Leçons de niveau 13

Systèmes monétaires/zone euro

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
zone euro
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Systèmes monétaires
Chap. préc. :Système monétaire européen
Chap. suiv. :Systèmes monétaires régionaux

Quiz :

QCM Le SME et l' Euro
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Systèmes monétaires : zone euro
Systèmes monétaires/zone euro
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

La zone euro ou Union économique et monétaire (UEM) est une zone monétaire qui regroupe les pays de l'Union européenne qui ont adopté l'euro (EUR, €) comme monnaie unique. En 2014, sur les 28 États membres, 18 pays utilisent l'euro ce qui représente près de 324 millions d'habitants.

Carte sur L'union économique et monétaire (UEM) de l'Union européenne
L’UEM de l’Union européenne en 2014
  •      pays de la zone euro
  •      pays membres de l’UE et du MCE II sans faire partie de la zone euro
  •      pays membres de l’UE hors MCE II
  •      autres pays utilisant l’euro comme monnaie
  • Historique[modifier | modifier le wikicode]

    L'euro n’est pas la première monnaie à vocation européenne (et internationale). En effet, l' Union latine, née en 1865 à l'initiative de Napoléon III, marque une union monétaire ou supranationale signée et partagée par la France, la Belgique, la Suisse, l'Italie, la Grèce, plus tard l'Espagne et le Portugal, suivis de la Russie et de certains pays d'Amérique latine. La Première Guerre mondiale (1914-1918) a mis fin à ce projet d'unification monétaire.


    Le système monétaire européen (SME) fut introduit en mars 1979, en remplacement des systèmes précédents qui avaient échoué (comme le serpent ou le tunnel monétaire), afin de réduire la variabilité des taux de change en Europe et atteindre une certaine stabilité monétaire, plus favorable à l’introduction d'une future monnaie unique (l'euro n'était alors qu'envisagé). Le système créait une unité monétaire théorique, l' ECU, basée sur un panier composé de chacune des devises européennes (permettant aussi de calculer et répartir le budget européen) et instaurait une solidarité des pays européens en matière de soutien des cours, autour d'une valeur pivot calculée en fonction des évolutions de chaque devise par rapport à l'unité commune.

    La décision de créer l'euro a été prise lors du traité de Maastricht (1992).

    L' UEM a été créée en 1999 par onze pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal. Ces pays ont été rejoints ensuite par la Grèce en 2001, par la Slovénie en 2007, par Chypre et Malte en 2008, par la Slovaquie en 2009, par l'Estonie en 2011 et par la Lettonie en 2014. L'entrée de la Lituanie a été officialisée le 1er janvier 2015.

    Les billets et les pièces circulent depuis le 1er janvier 2002.

    Plusieurs critères sont nécessaires pour rejoindre la zone euro : un déficit public inférieur à 3 % du PIB, une dette publique ne dépassant pas 60 % du PIB, une inflation maîtrisée, une indépendance de la banque centrale du pays et une devise nationale stable pendant au moins deux ans au sein du MCE II (Mécanisme de taux de change européen).

    Le mécanisme de taux de change européen, ou MCE, est un mécanisme de taux de change introduit par la Communauté européenne en 1979 destiné à stabiliser les cours des devises européennes, prévenir les risques de change et accroître la confiance dans la monnaie à moyen et long terme, juguler l'inflation et développer le commerce et l'activité dans la zone intra-communautaire. Initialement nommé « système monétaire européen, » il a été considérablement révisé dans son fonctionnement par le traité de Maastricht ratifié en 1992 instaurant l'Union européenne, en vue de la préparation à son Union économique et monétaire et sa future monnaie unique. Depuis l’introduction de l'euro le 1er janvier 1999, il a été révisé et remplacé par le MCE II et consiste en un accord entre le Conseil ECOFIN réunissant tous les pays membres de l'Union européenne, la Banque centrale européenne et les banques centrales nationales des États membres de l'Union européenne n'appartenant pas à la zone euro.

    Le taux directeur refi (i.e. le taux de refinancement ou taux refi pour la BCE) de la zone euro, fixé par la Banque centrale européenne, est de 1 % depuis le 8 décembre 2011.

