l'élitisme et la hiérarchie statutaire de type corporatiste néfaste au milieu universitaire

L'idée d'un journal scientifique me séduisait à première vue. Mais l’idée de voir débarquer les valeurs du milieu académique universitaire au sein de Wikiversité me refroidit complètement. A mon sens, Wikiversité est justement un espace alternatif au milieu Universitaire traditionnel. Dans les valeurs et l'organisation du milieux académiques existent des choses néfastes à la diffusion objective du savoir. L'élitisme ambiant produit compétition, jalousie et de conflit interpersonnel tandis que la hiérarchie statutaire et corporatiste encourageant le faux paraitre, les jeux d'influence et autres intrigues dans le but d’acquérir plus de renommée et/ou plus de pouvoir décisionnel. Tout ceci nuit, je pense, à la neutralité et l'objectivité dans la transmission du savoir et détourne aussi le chercheur de sa mission altruiste. Wikiversité gagnerait de rester un lieu où les idées et arguments restent crédités et accessibles en fonction de leur pertinences et non en fonction d'une hiérarchie statutaire quelconque. Pour le dire autrement, je préférais par exemple offrir au lecteur un ensemble d'indicateurs sur la qualité des publications plutôt que de proposer une sélection subjective et arbitraire établie par un comité de lecture. Lionel Scheepmans Contact 27 août 2015 à 23:40 (UTC)

J'en juge que l'argument qui est critiqué ici porte sur la réponse à Lydie :
"conservant les modes de reconnaissance et de confiance construit au sein des journaux scientifiques de la communauté académique (la revue par les pairs, la responsabilité des auteurs engagés en leurs noms, l'implication des institutions de la recherche)"
Je reconnais volontiers le caractère néfaste et injuste du modèle principal actuel de l'éducation nationale (sur le quasi mono-modèle plan Condorcet) et de l'enseignement supérieur (par un modèle trop normatif et une visée élitiste de sélection avec un corps de grandes écoles sur concours). Je suis partisan d'une plus grande variété des modèles éducatifs en respect de la diversité des publiques. De ce qui m'a été donné d’en voir j'affectionne le modèle Freinet et les résultats qu’il a eu dans ma métropole confère l'expérimentation de l'école Hélène-Boucher. Concernant l'évaluation, je suis avide de découvertes et d'expérimentations. La question est discuté dans mon université. Car oui ceux sont aussi ces penseurs là l'université.
De l'élitisme et de l'université. "Dans les valeurs et l'organisation du milieux académiques existent des choses néfastes à la diffusion objective du savoir."
Les positions du type "qu'importe qu’il y est une élite si celle-ci se met au service du peuple." ont montrés leur limites[1]. Outre ses conséquences sociales, cela induit une vision très verticale des cultures et des systèmes de valeurs[2]. N'allez par contre pas apposer par fallacieuse généralisation sur toutes les sphères académiques l'étiquette "Élite en formation, danger démocratique".
J'accorde l'argument sur la problématique de l'organisation de la recherche académique contre sa diffusion la plus efficace. C'est tout de même contre cela que j’ai écrit cette proposition, ne l'oubliez pas. Et c’est aussi la conclusion de ma première publication [3].
Je réfute toutefois que les caractères que vous critiquez soient des valeurs de la recherche académique. Elle fait l’objet d'une libéralisation sévère, dont elle peine à se défendre comme nombre de services publiques. (je vous invite à la très bonne lecture du dossier "la connaissance".
Des perceptions hiérarchiques et horizontales.
Le fait de conserver la possibilité d'une reconnaissance hiérarchique n’est pas incompatible avec une reconnaissance horizontale tel que je le propose. Rien ne vous empêche de ne pas accorder de crédit à une mention {\{en qualité d'expert (CNRS, ou INRIA, ou INSERM ...) | discipline = 'thème X'}\}. Mais je doute que la communauté académique soit cliente d'un espace où elle ne peut pas justifier de la reconnaissance de ses pairs (verticalement comme horizontalement). Je ne peux personnellement pas (pour le moment hors acceptation de ma proposition) me permettre de publier sous la wikiversité l’article que je prépare (discuté dans la proposition) dans le cadre de mon parcours d'étude. Pour valider mon doctorat je dois attester d'une publication à comité de lecture international validée par mes pairs. Si je suis incapable de faire reconnaître :
  1. Que je suis effectivement auteur de ces travaux,
  2. que les comptes utilisateurs qui ont porté à mon article la marque distinctive d'une revue effective sont 1°) issue de plusieurs nations 2°) mes pairs (des experts de la question que je traite dans l'article),
ce travail n'a pas de valeur d’article de journal scientifique. (c'est un working document, un pré-print). Il ne valide pas mon travail de recherche et donc mon doctorat.
Et quelque part tant mieux. Il n’est pas possible pour un humain de lire tout le contenu produit sur un thème. Si je peux m'épargner la lecture des productions manifestement erronées et nécessitant des corrections, j'utilise mon temps (et l’argent public) à meilleurs escient.
De plus votre dernier argument m'étonne. En quoi ma proposition indique-t-elle le recours à "une sélection subjective et arbitraire établie par un comité de lecture." ? N’hésitez pas à pointer le passage incriminé de mon texte.
Notification RP87 :, de fait, tu ne parles pas de comité de lecture, autant pour moi, mais pour ma décharge, ce que tu proposes en remplacement n’est pas clairement expliqué. Lionel Scheepmans Contact 8 septembre 2015 à 22:04 (UTC)

