Recherche:Théorie des matrices logiques/Multiplication

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Multiplication
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Recherche : Théorie des matrices logiques
Chap. préc. :Isotropie
Chap. suiv. :Table d'une matrice logique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Théorie des matrices logiques : Multiplication
Théorie des matrices logiques/Multiplication
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'opération de multiplication remplace deux bandes par leur produit cartésien:

MultiplicationPage6Image1.svg

Les deux bandes concernées étant en conjonction, le 0 prime le 1. Exemple, premier couple de vecteurs:

MultiplicationPage6Image2.svg
L'opération utilisée ici est la SUPERPOSITION CONJONCTIVE de deux vecteurs.

L'intersection de n sous-structures segmentaires (ici des bandes), prises chacune dans un axe différent de la matrice logique n-dimensionnelle, forme une CELLULE. La matrice logique de l’ensemble E compte 16 cellules, et seulement 12 après multiplication.


La multiplication récursive des première et deuxième bandes, d’abord dans l'axe vertical puis dans l'axe horizontal - ou l'inverse - produira une matrice logique unicellulaire.