Littérature de jeunesse en anglais : Princesse Belle-Étoile/L'eau qui danse

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche





White open book.svg

Au retour de la chasse, les trois princes trouvèrent la princesse obsédée par le conseil de Feintise. Elle était tellement anxieuse à cette idée que Chéri, qui ne pensait qu’à lui plaire, en comprit vite la cause, et malgré ses prières, il enfourcha son blanc cheval et partit à la recherche de l'eau qui danse. Quand l’heure du souper arriva et qu'elle vit que son frère Chéri n'était pas de retour, elle ne put manger ni boire et voulut l'envoyer chercher de tout côté et dépêcha des messagers pour le trouver et le ramener.

Il tardait à la mauvaise Feintise de connaître le résultat de sa démarche et lorsqu'elle entendit que Chéri était déjà parti, elle se réjouit et en rendit compte à la reine-mère en lui disant :

« J'admets, Madame, qu’il est certain que ce sont les mêmes enfants ; mais l'un est déjà parti chercher l'eau qui danse et périra en route sans aucun doute, et je trouverai le moyen de me débarrasser de la même façon de chacun d'entre eux. »

Le plan qu'elle avait adopté pour le Prince Chéri était des plus sûrs, car l'eau-qui-danse était difficile à atteindre : elle était si bien connue pour les mésaventures arrivées à tous ceux qui la cherchaient que tout le monde en connaissait le chemin. Il chevaucha pendant huit jours sans répit dans les bois. Il commença alors à souffrir de la chaleur, mais pas de la chaleur du soleil. Il n'en comprenait pas la cause, jusqu'au moment où, du haut d'une montagne il aperçut la forêt lumineuse ; tous les arbres étaient en feu sans se consumer et lançaient des flammes si loin que tout le pays alentour était transformé en désert aride. Face à ce tel spectacle effrayant, il descendit de la montagne et faillit abandonner à maintes reprises, se croyant perdu.

En se rapprochant de ce grand feu, il crut mourir de soif. Apercevant une source alimentant un bassin en marbre, il descendit de cheval, s'en approcha et se pencha pour recueillir de l'eau dans un petit vase en argent qu’il avait emporté, lorsqu’il vit une tourterelle se noyant dans la fontaine. Chéri eut pitié d'elle et la repêcha.

-- « Mon Seigneur-Chéri, lui dit-elle, je ne serai pas une ingrate, je peux vous guider jusqu'à l'eau-qui-danse alors que, sans moi, vous n'y arriveriez jamais car elle jaillit au milieu de la forêt et ne peut être atteinte que par un passage souterrain. »

La tourterelle s'envola et convoqua des renards, des blaireaux, des taupes, des escargots, des fourmis et toutes sortes d'animaux qui savent creuser la terre. Chéri descendit de cheval à l'entrée du chemin souterrain qu’ils lui firent et rampa derrière la gentille tourterelle qui le conduisit en sécurité jusqu'à la fontaine. Le prince remplit son vase en or et repartit par le même chemin.

Il trouva Belle-Étoile tristement assise au pied d'un arbre et lorsqu'elle l'aperçut elle en fut si heureuse qu'elle ne savait plus comment l'accueillir.