Leçons de niveau 16

Gestion intégrée de l'entreprise (ERP)/Conséquences

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Conséquences
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Gestion intégrée de l'entreprise (ERP)
Chap. préc. :La méthode
Chap. suiv. :Pour aller plus loin
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Gestion intégrée de l'entreprise (ERP) : Conséquences
Gestion intégrée de l'entreprise (ERP)/Conséquences
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Conséquences[modifier | modifier le wikicode]

Les conséquences sont :

  • Risque de remplacement de l’être humain par la machine,
  • Disparition de métiers et naissance de nouveaux métiers,
  • Modification des relations avec les clients et avec les fournisseurs,
  • Réorganisation des structures de l’entreprise, du découpage des fonctions, et des postes de travail. L’organisation hiérarchique de l’entreprise compartimentée en directions, divisions départements, services a laissé la place à la matrice et aux équipes projet.
  • Accompagnement des personnels : formation, évolution, satisfaction,
  • Nouvelle culture d’entreprise,

Comme toute révolution industrielle, l’arrivée d’un ERP dans une entreprise, dans une industrie, dans une région,… est synonyme de :

  • Croissance temporaire de la charge de travail durant la phase de réflexion et de mise en place de la nouvelle solution. En plus du travail sur les tâches quotidiennes (normal work), il faut créer le nouvel environnement,
  • Adaptation et conduite d’un changement,
  • Augmentation du stress professionnel,
  • Diminution de la masse salariale.

Relire ‘les raisins de la colère’ de John Steinbeck (1947)… ou revoir le film…

La mondialisation, l’immédiateté, le jeu des fusions-acquisitions des entreprises proposant des solutions ERP (absorption de ‘Business Objects’ par exemple) ont fait de SAP un ‘standard du marché’.