Voilà une problématique bien introduite ! Le problème du circuit de recherche institutionnel s'exprime par le fait que son "objet" doit être validé. Or, la validation dépend du système qui les nourrit. Publier chez Elsevier, par exemple, à un coût ... non négligeable. Or, il existe des idées intéressantes ouvrant des horizons insoupçonnés qui ne peuvent naître QUE si le chercheur est en situation de non-dépendance. L'intérêt majeur de la Wikiversité est d’en permettre l’expression et d'ouvrir la possibilité à d'autres chercheurs de se glisser librement dans la brèche ouverte. Il n'y a pas vraiment de notion de compétition comme dans le circuit classique qui doit obtenir des crédits pour fonctionner. Or, me semble-t-il du moins, les meilleures idées sont celles qui peuvent jaillir ab nihilo et se formalisent peu à peu. Mais ces idées n'ont d'intérêt pour une communauté que si elles sont utiles et intégrables.
Comment le journal pourrait-il faire un lien ENTRE un état de savoir et des idées progressistes ? Supreme assis (grain de sel) 28 août 2015 à 08:14 (UTC)

Désolé cher Supreme, je ne suis pas certain de comprendre la question. S'agit-il de la relation entre ma proposition, l'état actuel des connaissances de l'humanité et ses axes de progrès ?
Si j’ai correctement reformulé, permettez alors le court développement suivant. Il existe des journaux (au moins un) qui publient leur processus de critique (en voici un[4], mais qui est en voie gold). Dans la configuration actuelle et générale des modes de critique de la recherche, si les comités éditoriaux et les critiques auxquels ceux-ci envoient les soumissions sont d'une opinion contraire au propos tenu, l’article a de forte chance d’être rejeté (à plus forte raison quand les deux opinions s'affronte dans des théories opposées). Les économistes hétérodoxes pourront peut-être se positionner sur cette affirmation et compléter ma perception très neuve de ses questions CF la position d'ATTAC.
Enfin, ma proposition n'ôte pas son caractère libre à la Wikiversité ! Quel point de ma proposition vous semble mettre ceci en question ?
Sur un plan plus pédagogique dans cet échange et tant pour Lionel que Supreme, vous semblez faire usage de la subjectivité comme d'un argument à caractère négatif. L'objectivité et la neutralité, dans un cadre d'analyse multidimensionnelle, où de plus l'analyste est inclus sont pour moi tout simplement inatteignable. Même à dire que vous caractérisez un élément (unique) que vous quantifiez objectivement, il n'en reste pas moins qu’il vous aura fallu faire le choix de l'élément observé, de la grandeur étudié et de son mode de caractérisation. C'est généralement l’occasion de subjectivité quant à une vision personnelle et utilitariste des caractères observables. À une soi-disant objectivité je préfère une subjectivité transparente où les jugements de valeurs sont clairement identifiés par leurs auteurs. À une soi-disant neutralité, je préfère la pluralité affichée. Nous discutons (quel que soit le sujet), en qualité d’être humain (sous-catégorie : occidentaux pour ma part) des connaissances développées, par des êtres humains. Les choses sont objectivement ce qu’elles sont. Mais ce que l'homme peut en connaître et exprimé, n'en avons encore qu'une maigre perception. Quant à mon opinion, je crois que nous n'en aurons toujours qu'une fraction. Puisse-t-elle être chaque jour plus grande. --RP87 (discussion) 28 août 2015 à 21:01 (UTC) (perspective d'un agnostique).
Notification RP87 :"vous semblez faire usage de la subjectivité comme d'un argument à caractère négatif." Ce n’est pas la subjectivité qui pose problème mais l’intérêt qui l'oriente ! Nous savons tous que les grandes découvertes sont issues de la subjectivité du chercheur ... mais leur utilisation ...
"Enfin, ma proposition n'ôte pas son caractère libre à la Wikiversité". Non, bien sûr, ma question était plutôt du genre interface propositionnelle ENTRE le savoir institutionnel (encyclopédique) et le savoir propositionnel. Ceci ne veut pas remettre en cause les circuits classiques dont on ne peut que constater l'alourdissement ! Je reformule donc en précisant :
Votre journal peut-il être une interface libre (une vitrine) sur laquelle le chercheur wikiversitaire (le commerçant) proposerait aux utilisateurs potentiels (les passants) un produit nouveau susceptible de lui être utile ? Sur le principe d'un résumé du contenu ? Le commerçant propose, le client dispose. Librement. De lui-même. Circuit court direct. Oui ? Non ? Supreme assis (grain de sel) 29 août 2015 à 08:42 (UTC)
Oui. Sans contestation possible ce type de publication met à nu le travail du chercheur. Le circuit est indéniablement plus court puisqu' avant même d’être terminé le travail peut être accessible. De ma découverte du monde académique, je doute cependant que d'emblée les chercheurs emploieront le mode collaboratif possible du modèle proposé. "Mais qui sais"(?), alors pourquoi pas l'optimisme. J’ai d'ailleurs essayé de trouver la règle la plus élémentaire dans les critères de revues : "mention explicite du plan d'expérience". De là à dire une vitrine pour une activité commerçante, cela me gênerait qu’il en résulte une marchandisation du travail de recherche. Puisque ici l'objectif est bien d'opposer, à la logique de propriété sur la connaissance, son élaboration entière sous licence libre. Je suis prudent quant à l'orientation sur la recherche. Un tiers extérieur pourrait vouloir orienter l'expérience pour obtenir une information spécifique qu’il attend. Mais si cette déformation du plan d'expérience nuit au résultat, ce sera au détriment du chercheur qui s'est laissé influencer, comme au détriment de ses travaux et de ceux qui ont contribué à les financer. Si cela n'a pas d'incidence sur la question investigué par le chercheur, alors tant mieux si une tiers personne peut (en clientélisme) en plus obtenir une information spécifique. L'important est que l’ensemble soit réalisé de façon transparente. La perception de valeur du travail de recherche est toujours lié au point de vue culturelle. Le fait de développer une connaissance nouvelle sur un support accessible à un grand nombre de culture différente pourra peut-être permettre d'atténuer un orientation culturelle prédominante(?).
Je pense avoir répondu à la question "vitrine". Je ne comprends pas encore la position d'interface propositionnelle dans le contexte de la production d'un article scientifique. Votre crainte relève-t-elle d'un plus grand pouvoir de nuisance potentielle entre les mains de tous par un accès libre à la connaissance ("... mais leur utilisation ...")? Je ne crois pas en la protection par l’obscurantisme. Et plus la population sera éduquée, au plus elle aura accès à la connaissance avec une mise en responsabilité de ses actions, plus elle agira de façon responsable.--RP87 (discussion) 4 septembre 2015 à 22:06 (UTC)

