Differenciation-Plan de travail

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 3mn30s

Définition[modifier | modifier le wikicode]

Le Plan de Travail est une organisation des apprentissages en unités progressives et personnalisées sur un temps donné.

Le Plan de Travail reprend les compétences du livret scolaire/du cahier de progrès adaptées en termes de niveau de langage pour être compréhensibles et signifiantes pour les élèves.

Mise en place[modifier | modifier le wikicode]

Le plus tôt c'est le mieux ! En pratique, dès la première ou deuxième semaine de classe (même avec des CP !) il est possible d'organiser les apprentissages sous forme de Plan de Travail . Néanmoins, le plus important est de se lancer, donc le bon moment c'est celui où vous commencez !!! Il faut rappeler qu'il existe autant de pratiques que d’enseignants et qu'il est important de piocher et d'adapter à ses propres pratiques et ce avec quoi on se sent à l'aise….

Généralités[modifier | modifier le wikicode]

Dans cet exemple, une classe de CE1, le fonctionnement en Plan de Travail et les ateliers sont corrélés.

Le Plan de Travail se présente sous la forme d’un document A4 recto-verso (on peut aussi trouver du A3 recto verso, plié en deux pour faire office de pochette). Vous pouvez télécharger des modèles en français et en mathématiques (cliquer sur celui en français pour avoir accès à la page suivante : mathématiques) avec les compétences écrites et/ou avec pictogramme.

Mise en place-évaluation de compétences Mise en place-évaluation de compétences avec pictogramme

Le Plan de Travail dure deux semaines plus une troisième semaine, "la semaine blanche", qui permet :

  1. de terminer pour les retardataires,
  2. d’avoir un retour réflexif sur ses apprentissages de la quinzaine,
  3. de prévoir une période d’évaluation des compétences travaillées et de faire le bilan de son avancement dans le cahier de progrès.

Le Plan de Travail s'organise autour d'apprentissages en français et en maths. Mais il est possible d’intégrer de l’anglais, des sciences, des recherches documentaires...

Au fur et à mesure, les élèves s'impliquant davantage sont amenés à choisir leur progression et complètent eux-mêmes les compétences travaillées au regard de notre cahier de progrès.

Déroulement[modifier | modifier le wikicode]

Le premier jour : présentation du Plan de Travail en groupe classe ou en ateliers, on explique les items un peu compliqués, on précise les attendus (dialogue didactique).

Pour la suite de la quinzaine, le Plan de Travail se déroule à trois moments distincts et définis :

  • au cours des ateliers (si on est en ateliers français, il faut choisir une activité du Plan de Travail français et de même pour les maths),
  • un temps dédié dans l’emploi du temps. Dans ce cas-là, tous les élèves sont en Plan de Travail et l’enseignant peut alors avoir des entretiens individuels avec tel ou tel élève ou prendre des petits groupes en remédiation sur des points précis,
  • quand on a fini une activité avant tout le monde.

Lors de la semaine blanche, on distingue trois temps :

  1. le lundi : le bilan, on reprend chaque item et chacun dit s’il pense avoir compris cette notion. On peut aussi prévoir une mini-évaluation pour aider au diagnostique, surtout avec des CP. A cette occasion, on peut noter sur une fiche récapitulative (par exemple, le Plan de Travail agrandi en A3) ceux qui pensent ne pas avoir acquis telle ou telle notion et avec des petits post-it on note en regard les enfants qui, au contraire, pensent pouvoir aider. L'enseignant valide les idées des élèves.
  2. les mardi, mercredi et jeudi : la 'bourse d’échange des savoirs' avec des groupes d'entraide : à partir de la phase de bilan on apparie les groupes et on travaille en ateliers.
  3. l'évaluation : à partir du Plan de Travail dans lequel sont insérés des exercices servant à l'évaluation.
    exemple d'évaluation en français avec compétences demandées à l'élève.

En CP, on peut commencer par un Plan de Travail sur une semaine avec moins d’activités et on augmente le nombre d’activités et la durée à deux semaines (au bout d’un mois environ).

L'autonomie à la fois visée et nécessaire dans ce fonctionnement doit être développée en classe par une réflexion guidée, en collectif, en atelier ou en entretien individuel, et accompagnée d'un dialogue didactique très fréquent avec les élèves.

Avantages[modifier | modifier le wikicode]

Le Plan de Travail permet :

  • une gestion du temps adaptée au rythme de chacun,
  • le choix des activités par ordre de préférence,
  • une aide individualisée plus réactive et ciblée, moins stigmatisante car répond aux besoins de certains élèves, dans certains domaines, à certains moments.
  • aux élèves lents, moins actifs d’avoir des objectifs fixés par eux ou l’enseignant en fonction de leurs acquis
  • aux élèves rapides d’avancer à leur rythme sans toujours attendre les autres
  • une plus grande autonomie dans le travail et l’implication dans ses apprentissages.

Limites[modifier | modifier le wikicode]

Un suivi important est nécessaire si l’on veut coller précisément à l'évolution de chacun

Le temps de travail en amont est important pour :

  • la préparation du document support en lien avec la progression de l’enseignant, (1 fois toutes les 3 semaines selon la périodicité choisie)
  • la préparation de tous les supports d’apprentissages (les fiches d'entraînement et d'évaluation, les exercices ritualisés, les jeux, …)

Le Plan de Travail nécessite une certaine autonomie de l’élève par rapport à ses apprentissages, ce qui peut s'avérer compliqué pour des élèves qui n'en ont pas l'habitude ou en difficulté dans l'implication dans les apprentissages.


< Précédent | Suivant >