    À partir du début de l'année 2010, avec le déclenchement de la crise de la dette publique grecque, puis de la crise irlandaise, la zone euro entre dans une période de turbulences.

    Banque centrale européenne[modifier | modifier le wikicode]

    Symbole de l'euro éclairé la nuit, devant le bâtiment de la BCE à Francfort.

    La Banque centrale européenne (BCE) est l'institution monétaire de l’Union européenne. C'est une institution d'essence fédérale créée le 1er juin 1981 et son siège est à Francfort-sur-le-Main. Les banques centrales nationales sont seules autorisées à souscrire et à détenir le capital de la BCE. Sa souscription s'effectue selon une clé de répartition basée sur la part de chaque État membre de l'Union européenne dans le PIB et la population de l'Union.

    La Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales nationales (BCN) des États membres de l'Union européenne ayant adopté l'euro font partie de l'Eurosystème qui est un organe de l’Union européenne qui gère la zone euro.

    Union bancaire[modifier | modifier le wikicode]

    Suite à la crise des dettes souveraines, il a été décidé en juin 2012 de mettre en place une Union bancaire pour consolider la monnaie unique. Cette Union bancaire doit comporter:

    • un mécanisme de supervision unique (MSU) = supervision des grandes banques par la BCE
    • la résolution des difficultés bancaires (MRU) = pour traiter le problème des banques insolvables
    • la garantie européenne des dépôts. Dans la limite de 100 000 euros, les dépôts sont garantis par des fonds financés par les banques.

    Eurogroupe[modifier | modifier le wikicode]

    L’Eurogroupe est la réunion mensuelle (et informelle) des ministres des Finances des États membres de la zone euro, en vue d’y coordonner leur politique économique.

    Pacte de stabilité et de croissance[modifier | modifier le wikicode]

    Le Pacte de stabilité et de croissance désigne un ensemble de critères que les États de la zone euro se sont engagés à respecter. C'est l’instrument dont les pays de la zone euro se sont dotés afin de coordonner leurs politiques budgétaires nationales et d’éviter l’apparition de déficits publics excessifs. Il impose aux États de la zone euro d’avoir à terme des budgets non déficitaires.


    Fonds européen de stabilité financière, Mécanisme européen de stabilité financière et Mécanisme européen de stabilité[modifier | modifier le wikicode]

    Le Fonds européen de stabilité financière, appelé aussi Fonds de secours européen, est un fonds de stabilisation, sous la forme d'un fonds commun de créances, approuvé en 2010 et visant à préserver la stabilité financière en Europe en fournissant une assistance financière aux États de la zone euro en difficulté économique.

    Le mécanisme européen de stabilité (MES) est un dispositif européen de gestion des crises financières de la zone euro qui remplace, au sein du Pacte budgétaire européen, le Fonds européen de stabilité financière et le Mécanisme européen de stabilité financière qui avaient été mis en place en réponse à la crise de la dette publique dans la zone euro. Il ne concerne que les États membres de la zone euro.

    Pacte budgétaire européen[modifier | modifier le wikicode]

    Le pacte budgétaire européen, officiellement appelé Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), est un mécanisme sur lequel se sont accordés 25 des 28 États membres de l'Union européenne sur la convergence de leur union économique et monétaire, notamment la zone euro. Le texte du traité, signé le 2 mars 2012 par les chefs d'État et de gouvernement, est entré en vigueur le 1er janvier 2013.

    Micro-États européens et Pays européens utilisant l'euro[modifier | modifier le wikicode]

    Micro-États européens
    • Saint-Marin,
    • le Vatican,
    • Monaco,
    • Andorre: Depuis le 1er juillet 2013, Andorre peut émettre ses propres pièces de monnaie qui devraient commencer à circuler en 2014.
    Pays européens
    (États non membres de l'Union européenne utilisant l'euro de manière unilatérale)
    • Kosovo
    • Monténégro

    masse monétaire de la zone euro[modifier | modifier le wikicode]

    Base et masse monétaires de la zone euro
    en milliards d' euro, octobre 2009