Passer de la publication de travaux universitaires à la production de savoirs en open source

Le projet qui est ici discuté est, à mon avis, une avancée importante vers la construction d'une communauté de production de savoirs avec les moyens offerts par les projets Wikimedia. Mon espoir est de voir arriver un projet qui fonctionne comme un laboratoire de recherche en sciences humaines et sociales (SHS) sans les travers et exclusions actuels des institutions de recherches scientifiques. Le chercheur étant vu comme un chef de projet responsable pour le fond et pour la forme du texte produit. Chef de projet veut aussi dire équipe de chercheurs. Mais, quel serait le sens de "chercheur" dans ce projet ?

Très peu de chercheurs débutants ont la maîtrise de Wikiversité et autres projets Wikimédia. Et encore moins celle de la littérature qui est ici citée. N'y-a-t-il pas un risque de créer une élite militante dans l'élite universitaire (syndicale et peut-être politique) ?
Après un lancement en "vase clos" à l'UMET (mon laboratoire) j’ai libéré une petite démarche d'auto-formation à la recherche. DOCDOC : formation par les doctorants pour les doctorants). Nous avons déposé (encore en vrac pour le moment) un wikilivre doctorat. Il s'agissait d'un constat que nous (doctorants) faisions majoritairement : "la répétition des mêmes écueils dans nos bureaux respectifs sur des problèmes identiques", de gestion bibliographique, de traitement statistique, de rédaction ... Or cela provoque un gain de temps non négligeable d'acquérir dès les premiers mois les réflexes qui font économiser du temps sur cette courte période de trois ans qu'est la thèse (pour une durée classique).
Après réflexion je me suis dis que cela n'avait pas uniquement de la valeur pour un doctorant mais pour quiconque souhaite faire de la recherche.
Je me suis engagé cette année pour la première fois, dans un syndicat et dans un parti politique. Et aucune de ses actions, la création de formation comme mes engagements politiques ne sont dissociables. Il ne s'agit pas de "créer une élite militante dans l'élite universitaire". Il s'agit de briser la coquille dans laquelle l'université se laisse enfermer. Il s'agit de donner à tous les outils jusqu'ici réservés à "l'élite". Lorsque la société civile aura compris ce qu'est la recherche, elle ne se la laissera plus voler par des intérêts privés.--RP87 (discussion) 4 septembre 2015 à 23:16 (UTC)
La base d'une recherche en SHS c’est la bibliographie. Je suis très impliquée, me semble-t-il sur cette question. Or, j’ai du mal à voir comment évoluent les techniques, les méthodes, les résultats. Si nous commencions par créer une base documentaire pour cette discussion ?
Je serais très intéressé de développer ces questions en un second projet. Après plusieurs mois de bibliographie, je suis tombé sur un article bibliométrique (citation et co-citation). L'objet était de permettre la détermination de "cluster" (groupe) au sein de la discipline et d’en avoir une perspective historique. C'est selon moi un outil qui deviendra indispensable. La masse à lire dépasse les capacités de lecture humaines. Un chercheur humain ne lira donc toujours qu'une fraction des écrits sur son sujet (sauf à être hyper-spécialisé et adieu le recul, la perspective historique et le positionnement inter- pluri- ou plus encore trans-disciplinaire). Mais le contenu lisible par machine bouleverse quelque peu la donne. Les chercheurs sur le traitement du langage naturel (NLP: natural language processing) font des progrès chaque jour et aujourd’hui il est par exemple possible de distinguer des auteurs sur la base de leur style d'écriture (fréquence de couple de mots spécifique).
