Leçons de niveau 18

Cognition/Neurocentrisme

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Neurocentrisme
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Cognition
Chap. préc. :Discussion
Chap. suiv. :Computationnalisme
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Cognition : Neurocentrisme
Cognition/Neurocentrisme
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Neurocentrisme[modifier | modifier le wikicode]

Le neurocentrisme est un physicalisme qui loge notre conscience, notre pensée, et toutes nos fonctions cognitives dans notre cerceau biologique, conçu comme unique source de notre esprit. Il se fonde sur des interprétations d'imageries du cerveau, principalement l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle.

Ce rôle présupposé du cerveau crée des contraintes au chercheur, qui va avoir naturellement tendance à rejeter tout ce qui ne rentre pas dans son modèle, comme les qualia qui ne sont pas neurocodable, ni ne semblent intervenir dans le traitement des informations extérieures, qui va également impliquer le déterminisme des lois de la biologie et de la physique, un autre présupposé dans un domaine, celui de notre esprit, qui a priori ne le réclame pas et qui se trouve en contradiction avec notre expérience ordinaire. On trouve aussi dans cette section des sciences une tendance malheureuse à vouloir démontrer ses prémisses et à marteler à chaque phrase des publications scientifiques ː neuro, neuro, neuro, c'est le cerveau qui fait tout, comme si nous ne savions pas que c'était leur pétition de principe, ou bien que ces chercheurs cherchent toujours à en persuader leur conviction ou leur foi branlante.