Littérature de jeunesse en anglais : Andrew Lang, Princesse Personne/Au pays des champignons

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapitre 4 : Au pays des champignons
bouton image vers le chapitre précédent Les prétendants




White open book.svg

– Et bien, vous êtes vraiment le parfait Chevalier, fit remarquer le Scarabée Noir. Mais avant de pénétrer dans ce pays, venez observer quelque chose.
Le Scarabée Noir lui montra, au bord du chemin, une forme ronde, rouge et lisse :
– Voilà le premier Champignon du Pays des Champignons, lui dit le Scarabée Noir. Suivez-moi et vous allez voir ce que vous allez voir.
Le Prince suivit donc le Scarabée jusqu'au Champignon.
– Montez dessus et regardez de l'autre côté.
Le Prince fit l’ascension et regarda de l'autre côté. Il vit un Roi couronné profondément endormi.

Sur cette image vous voyez le Prince Ridicule (il n'est vraiment pas beau, n'est-ce-pas ?) et le Roi profondément endormi.

– Essayez donc de le réveiller, lui dit le Scarabée, essayez voir.
En effet, le Prince essaya de réveiller le Roi, mais sans succès.
– Que ceci vous serve de leçon, l'avertit le Scarabée Noir. N'allez jamais vous coucher sous un Champignon dans le pays des Champignons : vous ne vous réveillerez plus, jusqu'à ce que la Princesse Niente soit retrouvée.

Naturellement, le Prince Ridicule l'assura qu'il s'en souviendrait et tous deux s'en furent chercher les autres Princes. L'idée d'être menés par un Scarabée Noir les fit bien rire ; mais un des Princes qui était très savant leur rappela que des armées avaient été conduites à la victoire par des Pic-verts, des Loups et des Colibris. Aussi se mirent-ils tous en route et quand la nuit arriva, ils étaient épuisés. Mais il n'y avait aucune maison dans ce pays, pas beaucoup d'arbres et quand la nuit tomba ils décidèrent de s'allonger au pied d'un énorme champignon. Le Scarabée Noir et le Prince Ridicule eurent beau tenter de les en dissuader, ce fut sans succès.

C'est le moment où les elfes sortirent de leur cachette pour commencer leur danse du crépuscule, puisque les elfes ne dansent que de nuit, et les Princes ne purent s'empêcher de se joindre à leur danse, ce qui était très imprudent car une longue route les attendait le lendemain et ils auraient mieux fait de se reposer.
Les jeux durèrent jusqu'à minuit, heure à laquelle les Elfes se déshabillèrent et montèrent se coucher dans les branches d'un grand arbre. Vous vous demandez peut-être comment les Elfes savent qu'il est minuit puisqu'il n'y a pas d'horloge au Pays des Champignons, naturellement. Mais c'est comme ça, c'est un savoir naturel et spontané : les champignons en font autant puisque c'est à minuit qu'ils commencent à pousser et que les petits se mettent à sortir de terre.

Et donc, comme vous le voyez sur l'image, les Elfes occupaient toutes les branches de l'arbre et les Princes ne savaient où s'allonger pour dormir et finirent par choisir l'ombre d'un gros Champignon.

– Quelle folie, dirent-ils au Prince Ridicule qui décida de dormir en plein air ; vous faites comme vous voulez mais nous nous choisissons le confort.

Et ils se couchèrent tous à l'abri du Champignon tandis que le Prince Ridicule couchait en plein air.

Le lendemain matin, il se réveilla en pleine forme et affamé et alla appeler ses amis. Mais il aurait aussi bien pu essayer de réveiller le Champignon ; ils étaient tous allongés à l'ombre, certains avaient les yeux ouverts mais impossible de bouger. Le Prince les secoua, les tira, hurla, tira leurs cheveux, sans succès. Plus il criait et tirait, plus ils ronflaient. Le pire c'est qu'il n'arrivait pas à les tirer de l'ombre du Champignon Magique et il fut donc obligé de les abandonner là, profondément endormis.

Il se dit que les Elfes pourraient peut-être l'aider et il alla leur demander comment les réveiller. Ils étaient tous bien réveillés et les Fées habillaient les bébés-Elfes. Mais ils lui répondirent :
– Oh, c'est leur faute, on ne dort pas sous un Champignon. Tout le monde sait que c'est stupide et nous n'avons pas le temps de nous occuper d'eux, le soleil va bientôt se lever et il faut qu'on ait fini d'habiller tous ces Bébés et qu'on parte.
– Pourquoi ? Où partez-vous ? leur demanda le Prince.
– Ah, personne ne sait où nous partons pendant la journée.
En effet, personne ne le sait.
– Et moi, qu'est-ce que je dois faire maintenant ? demanda le Prince au Scarabée Noir.
– Moi, je ne sais pas où se trouve la Princesse, lui répondit le Scarabée mais l'Oiseau Bleu, qui est un sage, le sait peut-être.