Utilisateur:EclairEnZ

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
fr
en-2
it-2
ja-1
Philosophie
Wikisource
Wikisource
Wikimedia Commons
Commons
Vandalisme
Patrouilleur


D'aussi loin que je me souvienne ma première passion intellectuelle fut l'amour de la logique. Conséquemment la deuxième fut l'analyse. Suivirent d'autres passions, tout aussi passionnantes. En gros c'est tout.

« Cette chose qu’il faut faire, c’est à moi de la faire. » Vladimir Jankélévitch.

Recherches[modifier | modifier le wikicode]

Histoire des Mathématiques/Philosophie

Philosophie

Psychologie

       Ces trois recherches ont été incorporées dans une recherche plus globale :

Théologie

Économie

Je dois une reconnaissance éternelle à Wikiversity, le fleuron (peut-être pour moi seul) de Wikimedia. Ancien de Wikipedia, j’ai pu constater combien il était difficile, impossible d'ailleurs, de rendre impartiaux, objectifs, les sujets les plus sensibles, les plus délicats à traiter, les plus vitaux donc, pour l’Homme. Très occupé, je ne peux contribuer ici autant que je le voudrais. J'adresse un grand merci aux personnes qui ont eu l’idée de créer ce beau projet, je salue leur instinct, leur clairvoyance, leur ambition, tout leur travail. Merci aussi, bien sûr, à toutes les personnes qui le font vivre et grandir, avec beaucoup de foi, de persévérance et de courage.

J'étais un très fervent partisan des idées de Michel Rocard et de Jacques Delors (→ puisque le travail est si mal partagé – de plus en plus de chômeurs – remédions-y). Ce travail très mal partagé, un chômage très développé donc, induit la pauvreté, produit et alimente les peurs, les révoltes de la jeunesse, les extrémismes. Ce refus de la solidarité vient du désir de s'enrichir de nos sociétés, du désir d'une croissance durable aux dépens des plus pauvres, d'un sentiment individuel de fatalisme très négatif, d'un panurgisme, etc. « Notre modèle de paix, de justice, avait été conçu sur l'économie carbonée (censée être inépuisable), à partir de l'énergie. Aujourd'hui il faut inverser la chose. [...] C'est notre modèle de justice qui doit devenir notre modèle de croissance. » (Cynthia Fleury, France culture).

On devrait être sidéré de voir que l’éthique la plus fondamentale d’une société qui se voudrait viable : la justice, la solidarité, soit à ce point foulée aux pieds dans le “pays des Droits de l’homme” ; alors que c’est la justice qui donne du sens à la vie, du sens à une société. Quand cette société foule aux pieds la justice, la solidarité, alors les troubles sociétaux de tous ordres se multiplient, toutes les politiques se discréditent les unes après les autres, la société se vide de son sens, finit par perdre même sa raison d’être. Quand un point aussi primordial est moqué, méprisé, mis sous le boisseau, de jour en jour, de mois en mois, d’année en année, de décennie en décennie, comment pourrait-il se faire qu’une société ne finisse pas par se désagréger ? C'est d’une évidence criante, mais le citoyen contemporain devient de plus en plus aveugle, peureux, fataliste et déprimé.

De nombreuses idées fausses sont véhiculées sur le partage du temps de travail : ‘’les salaires baisseraient’’, ‘’les riches deviendraient pauvres’’. Le sujet est devenu tabou depuis la désastreuse réforme des 35 heures (« une demi-mesure fatale »), pourtant quelques uns de nos politiques et même chefs d'entreprise n'attendaient, dans les années 90, qu'une proposition portée par les citoyens.

La course à la croissance, la surconsommation, ne sont plus tenables pour la planète et pour l'Humanité (Rapport Meadows). J'ai pleuré le 11 décembre 1994 quand devant mon téléviseur j'ai entendu Jacques Delors dire qu'il ne se présenterait pas, 4 mois plus tard, à l'Élection présidentielle française de 1995, même si je crois que je m'attendais un peu à une mauvaise nouvelle[1] (sinon pourquoi aurait-il demandé à faire une allocution devant tous les Français alors qu'il était en tête de tous les sondages ?). Au tout début des années 1980, Margaret Thatcher et Ronald Reagan avaient initié l'hyper-capitalisme. Puis c'est 20 ans plus tard, au tout début des années 2000 que la fille de Jacques Delors fabrique de toutes pièces une demi-mesure mal fagotée (que Pierre Larrouturou appelle avant même sa mise en œuvre “Le double piège”), qu'elle reprend ensuite pour la rendre encore plus discriminatoire et réduire à néant tous les efforts de son père (on évite en famille de parler du sujet qui divise). Elle refuse de serrer la main à Pierre Larrourou. J'ai été le principal contributeur de l'article Pierre Larrouturou (le meilleur héritier de Rocard et Delors) en travaillant d'abord en collaboration avec Papa6 en 2008, puis seul jusqu'en 2010 (quelques articles liés aussi). À cette époque nous étions naïfs, nous pensions que les politiques pourraient relâcher un peu l'étreinte des multinationales. Nous avons malgré tout, je crois, montré qu'il n'y avait pas de fatalité, que chacun, à la place qu'il occupe, peut œuvrer au bien-être général.
En 2006, alors que les statistiques officielles du chômage faisaient état de 7 millions de chômeurs, Fabienne Brutus, qui se fera ensuite licencier de son poste à l'ANPE, écrivait le livre Chômage, des secrets bien gardés - La vérité sur l'ANPE et diffusait des vidéos (toujours disponibles sur le net) montrant comment le nombre de 17 millions s'était transformé en 7 millions. Cette phrase de Larrouturou je m'en souviens : « Une fois, j'ai rencontré dans un colloque M. Raffarin à qui je montrais la courbe de la productivité en France [qui croissait sans cesse]. Pour toute réponse, il m'a arraché la courbe des mains. »
Je n'accorde plus aucun intérêt à des révélations telles que celle-ci : « Le chômage en France baisse de 1,9% au deuxième trimestre 2019. » Les catégories de sans-emploi sont «arrangées» au fil des ans et des décennies pour ne faire apparaître qu'un faible pourcentage des vrais chômeurs.
C'est un lieu commun qu'il faut rappeler : les grosses entreprises ont intérêt à ce que le travail soit précaire, ainsi les possibilités de négociations sur les salaires sont nulles (“Si vous n'êtes pas content, Pôle emploi embauche”). Rares sont ceux parmi les dirigeants politiques qui ont une vision globale saine de la société.
Claude Mariotti, 14 février 2020

