Differenciation-Enseignements reciproques

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 6 min

Qu’est ce que l’enseignement réciproque ?[modifier | modifier le wikicode]

L’enseignement réciproque est une pratique pédagogique mise au point par les chercheurs Palincsar et Brown (1984). Cette méthode, fondée sur le travail collaboratif en petits groupes, permet aux élèves d’améliorer notablement leurs compétences en compréhension de lecture. Le travail repose sur les interactions orales entre pairs, la collaboration, l’entraide et l’autonomie. C’est un enseignement explicite, c’est à dire qu’il repose sur une mise en place progressive, par étapes pendant lesquelles l’enseignant s’assure de la compréhension et de la participation active de chacun des élèves.

Les avantages de l’enseignement réciproque ?[modifier | modifier le wikicode]

L’enseignement réciproque est une méthode très dynamique. L’élève est invité à s’impliquer dans ses apprentissages. La motivation est au centre de cette méthode de travail ce qui assure un meilleur investissement de la part des élèves, une meilleure dynamique au sein de la classe et une qualité de travail plus agréable pour les élèves comme pour l’enseignant.

Pour l’enseignant: c’est un outil efficace d’observation de mise en place des différentes stratégies des élèves pour résoudre leurs difficultés de compréhension d’un texte.C’est aussi une pratique pédagogique qui permet de s’adapter à tous types de lecteurs et qui favorise la transversalité des matières. L’enseignant peut la mettre en pratique dans différents domaines, aussi bien en littérature, en sciences, en résolution de problèmes, en histoire, en géographie…

Pour l’élève: Le travail en petits groupes favorise la prise de parole car chacun a son rôle à jouer, sa contribution à apporter.  L’élève peut consolider les stratégies essentielles à la compréhension en lecture. Il est invité à travailler dans un environnement sécurisant où il peut prendre des risques, essayer, se tromper… ce qui développe à la fois son autonomie et sa confiance en lui. Enfin, le travail collaboratif l’incite à développer ses capacités d’écoute, d’entraide et de travail en équipe.

L’organisation dans la classe ?[modifier | modifier le wikicode]

Le choix des textes[modifier | modifier le wikicode]

La thématique des textes choisis peut être en accord avec les sujets abordés dans différentes matières. Sachant que si les élèves peuvent travailler sur des extraits issus de la littérature, le texte informatif se prête particulièrement bien à ce genre d’exercices de par sa structure agencée en titre et sous-titres, souvent accompagné d’illustrations ou de schémas.

Les sources sont variées : journaux et revues adaptés à leur âge, pages internet, livres documentaires, manuels scolaires…

Il faut prendre soin de bien choisir le niveau de difficulté des textes. Il est important que le texte soit adapté au niveau des élèves tout en offrant un défi de lecture réaliste dans lequel les élèves pourront s'engager.

La constitution des groupes[modifier | modifier le wikicode]

Bien garder à l’esprit que plus les groupes sont grands, moins les élèves risquent de s’impliquer au sein du groupe, moins les élèves seront actifs.

Taille des groupes :[modifier | modifier le wikicode]

On peut envisager des groupes de 4 : chaque élève aura alors en charge une étape de la démarche expliquée par l’enseignant ou une partie du texte mis à disposition. Cela favorise la prise de parole et l’implication de chacun des éléments du groupe. En même temps, à 4, les échanges sont riches et porteurs.

On peut aussi envisager un travail en binômes : chaque élève prendra à son tour le rôle du “miniprof” et mènera la discussion.

Configuration des groupes :[modifier | modifier le wikicode]

L'enseignant doit choisir : groupes homogènes ou groupes hétérogènes ?

Groupes hétérogènes : ces groupes sont porteurs car ils permettent aux lecteurs moins aguerris de bénéficier des stratégies de compréhension des élèves les plus performants. Ces derniers vont servir de modèle dans l’application de ces stratégies et surtout dans la manière de les énoncer.

Groupes homogènes : ils permettent de proposer des textes différenciés en fonction du niveau des groupes. Ainsi, chaque groupe avancera selon son rythme et ses capacités et seront mis en face de défis de compréhension adaptés à leur niveau.

L’idéal étant bien sûr de varier les modalités de regroupements.

Les 5 phases de mise en place[modifier | modifier le wikicode]

L’enseignement réciproque se base sur plusieurs activités : Prédiction, Clarification, Questionnement, Résumé. Ces 4 étapes de travail vont être réutilisées lors de chacune des phases l’enseignement réciproque : le modelage, la pratique guidée, la pratique coopérative et la pratique autonome.

