Leçons de niveau 2

Hébreu ancien/Grammaire/Alphabet/Voyelles

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
les Voyelles
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : L'alphabet en Hébreu
Chap. préc. :Consonnes
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Alphabet : les Voyelles
Hébreu ancien/Grammaire/Alphabet/Voyelles
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Comme on l'a dit dans la partie 1, seules les consonnes ont le statut de lettres en hébreu (c'est ce qu'on appelle un abjad). Les voyelles n'étaient pas notées à l'origine. Cependant, pour des raisons de commodité, un système pour noter les voyelles a été introduit : c’est le système des points-voyelles de Tibériade. Nous donnerons dans toute la suite les exemples avec la lettre aleph, mais ceci est valable pour toutes les lettres hébraïques. La voyelle se prononce habituellement après la lettre (consonne) à laquelle elle est rattachée.

Voyelles brèves[modifier | modifier le wikicode]

אַ C’est un pattâḥ qui se prononce [a].
אֶ C’est un seggôl, qui se prononce [ɛ], comme lait.[1]
אֻ C’est un qubbûṣ, qui se prononce [u] comme tout.
אִ C’est un ḥireq, qui se prononce [ɪ] comme mie.
אָ C’est un qâmâṣ-qaṭon, qui se prononce [ɔ] comme somme.

Voyelles longues[modifier | modifier le wikicode]

אָ C’est un qâmâṣ-gâdol, qui se prononce [ɑː], comme spa (en anglais).
אֵ C’est un ṣêre, qui se prononce [eː].[2]
אִי C’est un ḥîreq-mâlê, qui se prononce [iː], comme seek (en anglais).
אוֹ C’est un ḥôlâm-mâlê, qui se prononce [o], comme côte.
אֹ C’est un ḥôlâm-ḥassêr, qui se prononce [o], comme côte.
אוּ C’est un shûrûq, qui se prononce [uː], comme boot (en anglais).

  1. La combinaison de lettres אֶי , où aleph peut être remplacé par n’importe quelle lettre, se prononce également [ɛ].
  2. La combinaison de lettres אֵי , où aleph peut être remplacé par n’importe quelle lettre, se prononce également [e].

Le shewa[modifier | modifier le wikicode]

Une consonne peut n'avoir aucune voyelle. Dans ce cas, si elle est située en début ou en milieu de mots, un signe particulier, le shewa, est placé sous la lettre : אְ .On écrira par exemple : שְמוֹ , ce qui signifie "son nom", prononcé "shemo" (shèmo comme un seggôl).
Il existe en réalité deux sortes de shewa :

Le shewa simple[modifier | modifier le wikicode]

Il s'agit d’une vocalisation du type אְ , comme ce que l’on a présenté avant. Ce shewa ne se prononce pas en fin de syllabe, mais se prononce comme un seggôl en début de syllabe.

Le shewa composé[modifier | modifier le wikicode]

Les lettres ה ,ח ,ע ,א sont dites gutturales. Elles présentent un certain nombre de caractéristiques. En particulier, une gutturale dépourvue de voyelle en début de syllabe reçoit un shewa qui se prononcera comme une voyelle. Ils sont au nombre de trois. On les appelle ḥaṭûfôth.
אֲ ḥaṭâf-pattâḥ', se prononce comme un pattâḥ
אֱ ḥaṭâf-seggôl, se prononce comme un seggôl
אֳ ḥaṭâf-qâmâṣ, se prononce comme un ḥôlâm