Differenciation-Les ateliers

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 10 mn

Définition[modifier | modifier le wikicode]

C’est une organisation de travail de rotations de petits groupes sur des activités prédéfinies. Les activités sont réalisées de façon individuelle la plupart du temps mais une aide entre pairs est possible/souhaitable.

Pour démarrer[modifier | modifier le wikicode]

Le lâcher prise[modifier | modifier le wikicode]

Dans les ateliers autonomes, il est important pour l’enseignant de savoir lâcher prise et d’accepter de ne pas tout vérifier, tout corriger, tout contrôler voire même de ne pas avoir de trace systématique (ni pour l’enseignant ni pour les parents d'ailleurs ! ). Il faut décider de ne plus être omniprésent et omniscient !!! Il faut donc prévoir d'utiliser des fiches en auto-correction (du commerce ou faites par l’enseignant sur des feuilles de couleur par exemple) qui permettent aux enfants de valider leur travail. Bien sûr, on apprend ensemble comment faire, comment savoir si on s’est trompé et que faire lorsque l’on a fait des erreurs (à faire en petit groupe, en collectif ou même en APC). La correction systématique des fiches d’ateliers n’est pas gérable sur le long terme pour l’enseignant et ne permet pas de sortir l’élève de la relation où seul l’adulte peut valider les savoirs et l’acquisition des connaissances. Il convient aussi d’accepter un volume sonore un peu plus important (mais pas forcément si important une fois que les habitudes de travail sont prises, en fait, il s’agit d’un 'bruissement de travail', fort différent du 'bruissement de cour de récréation' !!!) et une aide entre pairs (que l’on guidera également à partir d’exemples concrets pris en groupe classe : "le modelage" voir la méthode des '5 au quotidien' ).

Démarrer en douceur[modifier | modifier le wikicode]

Il faut commencer doucement avec un atelier ciblé qui tourne seulement deux fois dans la semaine par exemple. Ensuite, quand les habitudes travail seront prises, on pourra passer à plus d’ateliers.

Etre indulgent[modifier | modifier le wikicode]

Soyez indulgent avec vous-mêmes (comme vous l'êtes d'ailleurs avec vos élèves!!), acceptez vos tâtonnements et vos erreurs, revenez sur votre pratique si vous le jugez nécessaire tout en vous laissant quand même du temps pour installer les choses (il faut savoir doser entre prendre assez de temps et faire les changements nécessaires).

La gestion matérielle[modifier | modifier le wikicode]

Il faut penser de manière très pointilleuse à l’aspect matériel des ateliers car c’est souvent par là que les choses se compliquent !

Prévoir :

  • une affiche pour la gestion de la rotation des groupes,
    exemple d'affiche pour la gestion de rotation des groupes. Cliquer dessus pour télécharger
  • prévoir des groupes, homogènes de préférence pour les ateliers (on peut les nommer par chiffres, par couleur, par numéro ou noms d’animaux, de véhicules ou de planètes !),
    Exemple d'organisation de groupes
  • un chronomètre de type minuteur de cuisine (le must serait d’avoir un double minuteur) : on lance le chrono pour l’atelier et pour la mise en place des ateliers.
  • une colonne à tiroirs pour y ranger les différents ateliers, les avoir sous la main et les ranger rapidement,
    Gestion du matériel : colonne à tiroirs
  • une bonne plastifieuse ou beaucoup de pochettes plastiques pour 'plastifier' les fiches de travail pour les réutiliser à l'infini, des feutres (Stabilo ou Steadler, non permanents ou des feutres Véléda fins). Une remarque d'ordre très pratique : avec la plastification, les feutres effaçables pour tableaux blancs ne s’effacent pas très bien et laissent beaucoup de traces. Dans ce cas, il vaut mieux utiliser les feutres non permanents (Stabilo ou Steadler). Par contre, avec des pochettes plastiques suffisamment épaisses et surtout non grainées, les feutres type Véléda sont parfaits.
  • un planning des ateliers sur la période par exemple,
    exemple d'un planning des ateliers sur la période. Cliquer sur l'image pour la télécharger
  • beaucoup de supports pédagogiques : soit du commerce soit fabriqués à partir de tout ce qu’on peut trouver sur internet, directement utilisé ou adapté à ses propres besoins.
  • Il faut aussi parfois seulement faire l’inventaire de tout ce qui existe déjà dans la classe ou dans les placards de l'école et le réorienter, le repenser vers une utilisation en ateliers.