Phase 1- Le modelage[modifier | modifier le wikicode]

Matériel : un texte par élève

Organisation : l’enseignant sera devant toute la classe (possibilité de se retrouver dans un coin regroupement)

Durée : 30 à 45 min

Déroulement :

Durant la phase de modelage, l’enseignant va montrer les 4 démarches à l’aide d’un texte que les élèves auront aussi en leur possession. Ainsi, il va pouvoir appliquer les démarches suivantes en exprimant sa pensée à haute voix afin de montrer à ses élèves son processus de réflexion durant les 4 démarches. Au cours du modelage, les élèves auront accès à leurs documents référentiels sur lesquels ils pourront suivre toutes les démarches (Ces documents auront été distribués en amont, lus et expliqués avec l’enseignant). Il est primordial que l’enseignant explique à ces élèves quel est le but de cette pratique : leur permettre de connaître les démarches pour bien comprendre un texte.

Prédire : exprimer des prédictions à haute[modifier | modifier le wikicode]

Quoi ? On émet des hypothèses sur le texte.

Pourquoi ? Cette stratégie prépare à la lecture. Elle permettra de lire plus attentivement le texte afin de vérifier si ses hypothèses sont vraies.

Comment ? On utilise tous les éléments du texte : titre, légende, illustration, mots en gras, encadrés, diagrammes… On se sert également de ses connaissances sur le sujet et des lectures précédentes pour émettre des hypothèses sur le texte.

Clarifier :[modifier | modifier le wikicode]

Quoi ? Faire en sorte de comprendre les mots et les passages difficiles.

Pourquoi ? Cela permet de mieux comprendre le texte.

Comment ? On repère les mots ou les passages difficiles que l’on n’a pas compris. On essaie de comprendre en relisant plusieurs fois, en essayant de trouver des mots de la même famille, de trouver des synonymes. On peut aussi consulter le dictionnaire. On peut aussi demander de l’aide.

Questionner[modifier | modifier le wikicode]

Quoi ? On essaie de se poser toutes les questions importantes sur le texte.

Pourquoi ? Cela permet de vérifier si on a bien compris les informations importantes du texte.

Comment ? On se pose des questions importantes pour voir si on a bien compris le texte. Par exemple :

Qui ? Où ? Quand ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Quelles sont les conséquences ?

Résumer[modifier | modifier le wikicode]

Quoi ? On essaie de résumer le texte en 1 ou 2 phrases, c’est à dire qu’on exprime l’idée principale du texte.

Pourquoi ? Cela aide à vérifier si l’on a le souvenir de toutes les informations essentielles du texte

Comment ? On reprend les idées les plus importantes du texte et on laisse de côté les détails. On les exprime avec ses mots en 1 ou 2 phrases.

Phase 2 - L'objectivation[modifier | modifier le wikicode]

Après le modelage, une phase d’objectivation sera mis en place. Ce moment permet de prendre du recul sur ce qui s’est passé et d’avoir le retour des élèves pour les aider à réinvestir les stratégies de compréhension de la lecture.

Durant ce moment, on pourra aborder le contenu du texte, l’utilisation des stratégies, les difficultés rencontrées et les résolutions des problèmes rencontrés pendant la lecture.

Phase 3 - La pratique guidée[modifier | modifier le wikicode]

Matériel : 1 texte par élève

Organisation : un groupe de 4 élèves au centre de la classe ou devant le tableau

Durée : 1h

Déroulement : Durant cette phase, l’enseignant forme un groupe de 4 élèves volontaires et leur donne un texte. Ce groupe doit être disposé au milieu de la classe pour que tout le monde puisse le voir et l’entendre. Ainsi les élèves vont pouvoir observer le groupe utilisant les 4 démarches stratégiques durant la pratique guidée et comprendre la façon de fonctionner de ce groupe.

Tous les élèves de la classe vont pouvoir suivre les réflexions du groupe à l’aide du texte que l’enseignant aura distribué à la classe entière.

On découpe le texte en 4 parties. Chaque élève du groupe est “miniprof” de sa partie. Le miniprof doit verbaliser les démarches stratégiques (Prédiction, Clarification, Questionnement et Résumé) de sa partie. Il sollicite la participation de ses camarades dans le groupe pour l’aider dans sa démarche. Ils pourront exprimer leurs idées et donner des conseils.

Durant l’analyse de sa partie, l’élève “miniprof“ va diriger la conversation avec son groupe car il en est le responsable. Il formulera des hypothèses à voix haute puis demandera à ses camarades s’ils ont des informations à ajouter.

Puis, il lancera la lecture silencieuse du texte pour passer aux démarches suivantes. Il demandera à chaque participant de son groupe de l’aider à clarifier les passages difficiles, les mots incompris…

Ensuite, ils pourront passer à la phase suivante : le questionnement. Le miniprof posera des questions importantes sur sa partie du texte aux autres membres de son groupe. Ils leur demandera s’ils ont d’autres questions.