Je n'en aurais probablement pas l’occasion durant ma thèse (faute de temps) mais j’avais souhaité utiliser des outils tel NLTK pour l'analyse de corpus de textes. (En gros traiter ma biblio par scripte). Je peux discuter avec vous sur une page projet des techniques discutées à l'INRIA lorsque je suis allé leur poser la question. C'est peut-être quelque chose à développer entre projets Git-Hub et Wikis.--RP87 (discussion) 4 septembre 2015 à 23:16 (UTC)
Comment participer aux événements que vous annoncez ? Comment financer cette démarche. Il me semble que ce sont des questions à poser à Wikimedia Fondation, aux différents Chapters, à Wiki Franca. Quelle est la position de Wikimedia France. A-t-elle un budget pour un tel projet ?
Il reste encore beaucoup à discuter avant de passer au vote. Sinon, il y a un fort risque de dupliquer l'existant.
Le groupe des Wikimédiens Ile de France tient une permanence le premier samedi du mois à la Cité des Sciences. Je propose que ces questions soient mises à l’ordre du jour. --Bel Bonjour, Ambre Troizat (discussion) 29 août 2015 à 12:08 (UTC).
Important : pour ceux qui auraient pensé à rejoindre le groupe franciliens à la Cité des sciences. Le premier samedi du mois n'aura pas lieu, exceptionnellement, en septembre. La permanence Wikimedia non plus. Pour des raisons internes à la Cité des Sciences.
Pour la participation aux événements de l'open access week, le plus simple et de voir sur la carte de ce mouvement la manifestation la plus proche de chez vous (conférences, débats ...). S'il n'y a rien à proximité, pourquoi pas les webinars. Dans ma proposition je souhaite un portage des wiki par les universités. Il s'agit en fait d’établir une structure dont les coûts sont très distribués. Les universités ont généralement un site web. L'hébergement d'un wiki ne me parait pas insurmontable pour ces organes. D'autant plus qu’il s'agit à long terme de coupé les frais d'abonnement aux journaux. Pour Lille1 (mon université), d’après une discussion avec une bibliothécaire en charge des "catalogue numérique" c’est de l’ordre de 1.7 millions d'euros. Il y a donc de quoi réclamer un autre usage de ces fonds publics. Je propose une alternative moins onéreuse je pense. Le retour de wikimédia sur ses coût de fonctionnement serait très intéressant sur ce point. (comparatif coût des abonnements SPRINGER, ELSEVIER, CAIRN, PERSEE, Wiley, JTSOR ... au nombre d’article VS coût wikimedia). Il y a de quoi monter une SCIC pour ceux qui ont une volonté entrepreneurial alternative.
Je ne suis pas en Ile de France, mais je suis très intéressé par un échange approfondi avec wikimedia. Pourquoi pas un firefoxhello à l’occasion. @+ --RP87 (discussion) 4 septembre 2015 à 23:16 (UTC)

Bibliographie et autres références

Il y-a-t-il une opposition technique à ce que nous utilisions les modèles ouvrage et article pour construire la partie "Références bibliographiques. Ce serait, à mon avis une belle expérience qui serait tout de suite réutilisabe. --Bel Bonjour, Ambre Troizat (discussion) 30 août 2015 à 11:42 (UTC)

Question : on ne signe pas sur cette page. Il n'y a pas d'icône ?

--Bel Bonjour, Ambre Troizat (discussion) 29 août 2015 à 12:08 (UTC).

