Leçons de niveau 15

Sommation/Sommations de séries entières

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Sommations de séries entières
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Sommation
Chap. préc. :Formule du binôme
Chap. suiv. :Séries de Fourier et fonction zêta

Exercices :

Sommations de séries entières
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Sommation : Sommations de séries entières
Sommation/Sommations de séries entières
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le but de ce chapitre est de présenter quelques techniques de sommations de séries entières.


Définition d'une série entière[modifier | modifier le wikicode]

Une série entière est une série de la forme :

,

ak étant une expression dépendant de k et x étant une variable. Si l’on réussit à calculer la somme de la série, le résultat sera donc une expression, fonction de x.

La série entière la plus célèbre dont on connaît la somme est sans doute :

(voir Fonction exponentielle/Annexe/Démonstration que la somme infinie de tous les inverses des k! est égale à e).

On montre aisément que, si une série entière converge pour une certaine valeur positive r de x, elle converge aussi pour toutes valeurs comprises entre -r et r (∈ [-r;r]). Et inversement, si la série ne converge pas pour une certaine valeur positive r de x, elle ne convergera pas pour toutes valeurs de x supérieure à r. Le sup des valeurs absolues de x, pour lesquelles la série converge, sera appelé le rayon de convergence de la série entière. Par exemple le rayon de convergence de la série :

donné en exemple ci-dessus, est +∞ car on montre qu’elle converge pour toutes les valeurs de x.


30x-Checkmark.png

Remarque

Le but de ce chapitre n’est pas de calculer des rayons de convergence, mais de présenter des techniques de sommations de séries. Par conséquent nous serons très évasifs sur les rayons de convergence.

Pour plus de renseignements sur les rayons de convergence voir la leçon Série entière.

Nous pouvons aborder le calcul proprement dit de la somme des séries.

Sommation grâce à une équation différentielle[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique consiste à trouver une équation différentielle dont la série entière est solution. La résolution de cette équation différentielle nous donne alors la somme de la série entière.

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Série de terme général P(k)xk, P étant un polynôme[modifier | modifier le wikicode]

Posons :

.

Nous savons que cette série, en tant que somme des termes d’une série géométrique, converge pour –1 < x < 1 et a pour somme :

.

Ses dérivées successives sont :

Supposons que le polynôme P est de degré n. Le (n + 1)-uplet :

est une base de ℝn[X].

La technique que l’on utilise, dans ce cas, consiste à décomposer le polynôme P sur cette base, de façon à pouvoir écrire :

en fonction de , dont la somme est connue.

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Série de terme général R(k)xk, R étant une fraction rationnelle à pôles simples entiers[modifier | modifier le wikicode]

Le rayon de convergence des séries de ce type est 1. Pour calculer la somme de cette série, nous commencerons par décomposer R en éléments simples pour pouvoir séparer la série en plusieurs sommes pouvant chacune, à l’aide d’un changement de variable, se ramener au développement de ln(1 + x) ou ln(1 – x).

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Série de terme général R(k)xk/k!, R étant une fraction rationnelle à pôles simples entiers[modifier | modifier le wikicode]

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Série de terme général [modifier | modifier le wikicode]

La sommation de cette série est importante car elle intervient dans le calcul de l’espérance mathématique et de la variance de variables aléatoires comme la loi de Pascal ou la loi binomiale négative.

Fixons |x| < 1.

Début d’un théorème


Fin du théorème


(Nous admettrons que le rayon de convergence de cette série entière est 1.)