Enfin, le miniprof essaiera de résumer le texte. Il demandera à son groupe de lui faire un retour et de critiquer de manière positive son résumé afin de l’améliorer (dire ce qui va et dire ce qu’il peut améliorer). Si besoin, les équipiers pourront relire le passage du texte afin de vérifier si rien n’a été oublié.

Une fois terminée, c’est un autre élève du groupe qui deviendra miniprof et ainsi de suite jusqu’à ce que les 4 élèves soient passés et que le texte entier soit compris.

Une phase d’objectivation peut être ajoutée à la fin de cette séance afin de répondre aux éventuelles interrogations de la classe et d’améliorer la pratique du groupe. L’enseignant veillera à ce que la classe parle des points positifs de chacun des membres du groupe pour les encourager.

Conclusion : Cette phase de pratique guidée est très importante car elle va permettre aux élèves de la classe d’apprendre à développer les 4 démarches stratégiques qui leur seront utiles pour la compréhension en lecture.

Phase 4 - La pratique coopérative[modifier | modifier le wikicode]

Matériel : 1 texte par élève découpé en plusieurs parties (chaque miniprof s’occupe d’une partie) + un référentiel-outil par élève (dans le cahier de leçon) sur lequel les élèves pourront s’appuyer.

Organisation : idéalement des groupes de 4 élèves, disposition des tables en groupe

Durée : 45 min à 1 h

Déroulement : Cette phase reprend la phase de la pratique guidée à la différence que cette fois-ci, toute la classe devra participer. L’enseignant devra donc faire des groupes dans sa classe, hétérogènes dans un premier temps, pour que les bons lecteurs puissent aider les élèves plus en difficulté.

La Pratique Coopérative devra être utilisée de nombreuses fois (sur plusieurs séances) afin de permettre aux élèves d’acquérir les 4 démarches stratégiques. Les fois suivantes, il sera intéressant de faire parfois des groupes homogènes, parfois des groupes hétérogènes en fonction des besoins de votre classe. Vous pourrez donner des textes différents en fonction du niveau des élèves mais le texte doit toujours être le même à l’intérieur du même groupe. Il est important de changer les groupes régulièrement.

Evolution possible :

Faire des binômes dans la classe. Le 1er élève suit les 4 démarches de l’enseignement réciproque. Le 2nd lui fait un retour. Puis on échange. L’élève miniprof devra faire le retour à son camarade qui sera devenu miniprof à son tour.

Compléments aux séances d’enseignement réciproque :[modifier | modifier le wikicode]

Lors de séances complémentaires, pour aider les élèves, l’enseignant pourra améliorer certaines stratégies.

Par exemple, il pourra améliorer la stratégie “Résumer” en projetant le texte au tableau. Avec la classe, il pourra effacer les éléments inutiles afin de garder l’essentiel du texte. Cet entraînement pourra se faire plusieurs fois.

Il pourra également améliorer le questionnement en travaillant sur la formulation de questions lors de séances complémentaires.

Il pourra aussi travailler sur les inférences dans d’autres séances pour aider les élèves dans leur compréhension et pourra ensuite travailler en enseignement réciproque sur des textes avec beaucoup d’inférences.

Phase 5 - La phase de la Pratique Autonome[modifier | modifier le wikicode]

Matériel : affichage et référentiel-outil pour chaque élève, un texte par élève.

Organisation : en individuel

Durée : de 30 min à 1 h

Lorsque vous sentirez vos élèves capables d’appliquer les 4 démarches individuellement, vous les laisserez en autonomie sur un court texte. En amont, vous aurez rappelé les 4 stratégies en classe entière, fait référence aux affichages de la classe pour les aider et autorisé à utiliser le référentiel-outil pour aider les élèves qui ont encore des difficultés de compréhension. Vous pourrez si vous le souhaitez donner une fiche aux élèves pour qu’ils puissent répondre à des questions sur le texte ou faire un point en classe entière.

Durant cette phase, l’enseignant doit circuler au maximum dans la classe pour aider les élèves qui en auraient besoin.

Il est possible de laisser ainsi des élèves en autonomie et de prendre une autre partie de la classe en pratique coopérative ou guidée pour ceux qui en auraient besoin.

Rien ne vous empêche de faire des fiches d’exercices de lecture pour vérifier la compréhension de chacun ou des fiches d’exercices reprenant les 4 stratégies.

Fiche Stratégique :

Nom et Prénom :
Mon texte :
Prédire mes hypothèses :

1.

2.

3.

4.

J’ai regardé (le titre, la légende..) ….
Clarifier les mots difficiles :

1.

2.

3.

4.

Je me suis aidé de ... (dictionnaire, mots de la même famille, j’ai demandé à l’adulte…) :
Questionner mes questions :

1.

2.

3.4.