Ça n’est pas propre à cette page. Depuis quelques jours, l'icone/raccourci de la signature a disparu... Que personne ne sorte ! (Il faut aller chercher les 4 tildes dans le "pavé" des caractères spéciaux, en-dessous de la fenêtre où on tape son texte et du bouton "enregistrer"...) Thierry613 (discussion) 29 août 2015 à 15:23 (UTC)
Vous avez vidé vos caches (CTRL + F5) ? Si cela persiste, est-ce le cas une fois déconnecté ? JackPotte ($) 29 août 2015 à 15:41 (UTC)
j'ai encore épisodiquement le même problème (sur wikipédia aussi me semblet-il ?) sans repérer d'où peut venir le bug. Pus vite que dans les caractères spéciaux peut-être, on peut aussi passer par l'onglet "aide" puis la rubrique discussion, qui affiche --~~~~ qu'on peut alors copier-coller. --Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 09:35 (UTC)
Je viens juste de me la payer sur le Wiktionnaire : TypeError: mw.toolbar is undefined. C'est dû à la dernière mise à jour MediaWiki, nous ne pouvons rien faire ici et il suffit de recharger les pages où elle survient. JackPotte ($) 30 août 2015 à 11:00 (UTC)
Merci pour la séquence formation. --Bel Bonjour, Ambre Troizat (discussion) 30 août 2015 à 11:18 (UTC)

Proposition de réorganisation de la prise de décision

La lecture de cette page de projet me fait un peu l'effet de trois Chimay bleues...

J’ai aussi l'impression que les personnes qui ont voté Image logo d’un vote pour Pour ci-dessus, le font car il sont pour l’idée de travailler sur la mise en place d'un journal scientifique, alors qu’il sont par forcément pour la proposition de RP87.

Je me trompe peut-être, mais si mon hypothèse est juste, nous avons tout intérêt à ouvrir une nouvelle page [[projet:Wikiversité/...]] dans laquelle on inviterait notre communauté à voter point par point un ensemble de propositions libres qui constitueraient dans son ensemble la totalité du projet.

On peut sur certains sujets voter plusieurs propositions faites librement par la communauté et sélectionnée selon la méthode condorcet ou une autre clef de répartition de votes. Ceci a déjà été fait dans cette page de prise de décision (qui signalé au passage, n'a jamais été signalée au niveau des Annonces au sein de la communauté Wikiversité).

Dans cette optique chaque vote permet une avancée dans l'acceptation ou le refus des composantes du projet. On avancerait ainsi pas à pas tout en ciblant les discussions sujet par sujet.

Pour un projet aussi complexe que la mise sur pied d'un journal ou d'une bibliothèque universitaire, je crois que c’est la seule façon d'y voir clair et de s'en sortir.

Ma proposition serait donc de clôturer cette présente page de prise de décision par deux questions simples :

  • Êtes vous pour ou contre la mise en place d'un journal au sein de la Wikiversité ?
  • Êtes vous pour ou contre la mise en place d'une bibliothèque universitaire au sein de la Wikiversité ?

En fonction des résultats, nous pourrions alors créer la page Projet:Wikiversité/Création d'un journal et/ou la page Projet:Wikiversité/Création d'une bibliothèque universitaire dans lesquelles seraient votées les propositions faites par la communauté.

Pour exemple:

P.1. Le journal sera : A = Scientifique, B = Pédagogique, C = Scientifique et Pédagogique (ou A + B).
Discussion :
Vote :
Résultas :
P.2. Le choix du contenu choisi par: A = Un comité restreint, B = L'entièreté de la communauté, C = Un tirage au sort.
Discussion :
Vote :
Résultas :
P.3. Le contenu sera choisi sur base : A = De candidature, B = De critères de qualité prédéfinis par l’ensemble de la communauté. C = D'un calcul astral et d'une analyse de sang du principal auteur, D = A + B, E = A + C,

Etc.

Notification Lionel Scheepmans : Présenté sous cette forme, l’idée me paraît trop vague ! que va-t-on mettre dedans ? --Lydie Noria (discussion) 8 septembre 2015 à 12:05 (UTC)
Notification Lydie Noria : Il s'agit juste d'inviter la communauté à ouvrir une nouvelle page pour redémarrer le schmilblick de façon intelligible.
L'idée de RP28, à qui je souhaite à nouveau la bienvenue au sein du projet, est à mon sens très chouette. Mais elle est tellement aboutie et complexe que la communauté (en tout cas toi et moi plus tout les autres qui n'osent le dire) a du mal à la comprendre vu le nombre de concepts qu’il faut assimiler dans un flux d'informations assommant. Le projet de RP28 est intéressant, mais adoptons le à notre communauté et non l'inverse. Lionel Scheepmans Contact 8 septembre 2015 à 15:13 (UTC)
Notification Lionel Scheepmans : Je pense qu’il serait effectivement plus convenable de convenir que ce que tu as rajouté, sera effectivement supprimé à la conclusion du vote, ci-dessus, de la présente prise de décision. Ce que tu as rajouté ne me semble pas avoir sa place dans la présente prise de décision. Il me semble que les votes sont clairement en faveur du « pour » et tu devrais pouvoir faire une autre prise de décision si quelque chose, qui te paraîtrait indésirable et non clairement prévu, survenait dans la mise en place de la présente prise de décision. Il est trop tard pour redémarrer le schmilblick, la tentative est, je pense, sans espoir ! Image logo représentant un un smiley souriant --Lydie Noria (discussion) 8 septembre 2015 à 17:34 (UTC)

Je pense que nous nous dispersons ! Ne mélangeons pas les deux choses :

  1. Un journal contient des informations variables marquant l'évolution d'une recherche sous forme d'articles. il traduit un travail en-cours sur un sujet!
  2. Une bibliothèque contient des documents complets (livres) sous forme compacte sous forme d'objets.

