Leçons de niveau 2

Graphie picarde/Exemples d'écriture

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Exemples d'écriture
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Graphie picarde
Chap. préc. :Autres graphies
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Graphie picarde : Exemples d'écriture
Graphie picarde/Exemples d'écriture
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Comment écrire ?[modifier | modifier le wikicode]

  • En 1903, Felix Fabart dit Ech’ Tahon écrivait :
L’meilleure orthougraphe à imployi, ch’étoit chelle qui, tout en amenant l’prounonciation à nous tayons, s’rapprouchoit l’puss’ du français d’à ch’l’heure, et j’ai laissii d’côté l’magnière baroque d’cheuss’ qui mettent des k bancroches, à tout bout d’champ, des apoustrophes n’en veux-tu, n’en v’lo, et qui habillent ches mouts picards comme os habille ches caromaros du mardi-gros.
La meilleure orthographe à employer, c’était celle qui, tout en amenant la prononciation de nos ancêtres, se rapprochait le plus du français d'aujourd'hui, et j’ai laissé de côté la manière baroque de ceux qui mettent des k brancals, à tout bout de champ, des apostrophes en veux-tu en voilà, et qui habillent les mots picard comme on habille les caromaros du mardi-gras.

Écriture phonétique[modifier | modifier le wikicode]

  • exemple d'écriture phonétique par Edouard PARIS =
Edouard PARIS graphie Feller-Carton français
é pi kan l' pleuv al é kyeut, ék ché rivièr iz on débordè, ké ch' vin ô souflè pi k' il é vnu s' abat édsu l' mouézon lô, a n' é pouin kyeut, pach k' al étoué bâti su dé l' pièr. et pi quant l'pleuve al est kieue, éq chés rivières is ont débordé, qué ch'vint o souflé pi qu’il est vnu s'abate édsu l'mouézon lo, a n'est pouin kieu, pacheque al étoué batie su deul pière. et puis quand la pluie est tombée, que les rivières ont débordé, que le vent a soufflé et qu’il est venu abattre sur cette maison là, elle n’est pas tombée, parce qu'elle était bâtie sur de la pierre.

On passe de l'écriture phonétique (transcription directe des sons) à l'écriture Feller-Carton en ajoutant des couches idéographiques telles que le s du pluriel, le e du féminin, des lettres muettes pour se rapprocher de la graphie du français, etc ...:

ché rivièr → chés rivières avec s pour marquer le pluriel et e muet pour se rapprocher du français
pour se rapprocher du français: ch' vin → ch'vint ; kan → quant ; pièr → pière ; k' il é vnu → qu’il est vnu ...

Picard de la région de Tournai[modifier | modifier le wikicode]

Dans la région de Tournai, on remarque des écritures comme ieau, eon, ... i.e. on ajoute souvent un e

  • n' séchu dins l' vint, Pierre Delancre, poèmes in patois picard, illustratieons d'Gérard Delancre, maison de la culture de Tournai (1980)
ch'garchéon, in cotréon, à l'maséon, ...
l'iéau,
in héome qui parléot bin
kéom' les qu'véaux d'béos


  • Lés ceux d'ichi, Béatrice Bouret, dessins par Gordon War, éd. Culture Tournai , maison de la culture de Tournai (2006)
Béatrice Bouret, Lés ceux d'ichi, page 36 français
Tout keompte fait, in cache souvint tèrtous bin leon ç'qui s'trouèfe à côté
Je m'dis qu'la vie elle a alfeos dés momints bizarres et même pus' que cha.
Dins l'feond, si in busie bin, i suffit seul'mint d'compter pou quéquin. J'sus seûr que ch'est là que l'bonheur i ést.
Pour mi, ch'n'éteot foque in sourire à in plombier nommé Désir.
Tout compte fait, on cherche souvent tous bien loin ce qui se trouve à côté.
Je me dis que la vie a parfois des moments bizarres et même plus que cela.
Dans le fond, si on travaille bien, il suffit seulement de compter pour quelqu'un. Je suis sûr que c'est là que le bonheur est.
Pour moi, ce n'était qu'un sourire à un plombier nommé Désir.


  • à suivre ...