Résumer mon résumé : Les éléments essentiels sont :
La stratégie que je dois améliorer :

Comment faire pour améliorer ma stratégie :

Concevoir des outils pour les élèves[modifier | modifier le wikicode]

A chaque étape, l’enseignant met à disposition des élèves des outils pour le guider.

Quelques exemples[modifier | modifier le wikicode]

Phase de prédiction[modifier | modifier le wikicode]

Exemple de fiche élève pour la phase de prédiction

 

Phase de prédiction

  • Je cherche à deviner de quoi parle ce texte et de quoi il s’agit sans lire le texte dans son entier.
  • Pour y arriver je me sers et je cherche dans le titre, les sous-titres, les illustrations, les schémas, les légendes, les mots en gras, les encadrés… mais je peux me servir aussi de mes connaissances sur le sujet!

1/De quel type de texte s’agit-il? (extrait de roman, article de journal ou magazine, texte documentaire, extrait de dictionnaire ou d’encyclopédie, manuel scolaire…)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2/De quoi parle ce texte? Quel est le thème?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3/ Si c’est un texte informatif ou documentaire: quelles sont les idées principales?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

4/Si c’est une histoire: quelles sont les étapes de l’histoire? Qui raconte? Qui sont les personnages? où? quand?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Phase de clarification[modifier | modifier le wikicode]

Exemple de fiche élève pour la phase de clarification

Phase de clarification

1/Je note tous les mots qui me posent problème:

______________________________________________________________________________________________________

  • j’essaie de trouver dans ce mot une partie que je connais
  • je m’en sers pour retrouver leur famille de mots
  • Je fais des hypothèses sur ce qu’ils peuvent vouloir dire et je relis le mot dans la phrase pour vérifier si cela a du sens.
  • Si je ne trouve pas, je cherche dans le dictionnaire ou je demande de l’aide.

2/Je repère les passages que je n’ai pas bien compris.

  • Je les relis puis j’essaie de les redire avec mes mots.
Phase de questionnement[modifier | modifier le wikicode]

Exemple de fiche élève pour la phase de questionnement (si le texte raconte une histoire)

Phase de questionnement

Si le texte raconte une histoire:

Je reprends tous les éléments de l’histoire

Titre:........................................................

  • Qui sont les personnages?

……………………………………………………………………………………………………………………

  • Où l’histoire se passe-t-elle?

……………………………………………………………………………………………………………………

  • Quand? A quelle époque?

……………………………………………………………………………………………………………………

  • Quel problème ou élément perturbateur va changer la vie des personnages?

……………………………………………………………………………………………………………………

  • Trouve au moins 3 choses que vont faire les personnages:

1……………………………………………………………………………………………………………………

2……………………………………………………………………………………………………………………

3……………………………………………………………………………………………………………………

  • Comment se termine l’histoire? qu’est-ce qui a changé par rapport au début?

……………………………………………………………………………………………………………………

Exemple de fiche élève pour la phase de questionnement (si le texte est un document informatif)

Si le texte est un document informatif:
  • Titre:..................................................
  • Thème (de quoi parle l’article en un mot): ……………………………….
  • Je découpe le texte en plusieurs parties ou je me sers des paragraphes qui existent et pour chaque partie je trouve l’idée et j’explique de quoi ça parle à l'aide de Qui ? Où ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ?

partie 1: …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………...............

partie 2: ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

partie 3: ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • S’il y a des illustrations ou des schémas, je note un titre pour chacun et je trouve ce que ce document nous apporte de plus que le texte, pourquoi il est utile?

doc 1:son titre.............................................. Il explique………………………………………………

doc 2:son titre.............................................. Il explique………………………………………………

Phase de résumé[modifier | modifier le wikicode]

Exemple de fiche élève pour la phase de résumé (si le texte raconte une histoire)

Phase de résumé

Si le texte raconte une histoire

Je complète la fin des phrases:

En premier, je dois parler des personnages, du lieu, de l’époque et du changement qui va venir bouleverser la vie des personnages

  • Cette histoire commence quand ………….……………………………………………………………………………………………………

Je parle de la première chose que font les personnages

  • Après cela,

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Je parle de la deuxième chose que font les personnages

  • Ensuite,

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Je parle de la troisième chose que font les personnages

  • Enfin,

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

J’explique la fin, ce qui a changé pour les personnages par rapport au début de l’histoire

  • L’histoire se termine quand

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… 

Exemple de fiche élève pour l'écoute du résumé d'un camarade

Fiche pour les élèves qui écoutent pendant la phase de résumé

J’ai écouté le résumé de:.......................

Je coche si :

  • Il a parlé des personnages
  • Il a parlé du lieu et de l’époque
  • Il a parlé du changement ou du problème que rencontrent les personnages
  • Il a parlé des événements ou des actions
  • Il a parlé de la fin de l'histoire

< Précédent | Suivant >