Pardon pour cette différentiation logique, mais les deux ne peuvent pas être traités de la même façon ! Un article pouvant se référer à un livre. Les deux sont intéressants mais je pense qu’il faut différencier la discussion si on ne veut pas se mêler les pinceaux Clin d'œil Supreme assis (grain de sel) 8 septembre 2015 à 10:58 (UTC)

Sans parler des logs : Spécial:Journal. JackPotte ($) 8 septembre 2015 à 11:40 (UTC)
Je reconnais bien là ton humour JackPotte Clin d'œil
Le but Supreme assis, est justement d'ouvrir deux pages distinctes pour ne pas traiter sur une même page l’idée d'un journal et l’idée d'une bibliothèque scientifique. Lionel Scheepmans Contact 8 septembre 2015 à 15:13 (UTC)
Je ne comprends pas encore l’intérêt du journal. A mon avis, il faut résoudre les problèmes de la bibliothèque/bibliographie scientifique d’abord.​ -- Bel Bonjour, Ambre Troizat (discussion) 8 septembre 2015 à 16:59 (UTC)

Dernière précision

J’ai bien relu (presque) toutes les interventions ... et, en fait, je suis embrouillé ! Quelle est LA question du vote ?

  1. pour mettre en place ce journal ?
  2. pour étudier le projet de ce journal ?

J’ai également bien relu les choix et les commentaires : il semble que la réponse à ma question soit la 2 ! En quel cas, il conviendrait d'ouvrir une page de propositions pour le contenu et le mode de fonctionnement AVANT de voter. A l'auteur du projet de le finaliser autour de ces propositions et de le présenter ALORS aux votes.
Du moins ce me semble-t-il ... logiquement ... dans l’ordre Image logo représentant un un smiley souriant Supreme assis (grain de sel) 31 août 2015 à 08:35 (UTC)

Zut, moi je pensais que c’était la 1. J’ai cru que l’on nous demandait simplement si l’on était d'accord pour recevoir ce journal dans la Wikiversité. Les détails du fonctionnement étant étudiés plus généralement à un autre niveau. Image logo représentant un un smiley souriant --Lydie Noria (discussion) 31 août 2015 à 08:52 (UTC)
Idem pour moi. Mais la 2, c’est pas une décision à prendre... Ceux qui sont intéressés n'ont pas besoin de voter pour étudier le projet. Et ceux qui sont pas intéressés ne l'étudient pas, tout simplement... Image logo représentant un un smiley souriant. Thierry613 (discussion) 31 août 2015 à 09:35 (UTC)
Ah ! j'aurais mal lu :
  • 1000% pour étudier la question
  • À tenter. Si on veut voir ce à quoi on peut arriver avec un tel projet : sous quelle forme ?
  • expérimentation : avec quel contenu ?
  • manque de clarté dans la présentations du projet : précisions ?
  • j'attends de comprendre hum ! Clin d'œil : moi aussi !
  • Je ne comprends pas bien l'objectif du projet : ben ... moi non plus à vrai dire Image logo représentant un un smiley souriant
Sans doute que Ceux qui sont intéressés n'ont pas besoin de voter pour étudier le projet. Et ceux qui sont pas intéressés ne l'étudient pas, tout simplement est la plus belle phrase de la page. Je reste donc neutre. merci à tous Supreme assis (grain de sel) 31 août 2015 à 12:43 (UTC)
Mince ! Je vais me faire lyncher ! Image logo représentant un un smiley souriant
Mais c’est pas parce qu'on vote pas tout de suite qu’il faut pas étudier le projet...
Le projet n'était pas forcément expliqué très clairement au départ, mais le fait de discuter a permis de clarifier pas mal de choses (grâce à Lydie et Lamiot, notamment). Comme quoi, ça vaut la peine de discuter. Thierry613 (discussion) 31 août 2015 à 14:08 (UTC)
Je plussoie : "Comme quoi, ça vaut la peine de discuter". - Bel Bonjour, Ambre Troizat (discussion) 1 septembre 2015 à 10:42 (UTC)

Le mot de la fin ?

Notification RP87 :"l'objectif est bien d'opposer, à la logique de propriété sur la connaissance, son élaboration entière sous licence libre" est une phrase d'importance qui fait avancer un chemiliblic dans ma tête ! Merci pour cette réponse importante pour MOI et pour ceux qui ont voté contre ! En effet, il ne s'agit plus de marchandiser la recherche pour obtenir des crédits et produire des résultats à des fins profitables, mais bien de chercher ENSEMBLE et proposer des solutions intelligentes aux problèmes cruciaux qui se posent. Sortir du système élitiste qui se réserve le droit à la parole. La discussion à sens unique est à bannir. L'avenir est à la discussion communautaire par laquelle chacun apporte une pierre. Merci à la wikiversité de construire ce modèle. Mais il reste à créer des liens vers le circuit classique pour l'impliquer dans NOTRE démarche. ET ça, c’est pas gagné ! Exemples : ici et ici.
En conséquence, j'approuve cet objectif. je ne suis pas compétent pour discuter des modalités de mise en place, mais j’aimerai participer à une liste de propositions de forme, si possible. Je change donc la couleur de mon vote Supreme assis (grain de sel) 5 septembre 2015 à 09:39 (UTC)

Vote

Les implications pour la structure (hébergement, volume, bande passante) étant conséquentes, il est préférable d’avoir l'avis de développeurs, superviseurs, stewards.

