Mallette pedagogique Enfants Intellectuellement Precoces-L EIP dans le fonctionnement de la classe-La sous-realisation

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 1mn

La sous réalisation peut s'expliquer entre le décalage du potentiel et son expression, entre les possibilités de l'enfant et de ce qu'il donne à voir.

"La sous-réalisation peut correspondre à un découragement lorsqu’elle survient à un moment où l'individu a perdu toute confiance en lui-même (Kaufmann, 1999)."

Cette sous-réalisation peut être de nature transitoire, il ne faut pas qu'elle s'installe et devienne chronique, d'où l'importance d'une prise en compte du profil de l'enfant si vous noter cette différence.

Il faut faire attention aux EIP qui ne se font pas remarquer, qui passent quasi inaperçus (regarder le potentiel verbal à l'oral).

Jean-Charles Terrassier parle de “l’effet Pygmalion négatif ”: “L’enfant va tendre à renoncer à exprimer son véritable potentiel et se limiter à répondre à une demande qui le sous-estime”.

L’EIP adapte son comportement et ses productions pour se conformer à ce qu’il pense que les autres attendent de lui.

L’EIP va cacher ce qu’il sait faire pour ne pas être perçu comme différent des autres.

Il semblerait qu'il pense ainsi pouvoir maintenir des relations qui vont lui permettre de faire partie du groupe, de ne pas être en marge.

Exemple: “Regarde, j’ai fait la même erreur que M..., j’ai mal lu ce mot” (alors qu’il sait parfaitement le déchiffrer.)

< Précédent| Suivant >