Vroum…[modifier | modifier le wikicode]

  • 1. « Dans les moments difficiles, les idées simples sont rares. » Jean MONNET, initiateur de l'Europe.
  • 2. « Ce n'est pas parce que c'est difficile que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas que c'est difficile. » Sénèque.
  • 3. « Voyez-vous dans la vie, il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions les suivent. » Saint-Exupéry.
  • 4. « Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité. » Saint Ex.
  • J'unifie ces quatre propositions et j'écris :
« Dans les moments difficiles, si nous nous efforçons de trouver
des parades simples, nous pouvons changer le monde.
Ou au moins, notre vie. Et notre vie, alors, devient
Une vie rêvée. »

Pour sourire, un dialogue surréaliste sur Jacques Lacan, un Grand...[modifier | modifier le wikicode]

– Où et là quand ?
– Lacan est là quand il faut.
– Donc, il sera là Lacan ?
– Oui mais quand ? Là il n’est pas là Lacan.
– Il y aura des cancans si Lacan n’est pas là quand la cantatrice est là quand-même ! Si Gismund était là…
– Quoi là ? Quand Lacan n’est pas là, Lacan est là quand même.
– Sigismund, lui, serait déjà là.
– Dans tes rêves...

Avez-vous remarqué sur les vidéos disponibles sur le net, que le génie des math Alexandre Grothendieck et le grand psychanalyste Jacques Lacan, tous deux parlaient de la même façon. On devine que leur voix vient du plus profond d'eux-mêmes, quand ils parlent en public ils se forcent à tousser, comme si ‘’ça avait du mal à sortir‘’, presque indicible.

Souvenir du Concorde[modifier | modifier le wikicode]

CONCORDE 001






















Salon du Bourget, samedi 2 juin 1973
Sur la droite (CCCP) le Tupolev 144 (surnommé le Concordof car presque entièrement pompé sur le Concorde) qui allait se crasher le lendemain dimanche.
30 ans plus tard presque jour pour jour, 31 mai 2003, à son dernier vol officiel alors que nous randonnions dans la campagne il est passé loin au-dessus de nos têtes mais le ciel était très nuageux. Je suis heureux d'avoir pu l'entendre, le reconnaître à ses puissants réacteurs si caractéristiques. Concorde était si beau ! Image logo représentant un un smiley souriant Ce fut un dernier adieu.

Et voici...[modifier | modifier le wikicode]

Mon ancien grand super copain.

Hor des Fields de Mony, superbe et puissant Golden retriever de 8 ans, s'abreuvant à la source au bord de sa piscine.


J'avais trouvé la source à 12 ans, mon cher papa avait creusé la mare de 10 m². Quant à Hor des Fields de Mauny, il avait été traumatisé avant que je l'adopte à 1 an. Il m'a été d'une grande aide dès que je l'ai acquis (compagnon de marche, mais pas que), malheureusement, son traumatisme, il en avait « gardé la photo » dans sa tête et l'âge venant, dès qu'il se sentait ne serait-ce qu'un tout petit peu vulnérable, par exemple si on voulait boucler son harnais sous son poitrail (ou autre), il ne se contrôlait plus et pouvait mordre très fort (aux mains). J'en ai été la victime assez gravement la deuxième fois surtout, tout comme une amie. On peut dire qu'à 8 ans le pauvre Hor a complètement « pété les plombs », réussissant même à mordre aux deux bras l'éducateur (la faute au vétérinaire qui voulait absolument l'examiner en insistant bêtement pour lui mettre une toute petite muselière. J'ai eu la peur de ma vie ce jour-là). Hor devenait très dangereux (enfants...). Nous avons dû l'aider en 2020 à rejoindre sa mère Cassiopée et son père English Garden, peut-être partis eux aussi. C'est la vie, il est en paix maintenant. Qu'est-ce qu'on s'est marrés tous les deux... J'en garde de très bons souvenirs.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. D'après Lionel Jospin, ce sont des raisons personnelles qui ont motivé la décision de Jacques Delors. On a dit aussi que sa fille l'avait encouragé à ne pas se présenter. La raison la plus souvent avancée est qu'il pensait qu'une fois élu il n'aurait pas reçu le soutien de la gauche. Je le pense aussi, comme je pense qu'il aurait eu à faire face à toutes sortes d'attaques de la part de la droite la plus conservatrice qui aurait pu vouloir profiter d'une fenêtre, de la part aussi d'autres groupes ayant la même motivation. Dès le début de son argumentation il dit qu'il a déjà beaucoup donné et met en avant son âge (bientôt 70 ans). Les commentateurs n'ont pas vraiment cru à cet argument, je pense pourtant qu'il compte, il aurait fallu être Superman pour à la fois garder le cap et affronter tous ces crocs en jambe.