Dans le cadre de l'étude de cette initiative j’ai invité Marin Dacos (Directeur d'OpenEdition. Edition électronique. Digital Humanities.) à évaluer si la proposition pouvait être un outil pertinent pour la voie Diamant de l'OpenAccess. Dans le cas où la communauté des wikiversitaires ne souhaiterait pas que wikiversité soit rattachée à cette initiative (vote contre validé), Prière de maintenir la discussion du projet en vue de son utilisation avec d'autres points de mutualisation que wikiversité.

Pour

  1. Image logo d’un vote pour Pour à 1000% pour étudier la question... A mon avis, ce n'est plus un problème technique mais un problème culturel et politique chez les chercheurs qui ont besoin d'indicateurs (avec un impact factor) pour justifier leurs résultats auprès des institutions publiques et privées qui financent leurs travaux. La première mission de ce projet peut être de définir les problèmes qui empêchent les étudiants et leurs enseignants/chercheurs d’utiliser Wikiversité comme Journal scientifique et de définir avec eux des solutions. Je pourrais organiser une réunion au sein de mon université quand les problèmes seront posés et des solutions proposées. --Karima Rafes (discussion)
  2. Image logo d’un vote pour Pour quoi pas Image logo d’un vote pour Pour une fois que l’on veut rendre des comptes sur les résultats de l’argent public, en plus le sujet m'intéresse. JackPotte ($) 27 août 2015 à 18:11 (UTC)
  3. Image logo d’un vote pour Pour une expérimentation, dans le cadre et le fonctionnement actuels de Wikiversité (espace de recherche), avant d'envisager un hébergement avec un nouveau nom d'espace. --Thierry613 (discussion) 27 août 2015 à 21:41 (UTC) (avis révisé le 01 IX 15).
  4. Image logo d’un vote pour Pour À tenter. Si on veut voir ce à quoi on peut arriver avec un tel projet, il faut essayer. ;) Veillons juste à ce que cela reste indépendant des autres projets wikimédia. Altadil (discussion) 29 août 2015 à 08:51 (UTC)
  5. Image logo d’un vote pour Pour une expérimentation (avec un test mulilingue par ex franco-anglais dans un premier temps ; au moins pour les résumés). L’idée que chaque faculté de Wikiversité puisse avoir son "Open-revue (plus ou moins virtuelle)", ouverte aux "vrais" universitaires et à d'autres, en lien (hypertexte) avec les autres wikis de la fondation (Wikipédia et Commons notamment, mais pas uniquement) est séduisante (et déjà évoquée me semble-t-il).
    Il faudra bien clarifier le lien entre l'auteur principal, les auteurs secondaires, les relecteurs et la communauté, et la manière dont les articles peuvent vivre et évoluer dans le temps (processus de mise à jour par ex).
    Je comprend que ce projet peut être tout à fait complémentaire aux autres Wikis de la fondation (à condition de bien expliquer ou rappeler son périmètre dans sa page de présentation).
    Il me semble naturel qu'un tel projet soit associé à Wikiversité (mais pourrait ensuite devenir indépendant s'il prenait une très grande ampleur). Il pourrait aussi faciliter d'intéressant processus créatifs d' écriture collaborative, impliquant à la fois des chercheurs confirmés, des étudiants et/ou novices ou simples relecteurs (ce qui est très favorables à mon sens à une "bonne vulgarisation scientifique" ... ca débouchera peut-être sur des choses inattendues (dans le domaine des sciences appliquées par ex). Des règles simples comme dans Wikipédia devraient permettre d'évincer les pseudosciences, ou discours loufoques d'illuminés tout en permettant mieux de présenter des concepts émergents pertinents ;
    Enfin, comme le disait Lydie et d'autres, il est ici particulièrement important de ne pas jargoniser (je sens un réelle effort, et une certaine réussite à le faire, et c’est difficile dans les domaines pointus, mais Ô combien utile ; et dans la mesure du possible il serait utile de faire de même dans les futurs potentiels articles de cette revue encore en projet.
    PS : il me semble qu’il y a des cas de revues de sciences humaines qu'on peut qualifier de scientifique ou des auteurs peuvent écrire sous des pseudo (en sciences humaines), il faut réfléchir à cette possibilité, qui comme dans Wikipédia a des inconvénients, mais aussi des avantages (ex : dans les pays en guerre ou certains contextes de tension où la vie d'un auteur peut être menacée en raison ce qu’il écrit.. Personnellement j'écris sous mon vrai nom, mais je reconnais que le pseudo permet aussi une lecture plus "neutre" et parfois plus "prudente" quand on ignore le sexe et la nationalité, la religion, formation, l'âge, etc. de celui qui a écrit, mais il faut alors que l’on sache qu’il s'agit d'un pseudo et bien entendu que ce pseudo ne soit pas le nom d'un auteur existant ; c’est la qualité du contenu des articles et un peu moins la personnalité ou le nom de leurs auteurs qui sera alors mis en avant, ce qui ne peut que flatter notre modestie, n'est-ce pas ?).Lamiot (discussion) 30 août 2015 à 11:12 (UTC)
  6. Image logo d’un vote pour Pour Après de nombreuses relectures pour essayer de comprendre au mieux de quoi il s'agit, malgré le jargon des intervenants. Après longue hésitation entre voter pour et voter contre. J’ai l'impression que l’on joue à quitte ou double avec ce projet ! Mais bon, après intense réflexion, il me semble que cela vaut le coup d'essayer. --Lydie Noria (discussion) 2 septembre 2015 à 12:47 (UTC)
  7. Image logo d’un vote pour Pour Après avoir enfin obtenu une réponse claire sur l'objectif de fond Supreme assis (grain de sel) 5 septembre 2015 à 09:42 (UTC)
  8. Finalement Image logo d’un vote pour Pour C'est tellement beau un consensus à condition que :
  • la gestion et la sélection du contenu se fasse par l’ensemble de la communauté et/ou par sélection aléatoire selon des critères méthodologies, déontologiques et épistémologiques édités par l’ensemble des utilisateurs.
  • que l’on oublie dans un premier temps et tant que le besoin ne se fait pas sentir tout système de blocage ou de suppression automatisée ainsi que l'imposition de modèle autre que ceux déjà existants (et adaptables) pour laisser les auteurs gérer eux-même leurs page de rédaction.
  • que l'accent soit mis sur les idées et non sur les auteurs en passant outre des réputations ou expertise quelconque.
  • que ce journal ne traite pas uniquement de l'espace recherche mais aussi de toute les autres activités du site.
Lionel Scheepmans Contact 8 septembre 2015 à 22:57 (UTC)

