Leçons de niveau perfectionnement

Milieu de partie au jeu d'échecs/Colonnes ouvertes

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Colonnes ouvertes
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Milieu de partie au jeu d'échecs
Chap. préc. :Généralités
Chap. suiv. :Majorité de pions sur l'aile-Dame
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Milieu de partie au jeu d'échecs : Colonnes ouvertes
Milieu de partie au jeu d'échecs/Colonnes ouvertes
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Dans ce chapitre, nous allons étudier les colonnes ouvertes et les colonnes demi-ouvertes (ou semi-ouvertes)[1]

Définition d'une colonne ouverte[modifier | modifier le wikicode]

On dira qu'une colonne est ouverte si elle est dépourvue de pion.

Par exemple, si nous avons le squelette de pions[2] suivant :

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{67}}}

Nous remarquons que la colonne e est ouverte.

Nous avons volontairement représenté uniquement le squelette de pions pour pouvoir poser la question suivante :

Pour quel camp, la colonne e ouverte est-elle un avantage ?

Il n'y a pas de réponse à cette question si l’on se base uniquement sur le squelette de pions.

La réponse à cette question dépend principalement de la position des tours. Nous allons donc rajouter les tours de deux manières idéalisées.

Soit donc, les deux nouvelles positions :

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{67}}}
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{67}}}

Et nous reposons la question : Pour quel camp, la colonne ouverte est-elle un avantage ?

Dans la position 1, nous voyons que les blancs se sont emparés de la colonne ouverte en doublant leurs tours sur celle-ci, menaçant ainsi le camp adverse. Si les noirs tentent de faire la même chose en mettant une tour en e8, nous aurions par exemple :

1... Ta8e8 2.Te2xe8 Tf8xe8 3.Te1xe8 mat

Nous avons, bien sûr, idéalisé la situation à l'extrême pour souligner l’idée selon laquelle les blancs ont l'avantage, car ils ont réussi à s'emparer de la colonne ouverte.


Dans la position 2, ce sont les noirs qui se sont emparés de la colonne ouverte ! Et si les blancs essaient de faire de même, on aurait :

1.Ta1e1 Te7xe1 2.Tf1xe1 Tf8xe1 mat

Ce que nous avons dit précédemment est, bien sûr, idéalisé à l'extrême. d'autres considérations peuvent entrer en jeu. Si l’on rajoute des pièces, on peut, plus ou moins, démolir ce que l’on vient de dire. On peut imaginer plusieurs façons de faire en sorte que les mats précédents ne soit pas possibles

On a, par exemple :

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{67}}}
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{67}}}
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{67}}}

Dans la position 1, les noirs se sont aménagés une case de fuite en h7. Cela ne résout pas grand-chose ! D'une part; le roque est affaibli et, d’autre part, après l'échange des tours en e8, les blancs se retrouvent avec une tour en plus.


Dans la position 2, les noirs ont réussi, eux aussi, à doubler leurs tours sur la colonne e grâce à la présence du cavalier noir en e6. Mais voilà, le cavalier noir en e6 est maintenant cloué. S'il s'en va, l'échange des tours se fera en e7 à l'avantage des blancs, car il leur restera une tour.


Dans la position 3, les noirs ont mis un cavalier en d6 pour que celui-ci puisse reprendre la tour des blancs en cas d'échange en e8 et éviter d’une part le mat et, d’autre part, que les blancs se retrouvent avec une tour en plus. C'est, sans doute, la meilleure des solutions, mais elle nécessite la mobilisation d'une pièce (cavalier en e6).


En fait, il faut bien comprendre que l'avantage du camp, qui réussit à doubler ses tours sur la colonne ouverte, consiste principalement dans la menace permanente que ce camp va faire peser sur son adversaire. Celui-ci sera en permanence obligé de mobiliser des pièces pour empêcher l'intrusion des tours blanches, ce qui sera pour lui un handicap permanent.

Colonne semi-ouverte[modifier | modifier le wikicode]

Une colonne semi-ouverte (ou demi-ouverte) sera une colonne où il n'y aura pas de pion pour l'un des deux camps.

Par exemple, dans la position :

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{67}}}

La colonne e est semi-ouverte pour les blancs et la colonne c est semi-ouverte pour les noirs.

L'intérêt d'une colonne semi-ouverte sera de pouvoir y mettre une tour qui pourra ainsi participer à une attaque sur le camp adverse.

Est-ce vraiment un avantage? La plupart du temps, la colonne semi-ouverte résulte d'un échange de pion. Et, par conséquent, si un camp a une colonne semi-ouverte, cela signifie que l'autre camp en a une aussi. En fait, toutes les colonnes semi-ouvertes n'ont pas toutes la même valeur et le bon joueur veillera à se créer des colonnes semi-ouvertes qui sont plus intéressantes que celles de son adversaire.

Par exemple, dans la position précédente, nous remarquons que la colonne c, semi-ouverte pour les noirs, aboutit sur un pion arriéré. d'où l’intérêt d’avoir créé celle-ci. La colonne e, semi-ouverte pour les blancs, est moins intéressante car elle aboutit sur le pion e6 bien protégé

Attaque de minorité[modifier | modifier le wikicode]

(à compléter)

Références et notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Dr Max Euwe : Les échecs, jugement et plan. Payot, Paris (ed.1966) chapitre 9.
  2. Le squelette (ou structure) de pions désigne la configuration des pions sur l'échiquier. Cf. Article "Structure de pions" sur Wikipédia