Leçons de niveau 11

Histoire des mathématiques/Quelques mathématiciens célèbres

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Quelques mathématiciens célèbres
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Histoire des mathématiques
Chap. préc. :Géométrie
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Histoire des mathématiques : Quelques mathématiciens célèbres
Histoire des mathématiques/Quelques mathématiciens célèbres
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Wikipédia possède un article à propos de « Chronologie de l'algèbre ».

Cet article présente quelques célèbres mathématiciens par le biais de leurs œuvres les plus marquantes.

Nom
Description
Représentation
Thalès ( -625, -547 (environ))

Ce Grec vécut à Milet, en Grèce, où il découvre le théorème de Thalès et fonde l’école Milésienne.

Statue de Thalès
Pythagore ( -569, -475 (environ))

Ce Grec de l'Antiquité est célèbre non seulement pour son fameux théorème de Pythagore, mais aussi pour l’école pythagoricienne, école philosophique qu’il a fondée vers 500 av. J.–C.

Pythagore, détail de l'École d'Athènes de Raphaël, 1509
Euclide (-325, -265 (environ))

Ce Grec de l'Antiquité a publié le premier exposé mathématique rigoureux : les Éléments. Cet ouvrage a marqué les mathématiques pendant 2 000 ans par sa rigueur mathématique, mais la géométrie euclidienne, elle, est devenue une géométrie parmi d'autres grâce aux travaux de Bernhard Riemann, entre autres.

Euclide (d'après une peinture du XVIIIe siècle)
Al-Khawarizmi (~780, ~850)

Mathématicien, géographe, astrologue et astronome musulman perse dont les écrits, rédigés en langue arabe, ont permis l’introduction de l'algèbre en Europe. Il est à l'origine des mots « algorithme » (qui n'est autre que son nom latinisé: "algoritmi" ) et « algèbre » (issu d’une méthode et du titre d’un de ses ouvrages) ou encore de l’utilisation des chiffres arabes dont la diffusion dans le Moyen-Orient et en Europe provient d’un autre de ses livres.

Al-Khawarizmi
François Viète (1540-1603)

Avocat de formation et déchiffreur des rois de France, il est le père de la première formalisation algébrique. Dans son Isagoge (1591), puis dans ses éléments de Zététique, de Poristique et d'Exegetique (1593-1600), il donne les règles qui régissent les calculs symboliques et formule en terme littéral les équations polynômiales. Il résout grâce à cette formalisation de nombreux problèmes algébriques et géométriques. On lui doit la notion de variables et de paramètres, outils essentiel à l’algèbre. On lui doit aussi des travaux en cryptographie en trigonométrie et en astronomie .

François Viète
René Descartes (1596-1650)

Il est aujourd’hui non seulement célèbre pour son Discours de la méthode, une œuvre philosophique qui pose les bases de la science moderne, mais aussi pour la création de la géométrie analytique, dont le plan cartésien est probablement son plus célèbre « représentant ».

René Descartes par Frans Hals
Pierre de Fermat (1607-1665)

Ce Français, mathématicien amateur de génie, a énoncé plusieurs théorèmes qui ont influencé les recherches mathématiques de son époque et sont longtemps restés des conjectures, comme le fameux « dernier théorème de Fermat ». Il est l'un des pères de la théorie des probabilités discrètes.

Pierre de Fermat
Blaise Pascal (1623-1662)

Il a fait une présentation rigoureuse du triangle de Pascal, ainsi qu'énoncé le raisonnement par récurrence.

Blaise Pascal
Isaac Newton (1642-1727)

Ses apports aux mathématiques ont été marqués par son intérêt pour la physique. On lui doit notamment la naissance du calcul infinitésimal. Au XXIe siècle, sa théorie de la gravitation, exposée dans ses Principia Mathematica, est perçue comme un summum dans le domaine de la science.

Portrait d'Isaac Newton par Godfrey Kneller (1689)
Leonhard Euler (1707-1783)

S'établissant très tôt comme un mathématicien majeur du XVIIIe siècle, ce Suisse avait une approche appliquée de la mathématique, ce qui ne l'a pas empêché de poser les jalons théoriques de maintes disciplines mathématiques : topologie, nombres complexes, séries infinies, entre autres. Il est celui qui a le plus publié en mathématiques, avec une moyenne de 800 pages de textes par année. Le programme scolaire du XXe siècle de niveau collégial en France (secondaire au Québec) est largement basé sur ses écrits.