Contre

  1. Image logo d’un vote contre Contre actuellement pour les raisons suivantes :
    1. Effectivement, un manque de clarté dans la présentation du projet
    2. Le contexte du projet qui se déclare libre en écriture, libre en lecture, libre en révision et qui développe des idées et concepts contraires à cette liberté
    3. Les principes de fonctionnement énoncés (comme d'habitude le comment expliqué avant le qui, le quoi, le pourquoi, ...)
      1. Modèles et balises imposés concernant le contenant mais aussi le contenu (libre en écriture ?)
      2. Processus de revue, les "autres" idées seraient admises dans l'espace de discussion et validée par un auteur-père (liberté en révision ?)
      3. Bot-gendarme, les "autres" idées exprimées sur le texte de base seraient directement éliminées par des robots (liberté en lecture ?)
      4. La révision par des contributeurs pairs qui jugeront de ce qui est "bien" ou "mal", là on arrive directement à la notation hiérarchique
      5. Exigence minimale de qualité, ..., là on est carrément rentré dans l'immobilisme lié à la standardisation, au contrôle et à la censure
      6. Sanction pour plagiat, ..., nous voilà enfin rendus à la pénalisation

Merci à Lydie de m'avoir invité à cette lecture qui m'a permis de réfléchir de nouveau aux raisons qui me poussent à collaborer (même rarement) à la wikiversité. Je participe sur wikiversité plutôt à l'élaboration de leçons avec mes étudiants qui certaines fois "m'abiment" de beaux écrits (personnels ou d'autres étudiants) en voulant simplement et honnêtement les améliorer.

Je ne suis pas très au fait des besoins éditoriaux en terme de recherche et de publication universitaire, mais ne voit absolument pas dans ce projet de "Journal scientifique libre" les qualités wikiennes que je cherche personnellement :

  • liberté
  • neutralité
  • savoir-vivre
  • tolérance
  • respect
  • bonne conduite
  • bonne foi
  • anonymat

Bref, ce projet, qui me fait penser, je ne sais pas pourquoi à la mode du selfy, n'a pas sa place dans mon projet à moi... Mamagalubru (discussion) 31 août 2015 à 22:38 (UTC)

Neutre

  1. image logo indiquant un vote neutre Neutre — Je ne comprends pas bien l'objectif du projet pour l'instant, mais je ne me sens pas très concerné. J'imagine que toute idée doit être bonne à prendre. Frigory (discussion) 27 août 2015 à 12:10 (UTC)

Résultats

Image logo d’un vote pour Pour Image logo d’un vote contre Contre image logo indiquant un vote neutre Neutre Taux favorable
(pour/pour+contre)
8 1 1 88.89 %
Image logo d’un vote pour Pour (21 septembre 2015 à 11:05 (UTC))