Leçons de niveau 2

Russe/Grammaire/Déclinaison/Datif

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le datif
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Déclinaisons russes
Chap. préc. :Accusatif
Chap. suiv. :Génitif
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les cas en russe : Le datif
Russe/Grammaire/Déclinaison/Datif
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le datif est le cas utilisé pour le complément d'attribution aussi appelé complément d'objet second (COS) mais aussi pour les tournures impersonnelles et après certaines prépositions. Le datif est parfois assimilé au cas du COI.

Emplois[modifier | modifier le wikicode]

Le complément d'attribution ou COS[modifier | modifier le wikicode]

Le complément d'attribution indique en faveur ou au détriment de qui (ou de quoi) un acte est accompli.

Il s'utilise avec les verbes qui exprime une action de donner, de prendre ou de dire.

Ils répondent à la question à qui ? (кому), à quoi ? (чему)

Quelques verbes : отвечать/ответить (répondre); писать/написать (écrire); звонить/позвонить (téléphoner); давать/дать (donner)

Exemple:

russe Я даю розу Ольге.
français Je donne une rose à Olga

Les tournures impersonnelles[modifier | modifier le wikicode]

Les tournures impersonnelles décrivent souvent un sentiment ou un état d'esprit mais permettent aussi de donner des informations comme l'âge.

Exemple:

russe Мне 16 лет.
français J’ai 16 ans. (littéralement: A moi sont 16 ans.)

Après une préposition[modifier | modifier le wikicode]

On utilise également le datif après les prépositions "к" et "по". Exemples:

russe Я иду к дедушке.
français Je vais chez mon grand-père.
russe Я его видел по телевизору.
français Je l'ai vu à la télévision.