Leonhard Euler
Carl Friedrich Gauss (1777-1855)

Ce mathématicien allemand a profondément marqué les différents champs de la mathématique auxquels il s'est intéressé, que ce soit par les généralisations apportées ou par l'apport de nouveaux outils théoriques. Il est le premier à démontrer tout énoncé mathématique qu’il publie, donnant pour la première fois aux mathématiques toute la rigueur qu'on lui connait aujourd'hui.

Carl Friedrich Gauss
Augustin Louis Cauchy (1789-1857)

C'est un mathématicien prolifique, juste derrière Euler par le nombre de publications. Ses apports en analyse ont permis de clarifier et de rendre plus rigoureuse cette branche des mathématiques. Ses travaux en analyse complexe ont clarifié nombres de notions de cette branche. En tant que président de l’Académie des sciences, il a reçu maintes publications pour approbation. Par négligence, il a perdu celles d'Évariste Galois et de Niels Henrik Abel, ce qui les a empêchés de poursuivre sereinement leurs travaux mathématiques.

Augustin Louis Cauchy
Évariste Galois (1811-1832)

Malgré sa mort prématurée, il a jeté les bases de la théorie des groupes, donnant du même souffle la solution à l'un des problèmes mathématiques les plus connus de l'époque : est-il possible de trouver les racines d’un polynôme d’un degré quelconque à l'aide des opérations de base (+, -, * et /) seulement ?

Évariste Galois
Arthur Cayley (1821-1895)

Ce Britannique est, après Euler et Cauchy, le mathématicien qui a le plus publié. Au XXIe siècle, il est surtout reconnu pour ses travaux sur les matrices et sur la théorie des groupes.

Arthur Cayley
Bernhard Riemann (1826-1866)

Élève de Gauss, il a notamment fait sa marque dans la géométrie différentielle, effort qui a permis à Albert Einstein de développer la relativité générale.

Bernhard Riemann
Georg Cantor (1845-1918)

Ce mathématicien allemand a créé la théorie des ensembles et proposé une approche nouvelle des nombres infinis.

Felix Klein (1849-1925)

Il a notamment travaillé sur la théorie des groupes, laquelle permet de relier plusieurs résultats touchant les nombres. Son programme d'Erlangen a notablement influencé les mathématiques modernes.

Henri Poincaré (1854-1912)

Il a réalisé des travaux d'importance majeure en optique et en calcul infinitésimal. Ses avancées sur le problème des trois corps en font un fondateur de l'étude qualitative des systèmes d'équations différentielles et de la théorie du chaos ; il est aussi un précurseur de la théorie de la relativité restreinte et de la théorie des systèmes dynamiques.

Henri Poincaré
David Hilbert (1862-1943)

Il a largement influencé un pan de la mathématique moderne par son approche rigoureuse des mathématiques, approche qui a aussi marqué la physique moderne. On lui doit notamment ses 23 problèmes de Hilbert.

David Hilbert (en 1912)
G. H. Hardy (1877-1947)

Calculateur talentueux, cet anglais a enseigné la théorie des nombres. C’est lui qui a fait connaître les travaux du jeune indien Srinivasa Ramanujan, et s'est penché sur les problèmes arithmétiques simples en apparence mais longtemps non résolus comme les conjectures de Waring et de Fermat (aujourd'hui démontrées), ou celle de Goldbach.

Emmy Noether (1882-1935)

Cette mathématicienne allemande a surtout fait sa marque en théorie des groupes. Elle a jeté les bases de l'algèbre moderne en travaillant notamment sur les anneaux et les idéaux.

Emmy Noether
Srinivasa Ramanujan (1887-1920)

Cet indien autodidacte a produit une foule de résultats en théorie analytique des nombres qui, pour la plupart, ne sont pas encore démontrés au XXIe siècle, faute de point d'attaque. Parmi les résultats prouvés, mentionnons l'algorithme le plus rapide pour calculer les décimales de pi.

Srinivasa Ramanujan
Stanislaw Ulam (1909-1984)

D'origine polonaise, il a marqué les temps modernes en développant les outils mathématiques nécessaires à la création de la bombe H américaine.

Claude Shannon (1916-2001)

Cet Américain, ingénieur de formation, est le premier à avoir posé les fondements de la théorie de l'information. C’est cette théorie qui a donné les bases modernes des télécommunications et de la cryptographie.

John Horton Conway (1937-)

Ce mathématicien britannique a fait maints apports aux mathématiques, que ce soit en théorie des jeux ou en théorie des nombres et est célèbre pour avoir inventé le jeu de la vie vulgarisant ainsi un automate cellulaire.