Leçons de niveau 13

Théorie des groupes/Exercices/Groupes commutatifs finis, 1

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Groupes commutatifs finis, 1
Image logo représentative de la faculté
Exercices no19
Leçon : Théorie des groupes
Chapitre du cours : Groupes commutatifs finis, 1

Exercices de niveau 13.

Exo préc. :Groupes nilpotents
Exo suiv. :Groupes commutatifs finis, 2
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Exercice : Groupes commutatifs finis, 1
Théorie des groupes/Exercices/Groupes commutatifs finis, 1
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Problème 1 (facile)[modifier | modifier le wikicode]

Soient G un groupe commutatif (non forcément fini) et p un nombre premier. Démontrer, sans utiliser la théorie des groupes nilpotents, que les éléments de G dont l’ordre est une puissance de p forment un sous-groupe de G.

Problème 2 (facile)[modifier | modifier le wikicode]

Soient p un nombre premier et G un groupe commutatif d'exposant p. Prouver qu'une famille (x1, ..., xr) d'éléments de G est indépendante si et seulement si c’est une famille linéairement indépendante (autrement dit libre) dans le -espace vectoriel G.

Problème 3 (facile)[modifier | modifier le wikicode]

Soit G un groupe commutatif fini d'ordre n, soit a un diviseur naturel de n tel que a et n/a soient premiers entre eux. Prouver que G admet un et un seul sous-groupe d'ordre a et que ce sous-groupe est formé des éléments x de G tels que ax = 0.

Problème 4 (facile)[modifier | modifier le wikicode]

a) Soient a1, ... , as des nombres naturels, a leur somme et b un nombre naturel ≤ a. Prouver qu’il existe des nombres naturels b1, ... , bs tels que bi ≤ ai pour tout i et que b1 + ... + bs = b. (La démonstration ne fait pas intervenir la théorie des groupes. Le point a) servira à démontrer le point b).)

b) Soient G un groupe commutatif fini d'ordre n et d un diviseur naturel de n. Prouver que G admet au moins un sous-groupe d'ordre d. (Utiliser le point a).)

Problème 5[modifier | modifier le wikicode]

Soient p un nombre premier et G un p-groupe abélien élémentaire d'ordre pn. Calculer l’ordre de Aut(G). (Indication : d’après le chapitre théorique, G peut être assimilé à un espace vectoriel sur le corps à p éléments.)

Remarque : cet énoncé sera utilisé pour démontrer une conséquence du théorème du complément normal de Burnside.

Problème 6[modifier | modifier le wikicode]

Soit n un nombre naturel > 1, soit p le plus petit facteur premier de n, soit q un facteur premier de 2n - 1. Prouver que p < q. (Indication : raisonner sur l'ordre de 2 + qZ dans le groupe multiplicatif (Z/qZ)* du corps Z/qZ.)