Recherche:Environnement, Pierre et Hugo

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Sciences de la terre.svg
Bilan Carbone: Environnement

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de la Wikiversité et dépend de la faculté environnement. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.


Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cadre de la Licence Professionnelle Éco Conception des Produits Innovants, nous avons réalisé le bilan carbone du domaine universitaire du recueil de l'Université de Lille 1. Ce travail, réalisé en binômes, avait pour but de nous sensibiliser à l'outil Bilan Carbone(r) et à sa méthode d'application.
Chaque binôme a du sélectionner un objet du périmètre à étudier (environnement, énergie, transport, bâtiment). Notre binôme, composé de Hugo.brethe et Pierre.ducloy, a choisi de traiter la partie sur l'environnement du département.

Qu'est-ce que le Bilan Carbone(r) ?[modifier | modifier le wikicode]

Le Bilan Carbone est une méthode de mesure des émissions de gaz à effet de serre (GES) directes ou induites par une activité (que ce soit une entreprise, une collectivité, une association ou un événement).
Cette méthode de calcul, mise en place par l’ADEME[1] (Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie), participe à l’évaluation de l’empreinte écologique d’une activité et de son impact sur l’environnement.
Cette méthode de calcul des impacts se réalise en cinq étapes :

  • Sensibilisation
  • Définition du champ de l'étude
  • Récolte des données (transport, consommations...)
  • Exploitation et analyse des résultats du Bilan Carbone(r)
  • Établissement des pistes d'actions de réduction

Non Non


Sensibilisation[modifier | modifier le wikicode]

L'effet de serre est un processus naturel résultant de l’influence de l'atmosphère sur les différents flux thermiques contribuant aux températures au sol d'une planète. Dans le système solaire l'essentiel de l'énergie thermique reçue par une planète provient du rayonnement solaire et, en l’absence d'atmosphère, une planète rayonne idéalement comme un corps noir, l'atmosphère d'une planète absorbe et réfléchit une partie de ces rayonnements modifiant ainsi l'équilibre thermique. Grâce à ce phénomène naturel, appelé effet de serre, la température moyenne de l’air à la surface de la Terre est d’environ + 15 °C. Sans ce thermostat naturel, la température moyenne serait inférieure d’environ 33 °C et se situerait autour de – 18 °C !!! L'usage de l’expression effet de serre s'est étendu dans le cadre de la vulgarisation du réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre qui bloquent et réfléchissent une partie du rayonnement thermique.

Non Non



Le soleil émet plusieurs type de rayon:

  • gamma
  • UVB
  • Infrarouge
  • X
  • UVA
  • Radio
  • UVC
  • Spectre visible

L’atmosphère est comme une sorte de barrière pour que certains rayons émise par le soleil ne vienne pas à la surface de la Terre.
L'influence de l'homme dans l'effet de serre est un impact de type additionnel. Ce n’est pas tant l'effet de serre qui peut être dangereux, mais son augmentation. L'effet de serre additionnel est impliqué dans les problématiques de changement climatique d'origine anthropique qui commence à affecter la planète. Parmi les conséquences du changement climatique, on peut citer l'élévation du niveau moyen des océans, la hausse des températures moyennes, les événements climatiques intenses ... A chaque gaz à effet de serre est attachée une notion essentielle : le « forçage radiatif », qui définit quel supplément d’énergie (en watts par m²) est renvoyé vers le sol par une quantité donnée de gaz dans l’air.
Il est possible de calculer son bilan carbone grâce aux sites Bilan Carbone® Personnel ainsi que Coach Carbone Fait

et d’utiliser les ressources fournies sur le site de Avenir Climatique ou l’on pourra trouver une démarche explicative[2] pour l’utilisation d'un tableur simplifié du logiciel Bilan Carbone®. "Cet outil ne peut pas être utilisé pour réaliser des prestations, celles-ci étant réservées aux bureaux d’études ayant suivi la formation dispensée par l'ADEME".

Définition du champ de l'étude[modifier | modifier le wikicode]

Le site du recueil de l'Université de Lille 1[modifier | modifier le wikicode]

L'Université Lille 1[3] est une université pluridisciplinaire : sciences et technologies, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales, sciences économiques et de gestion... Elle est reconnue pour la qualité de l’accompagnement des étudiants, les excellents résultats en matière de réussite et d’insertion professionnelle, les offres de formation variées, son lien étroit avec la recherche... 18 000 étudiants sont actuellement inscrits à cette université.

Non Non


Le site du recueil est situé rue de la recherche à Villeneuve-d'Ascq et comprend les départements Chimie et Génie Mécanique et Productique de l'IUT A de Lille 1.

Non Non


L'environnement du site[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons fait l'hypothèse que l'environnement de notre département comprend le restaurant universitaire et les déchets de l'IUT A.

Récolte des données (transport, consommations...)[modifier | modifier le wikicode]

es données récoltées sont issues d'une étude réalisée par des étudiants lors de l'année 2014/2015. Nous n'avons malheureusement pas réussi à récolter celle de l'année en cours.
Ces données sont valables pour une année scolaire entière.

Récolte des données 2014/2015

Exploitation et analyse des résultats du Bilan Carbone(r)[modifier | modifier le wikicode]

Après avoir regroupé les données issues de la récolte, nous avons regroupé celles-ci dans un tableur excel. nous avons pu en extraire des graphiques qui nous permettent de faire l'analyse des résultats.

Résultats Restaurant Universitaire
Résultats Déchets


Nous allons analyser ces différents graphiques en séparant les deux parties.

Fait

Non Non


? En attente de réponse


Restaurant Universitaire[modifier | modifier le wikicode]

On peut voir dans ce graphique que les éléments les plus impactant sont le bœuf, le poulet et le porc (90.08% en cumulé). Les poissons sont assez loin derrière (8.47%). De plus, les "dessert" (c'est-à-dire les yaourts, le sucre et le beurre) ne consomment pas beaucoup.


Déchets[modifier | modifier le wikicode]

Pour cette partie, ce sont les plastiques qui sont les plus impactant pour l'environnement. Le carton et les ordures ménagères sont loin derrière mais ces dernières sont variées ce qui entraîne une incertitude à leur sujet.

Établissement des pistes d'actions de réduction[modifier | modifier le wikicode]

Non Non


Sources[modifier | modifier le wikicode]