Les organisations possibles[modifier | modifier le wikicode]

Une fois lancé, on peut prévoir 4 ateliers autonomes ou 3 ateliers autonomes et 1 atelier guidé. Selon les classes, on peut aussi avoir un maitre supplémentaire (dispositif 'Plus de Maitres que de Classes'). Quatre ateliers autonomes permettent à l'enseignant de circuler dans la classe, d'avoir des entretiens individuels (cf.'les 5 au quotidien'), de relancer des élèves potentiellement en décalage avec le travail demandé, voire même d'observer fonctionner le groupe, les relations entre les élèves.

Il vaut mieux organiser des groupes homogènes afin de différencier au plus juste et au plus près des difficultés des élèves. Le travail de chaque groupe peut donc être adapté, décomposé, pour une même compétence travaillée. La différenciation devient moins stigmatisante et plus facilement adaptable.

Le suivi et le contrat didactique[modifier | modifier le wikicode]

On aura aussi régulièrement un retour réflexif sur les ateliers : ‘Est-ce que j’ai trouvé cet atelier facile ? Pourquoi ? Est-ce que j’ai réussi ? Comment je sais que j'ai réussi ? Comment je sais que je suis capable de ...?'

Le suivi peut se faire sur une fiche de suivi propre à chaque élève ou gérée par l’enseignant ou encore sur le Plan de Travail*. On peut aussi demander aux élèves, certains jours, pour certains ateliers de venir montrer systématiquement leur travail.

Il faut aussi bien garder en mémoire que l'atelier que l’enseignant dirige est l'atelier où il vérifie le niveau d’acquisition des compétences ainsi que la nature des difficultés rencontrées par les élèves. Ceci lui permet de toujours mieux ciblé son action et le travail proposé.

Les ateliers au quotidien, exemple concret dans une classe de cycle 2[modifier | modifier le wikicode]

Planning et emploi du temps au cycle 2[modifier | modifier le wikicode]

Vous trouverez parmi les documents téléchargeables (voir docs sur le côté droit) un emploi du temps d'une classe sur une période ainsi que le planning des ateliers correspondants.

Exemples d'emploi du temps d'ateliers Cliquer sur l'image pour la télécharger.

L'emploi du temps présenté a déjà réellement été utilisé pour des CP, des CE1 et des CP-CE1, dès la deuxième semaine de rentrée. Le travail en ateliers se fait tous les matins en français et en maths.

Un fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

Le fonctionnement est le suivant : 4 ateliers de français de 15 minutes avant la récréation du matin et 4 ateliers de 15 minutes de maths après la récréation.

Les ateliers sont expliqués en collectif au coin regroupement pendant le temps destiné aux rituels (8h30 à 8h55). Il faut tout de même prévoir, en amont, un temps de présentation de chaque atelier du côté technique soit en grand groupe soit en atelier afin de bien expliciter les attendus, les critères de réussite de cet atelier, savoir comment faire techniquement avec le matériel, les critères de réussite doivent être discutés et peuvent être affichés.

L’enseignant a en charge un atelier, il convient de choisir une place stratégique dans la classe afin de voir tous les élèves, et il suit tous les élèves en français et en maths chaque jour. Cette organisation peut être amenée à varier. En effet, au cours de l’année, certains groupes n’ont plus besoin de l'enseignant durant toute la durée de l’atelier. En maths, il est aussi plus facile de laisser les élèves en autonomie afin de passer plus fréquemment dans les groupes pour soutenir et remobiliser les plus fragiles, les plus distraits, les plus bavards... (qui ne sont pas forcément dans le même groupe). Cela permet aussi de passer près d’un enfant sur un point précis et en quelques minutes de le relancer, de lever une difficulté.

L’enseignant peut alors, dans un atelier, prendre en charge un point de méthodologie pour que les élèves puissent s'entraîner par la suite dans un des ateliers, ou bien encore faire une mini-leçon ('les 5 au quotidien'), là encore adaptée au niveau des élèves. A la fin de l'atelier, les groupes tournent et l'enseignant reçoit un nouveau groupe pour travailler la même compétence mais de manière différente et différenciée.

Les ateliers au quotidien, exemple concret dans une classe de cycle 3[modifier | modifier le wikicode]

Comme en cycle 2, les différents ateliers doivent être expérimentés en groupe classe au préalable ou bien ils peuvent être composés d’exercices d’entraînement.

