Leçons de niveau expert

Tennis de table/Le petit jeu

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le petit jeu
Icône de la faculté
Chapitre no 8
Leçon : Tennis de table
Chap. préc. :Les revêtements
Chap. suiv. :Le bloc
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Tennis de table : Le petit jeu
Tennis de table/Le petit jeu
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

On regroupe dans l'appellation "petit jeu" les coups réalisés au dessus de la table en début d'échange, souvent en remise de service. On peut distinguer les coups coupés (ou poussettes) et les coups plats possédant peu d'effet, comme les flips.

Les poussettes[modifier | modifier le wikicode]

La poussette coupée est l'un des coups les plus anciens du tennis de table. Elle peut être réalisée avec n’importe quelle raquette. Il y a quelques décennies, les poussettes formaient l'essentiel du jeu puisque l'effet coupé produit imposait à l'adversaire de faire lui aussi une poussette. En revanche, depuis l'avènement des revêtements adhérents, il est possible de contrer l'effet coupé par une forte rotation en sens inverse, par un top spin. Les longs échanges en poussette sont alors devenus de plus en plus rares : à haut niveau aujourd'hui, les échanges n'en comportent plus beaucoup. Cependant, la qualité de la poussette en remise de service est devenue déterminante pour la suite de l'échange car une poussette mal réalisée implique une punition immédiate par un top spin frappé et la perte du point. La poussette est donc devenue un coup technique nécessitant un bon placement, une bonne longueur et des variations d'effets.

Les poussettes longues[modifier | modifier le wikicode]

Les poussettes longues ont pour but essentiel d'obliger l'adversaire à attaquer dans de mauvaises conditions : les joueurs de contre et les défenseurs l'utilisent pour "lancer" le jeu sans se mettre d'emblée en difficulté.

Les attaquants, en revanche, évitent de recourir à ce coup qui fait démarrer l'adversaire et les met en position défensive. Ils préféreront la poussette courte ou le flip.

Les poussettes courtes[modifier | modifier le wikicode]

La poussette courte s'exécute avec la raquette horizontale, près du filet. Le but est de proposer à l'adversaire une balle très courte, basse, coupée, presque impossible à attaquer. Beaucoup d'échanges à haut niveau comportent une poussette courte en deuxième ou troisième balle. La qualité de cette poussette est déterminante pour la suite de l'échange puisque si cette poussette est mal réalisée (balle trop longue ou trop haute), cela laisse une prise d'initiative facile à l'adversaire.

Les flips[modifier | modifier le wikicode]

Le flip est un coup frappé qui possède les caractéristiques suivantes :

  • il est réalisé sur une balle courte
  • il consiste à frapper sans mettre d'effet, en privilégiant le placement et la vitesse

Le nom de "flip" vient du retournement de la raquette qui est nécessaire pour flipper une balle coupée : la face est d’abord orientée vers le haut, puis se retourne en cours de geste pour rabattre la balle dans le camps adverse.

Le flip est un geste technique difficile que l’on ne trouve qu’à partir d'un bon niveau departementales voir régional. Le but est de prendre de vitesse le joueur adverse dans le jeu court et de l'empêcher de démarrer dans de bonnes conditions. Le résultat d'un flip bien exécuté est donc que l'adversaire est débordé en placement et ne peut réaliser qu'un top spin moyen voire une défense coupée. En effet le flip produit une balle plate, qui fuse et se prête assez peu au démarrage en rotation. En revanche, un flip raté, trop lent et trop haut, donne une balle facile à frapper.

Les joueurs qui privilégient le jeu en "vitesse-placement" utilisent beaucoup le flip : ils sont à l'aise dans le jeu rapide et veulent éviter une phase de petit jeu trop longue ou ils riqueraient de se retrouver en position défensive.

Les joueurs qui au contraire sont à l'aise dans le jeu en forte rotation, plus lent, évitent de flipper pour ne pas se retrouver dans une phase de jeu qu’ils n'apprécient pas.