Pour qui et Pourquoi differencier

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
temps de lecture 5 mn

Pour qui différencier ?[modifier | modifier le wikicode]

Pour tous les élèves[modifier | modifier le wikicode]

Comme précisé dans la définition, la différenciation pédagogique n’est pas destinée uniquement aux élèves en difficulté ou ayant des troubles. Elle vise à prendre en compte la réalité de l’hétérogénéité d’un groupe qui se définit par un nombre non négligeable de comportements d’apprentissage variés :

  • les élèves très rapides,
  • ceux qui ont besoin de temps,
  • ceux qui peinent à écrire,
  • ceux qui ont besoin de voir et/ou de lire et/ou d'écouter un certain nombre de fois,
  • ceux qui comprennent tout au premier coup d’œil et s’ennuient vite,
  • ceux qui ont des troubles d’apprentissage (DYS),
  • ceux dits à “hauts potentiels”,
  • ceux qui ont des troubles du comportement et de la conduite,
  • ceux qui ont des troubles cognitifs,
  • ceux qui ont des troubles moteurs.

La différenciation pédagogique n’a pas vocation à se substituer aux dispositifs d’aides pour les enfants à besoins particuliers. Elle est cependant l’une des composantes de l'accompagnement de tous les élèves.

D’ailleurs, Burns définit 7 postulats selon lesquels il n’y a pas deux apprenants qui :

  1. progressent à la même vitesse,
  2. soient prêts à apprendre en même temps,
  3. utilisent les mêmes techniques d’étude,
  4. résolvent les problèmes exactement de la même manière,
  5. possèdent le même répertoire de comportements,
  6. possèdent le même profil d’intérêt,
  7. soient motivés pour atteindre les mêmes buts.

( « Essor des didactiques et des apprentissages scolaires », JP ASTOLFI, 1995).

Howard Gardner, quant à lui, propose de se fonder sur la théorie des intelligences multiples pour mettre en place une pédagogie au plus près des élèves. Elle faciliterait la planification de chaque situation pédagogique pour l’enseignant et permettrait de rendre l’apprenant davantage acteur de ses apprentissages.

Il répertorie 7 intelligences :

  1. verbale-linguistique
  2. logico-mathématique
  3. visuelle-spatiale
  4. corporelle-kinéthésique
  5. musicale
  6. interpersonnelle
  7. intrapersonnelle

Chaque individu serait doté de ces 7 intelligences mais à des degrés divers, c’est pourquoi il existe une grande variété de profils d’apprenant. Il est donc nécessaire de varier les modes d’apprentissage et les méthodologies pour rendre accessibles tous les savoirs.

La diversité des profils d’apprenants sera détaillée (renvoie à la partie “Les différents profils d'élèves et leur fonctionnement”) ultérieurement.

La différenciation pédagogique a pour vocation de prendre en compte les différents profils d’apprenants, les différences de rythme d’apprentissage et de production, les différences socio-culturelles, les différences de motivation. Elle entend proposer un enseignement qui puisse conduire l’ensemble des élèves aux savoirs visés.

Pourquoi différencier ?[modifier | modifier le wikicode]

La différenciation pédagogique est un moyen, ce n’est pas une fin soi.

Pour la réussite de tous[modifier | modifier le wikicode]

La LOI n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la Refondation de l'école de la République insiste sur la nécessité d’obtenir la réussite de tous les élèves et d’inscrire leurs apprentissages dans un curriculum adapté à leurs compétences. L’école doit contribuer à l’égalité des chances et doit permettre à tous les élèves, sans distinction, d’apprendre et de progresser pour permettre à chacun de “s'insérer dans la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa citoyenneté” (article 2) . Intégrer la pédagogie différenciée dans son enseignement est un moyen essentiel d’y parvenir : dès lors, les savoirs enseignés sont accessibles à tous, l’évaluation positive et l’estime de soi de l’élève sont renforcées. Il doit donc être au centre du dispositif, le point de départ de toute planification pédagogique.

Pour s’adapter à la réalité de la classe[modifier | modifier le wikicode]

Chaque situation d’enseignement doit tenir compte non seulement des différents profils des apprenants présents dans un même groupe, mais aussi de leurs connaissances antérieures et de leurs intérêts. Différencier pour tenir compte de l'hétérogénéité de la classe, pour faciliter et maintenir l'engagement de chaque élève dans les apprentissages.

Pour prévenir des difficultés et accueillir tous les élèves[modifier | modifier le wikicode]

Les pratiques de différenciation concourent à anticiper les problèmes et parer à l’échec scolaire. L’enseignant met en place, dès les premières confrontations des élèves avec un nouveau savoir, les étayages, les adaptations et les formes de remédiation nécessaires. Elles font partie intégrante des dispositifs d’accueil de chaque élève en tant qu'individu à part entière et sont mobilisables dans le quotidien de la classe pour répondre aux difficultés variées, aux différences de rythmes, aux troubles handicapants éventuels.

Pour soutenir la motivation des apprenants[modifier | modifier le wikicode]

Dans cette volonté de proposer un enseignement adapté, l’enseignant développe une meilleure connaissance de ses élèves, sur leurs façons d’apprendre, leurs points forts et leurs spécificités. La relation de confiance prend alors tout son sens entre élèves et enseignant, elle influence la motivation des apprenants. La perception qu'un élève a de lui-même étant primordiale dans ses apprentissages, il se sentira alors davantage compris et considéré.

La différenciation engendre une meilleure implication des élèves dans leurs apprentissages, l'enseignant peut ainsi éprouver une plus grande satisfaction professionnelle.

< Précédent | Suivant >