Exemple d’ateliers de français pouvant être mis en place :

1- Production d’écrit : atelier dirigé par l’enseignant (cela peut être une production en lien avec un album ou un projet de classe, mais cela peut aussi être une production issue de fiches d’écriture comme on trouve sur internet, qui permettent un choix et une plus grande autonomie des élèves : exemple : inventer la suite, le début, personnages, lieu, actions.. proposées par une images, poésie à trou, portrait...)

2- Lecture suivie : livre étudié en classe avec un passage à lire, temps bibliothèque, fiche de lecture en autonomie (par exemple je lis seul, fiches SEDRAP, rallye lecture, …)

3- Exercice je lis je comprends (l’enseignant peut quitter l’atelier 1 pour passer aider les élèves de ce groupe sur une consigne difficile, pour aider à corriger une erreur). Pour cette méthode, il est possible d’utiliser un fichier autocorrectif et de réaliser un tableau de suivi pour savoir à quelle étape se trouvent les élèves.

4- Exercice d’entraînement (en étude de la langue par exemple)

Il faut penser lors de la mise en place de ces ateliers au retour que l’enseignant en aura => possibilité de mettre en place des bacs où les élèves d’un groupe mettent leur travail et le récupèrent, l’enseignant corrige d’une fois sur l’autre, propose de modifier quelque chose, de refaire si ce n’est pas compris. Il faut aussi prévoir des temps où certains élèves peuvent solliciter l’enseignant pour revoir ou retravailler une notion mal maîtrisée. Il peut y avoir un système où les élèves notent sur un tableau leur demande, ce qui va permettre à l’enseignant de constituer un groupe d’élèves volontaires pour retravailler la notion. Sinon, l’enseignant peut décider de modifier les groupes en fonction des besoins, indépendamment des demandes car certains enfants ne perçoivent pas ou pas bien leurs difficultés.

Les différents ouvrages de F.Picot pour travailler la langue se prêtent bien au travail en atelier (La collection de F.PICOT 'faire de la grammaire' en cours double CM1-CM2 : très bien, y compris avec une classe sans cours double car permet une différenciation)  => transposer des textes à l’oral en petits groupes

Autres ateliers possibles : produire un texte à l’ordinateur, calculs, résolution de problèmes, recherche documentaire avec ou sans outil informatique, arts plastiques, copie de poésie, travail sur la fluence (très cadré -4 séances de 30 minutes avec 4 élèves chaque semaine-, donc difficile sur le temps de classe, plutôt en APC), calcul mental (Primaths, calcul@tice, matou matheux,...), travail de compréhension de texte mené à l’oral qui peut se faire en lien avec l'EMC, réalisation d’un exposé, réalisation d’un livre numérique...

Pour faciliter la mise en place de ces ateliers, la mise en place d’un coin regroupement et/ou d’un coin spécifique -une grande table ou 5-6 tables regroupées- sont très bénéfiques.

Les ateliers coopératifs[modifier | modifier le wikicode]

Définition[modifier | modifier le wikicode]

C'est une organisation de travail avec rotation de petits groupes sur des activités, identiques ou non, dont le but est d’obtenir un résultat collectif. Dans ce cadre-là, tout le monde ne fera pas forcément la même chose mais contribuera à l'élaboration collective du projet.

Ici, l’hétérogénéité dans les groupes est nécessaire et importante. On peut même faire des groupes multi-âge.

Exemples[modifier | modifier le wikicode]

Les ateliers coopératifs portent sur des thèmes plus facilement transversaux : sciences, cuisine, lettres au correspondants, défis maths, défis internet, ...

Les ateliers peuvent être tournants ou successifs selon le projet, les contraintes matérielles, les contraintes temporelles...

Exemple concret : Ateliers pour la rédaction de la lettre aux correspondants. On fait des rotations rapides (10 minutes environ)

1/ on recopie le brouillon sur les bandes de papier au crayon de papier

2/ on repasse au feutre épais de couleur les bandes au crayon de papier

3/ on prépare les décorations

4/ on écrit l'adresse des correspondants

5/ on prépare les petits papiers pour que chacun puisse signer

Selon les ateliers, il faut également veiller à ce que chacun, au sein du groupe, ait une responsabilité. Ainsi, on pourra avoir, pour des ateliers coopératifs en sciences, un secrétaire, un responsable matériel (celui qui se déplace pour aller chercher…), un gardien du temps, un responsable du chuchotement, un rapporteur....

< Précédent | Suivant >