Littérature de jeunesse en anglais : Andrew Lang, Princesse Personne

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Paperback book black gal.svg
Paperback-stack.png
Bibliothèque wikiversitaire
Intitulé : Princesse Personne

Toutes les discussions sur ce sujet doivent avoir lieu sur cette page.
Cet élément de bibliothèque est rattaché au département Littérature allophone.
Princesse Personne
(Princess Nobody)
Chapitres
Chap. 1 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche Princesse Niente 
Chap. 2 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche Disparition de la princesse 
Chap. 3 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche Les prétendants 
Chap. 4 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche Au pays des champignons 
Chap. 5 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche L'oiseau bleu 
Chap. 6 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche Le secret trahi 
Chap. 7 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche La punition 
Chap. 8 :Symbole icône indiquant que la page est à l'état d'ébauche Retrouvailles 
Interwikis



La « Princesse Personne » est un conte merveilleux, long, écrit et édité en 1884 par Andrew Lang (5 000 mots) à partir d'illustrations de Richard Doyle publiées en 1870 dans « In fairyland, a series of pictures from the elf-world ». Ces illustrations ont été importées sur Wikimedia Commons. Nous n'avons pas trouvé de source pour ce conte : il s'agit peut-être d'une création d'Andrew Lang à partir d'une sélection parmi ces illustrations, reprenant le schéma actanciel classique. L'héroïne est très peu présente.

Il n'est pas connu en France si ce n’est pas les spécialistes de l’étude des contes de fées en cette fin de siècle et fin de mode.

Devant le succès remporté dans les pays anglophones par la publication de l’histoire de la Princesse Niente, ce folkloriste a collecté pendant près de trente ans des contes du monde entier qu'il a édités dans une dizaine de recueils portant des noms de couleur : le livre bleu en 1889, rouge en 1890, vert en 1892, jaune en 1894, rose en 1897, gris en 1900, violet en 1901, cramoisi en 1903, brun en 1904, orange en 1906, olive en 1907 et lilas en 1910 ; auxquels il faut ajouter en 1898 celui des « Nuits arabiques ».

  • Les soixante illustrations de R. Doyle choisies par A. Lang ont été importées sur Wikimedia Commons.
  • La traduction du texte d'A. Lang est téléchargeable sur Wikimedia Commons.
  • Huit épisodes :
  1. Princesse Niente : 899 mots.
  2. Disparition de la princesse : 439 mots.
  3. Les prétendants : 691 mots.
  4. Au pays des champignons : 740 mots.
  5. L'oiseau bleu : 279 mots.
  6. Le secret trahi : 750 mots.
  7. La punition : 573 mots.
  8. Retrouvailles : 624 mots.
  • Écouter l'histoire en français :
  • Regarder le diaporama en français


S'informer sur le conte merveilleux et l'illustrateur, sur Vikidia

Lire le texte d'origine en anglais

Objectifs

Les objectifs de ce livre sont :

  • schéma narratif du conte de fées : quête, épreuves, adjuvants et opposants
  • le merveilleux
  • les temps du récit : imparfait, passé simple
  • les dialogues
  • le décor
  • les personnages stéréotypés
  • l'intervention du narrateur : clins d’œil au lecteur
  • le thème de l'oiseau bleu en littérature et dans le ballet
  • les champignons hallucinogènes en littérature depuis Alice


image logo modifier ces objectifs.