Leçons de niveau 2

Graphie picarde/Autres graphies

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Autres graphies
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Graphie picarde
Chap. préc. :Feller-Carton
Chap. suiv. :Exemples d'écriture
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Graphie picarde : Autres graphies
Graphie picarde/Autres graphies
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

À présent, on utilise surtout la graphie Feller-Carton (voir leçon précédente) mais on présente ici d'autres graphies qui ont été utilisées.

Depuis le XVIIe siècle, il y a eu de nombreux systèmes de transcription du picard. Parmi ces systèmes de graphie on peut citer

  • Edouard Paris dans sa Granmouèr pikard (1846) propose une écriture phono-graphique = El granmouèr ch'é l'ar éd parlé e pi d'ékrir sin fouèr éd feut. (en français = La grammaire c’est l'art de parler et d'écrire sans faire de faute) (en écriture Feller-Carton = El granmouère ch'est l'art éd parler et pi d'écrire sin fouaire éd feute.)

On a donc eu au cours du temps des graphies phono-graphiques, des graphies phonétiques, des graphies supra-dialectales, des graphies phonético-analogiques ...

  • graphies phonético-analogiques (Feller-Carton)
  • graphies phonétiques (René Debrie, Michel Lefèvre)
  • graphies supra-dialectales (André Lévêque en 1973, Jean-Marie Braillon)
par exemple dans ce système, on utilise les digrammes qh et gh :
qh dans qhère (tomber en français) pour lire en picard du nord kère ou en picard du sud tchère.
gh din ghife (visage en français) pour lire guife (nord) ou bien djife (sud).


Quelques exemples de graphies picardes[modifier | modifier le wikicode]

API phonético-analogique phonétique supra-dialectale Gaston Vasseur (Vimeu) en français
Feller-Carton Paris, Debrie, Lefèvre Lévèque-Braillon picard du Vimeu
[kajεl] eune cayelle eun’ kayel eune tchielle une chaise
[vàk] eune vake inne vak eune vaque une vache
[pikar] picard pikar picàr picard
[kõt] un conte in kont un conte un conte
[...] ch'voïache ch'voyache 'ch vò.yåche ch' vouéyage le voyage
mason, moaison mwézon mazhon maison, mouaison maison
[œr] eure eure heure heure
[frwéd] frwade frwéde frouéde froide
[õm] onme ome homme homme
djife , guife djife , guife ghife djife visage
kère, tchère kère, tchère qhère tchèr tomber
Tiérache, Quiérache Qhiérache Thiérache
eune univarsité ein•ne in•niviérchitèie une université

Pour le mot chaise on va trouver en picard de nombreuses écritures suivant l'époque, la région ou la prononciation (mais c’est toujours du picard)

caÿéle [kajεl] (chaise) , caÿére , kayere, cayère, kéyèle, kéyère, kéyêre, cayelle, caïèle, caïéle, caillèle, ca-yère, cahiére, kéhiére, quahiére, caiére, quéhiére, kayèle, caïelle, cahière, cahielle, kéïère, ca.yèl', caiyère, kayelle, ca-yelle, caillère, kaïère, cahièle, cahiere, cayere, kiyèle, kayèl, caiere
pérdez ein·ne caÿére : prenez une chaise (XIVe siècle)


Références
  • Alain Dawson, Le picard de poche, Assimil évasion (2003)
  • Gaston Vasseur, Dictionnaire des parlers Picards du Vimeu (Somme), Nouvelle édition, SIDES, Fontenay-sous-Bois (1998).
  • René Debrie, Eche pikar bèl é rade, Omnivox (1983)
liens