Littérature de jeunesse en anglais : William Shakespeare, Le Songe d'une nuit d'été/Titania

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




White open book.svg

Or ce bois, dans lequel Lysandre et Hermia avaient choisi de se retrouver, était le domaine favori de ces petits êtres qu'on nomme les elfes et les fées. C'est là que le roi Obéron et la reine Titania tenaient leurs rendez-vous nocturnes quotidiens, avec toute leur suite, à minuit.

Mais un sujet de mécontentement pesait sur les relations entre le roi et la reine : chaque fois qu'ils se croisaient au clair de lune dans les allées ombragées de leur bois, ils se disputaient violemment au point que tous leurs petits elfes couraient se réfugier et se cacher en rampant dans les cupules de glands, terrorisés.

Pourquoi un tel différend ? Titania refusait de donner à Obéron le fils d'une de ses amies, qu'elle avait volé à sa nourrice après la mort de la mère et qu'elle élevait dans les bois.

Or donc, le soir où les amoureux avaient décidé de se retrouver dans les bois, elle se promenait avec plusieurs demoiselles d'honneur quand elle croisa Obéron et toute sa suite de courtisans.

-- Mauvaise rencontre au clair de lune, orgueilleuse Titania, l'interpella le roi des elfes.

– Quoi, jaloux Obéron, est-ce bien vous ? Fées, fuyons d'ici ; j'ai définitivement renoncé à sa compagnie.

– Demeurez donc, imprudente reine, répliqua Obéron. Ne suis-je donc votre seigneur et maitre ? Pourquoi Titania contrarie-t-elle son Obéron ? Donnez-moi donc votre fils adoptif, j'en ferai mon page.

– Vous n'aurez jamais mon fils pour tout l'or de votre royaume féerique, rétorqua la reine en faisant demi-tour avec colère.

– Eh bien, allez votre chemin, lui lança Obéron, vous n'en sortirez pas indemne d'ici l'aube.

Obéron envoya chercher Puck, son conseiller favori.