Utilisateur:Ambre Troizat/Esclavage/Droit naturel

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
  1. Réflexions à propos des traites & esclavages
    1. Les abolitions des traites et des esclavages : Abolition des esclavages

Le droit naturel aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie (Le droit naturel aujourd'hui)[modifier | modifier le wikicode]

Vidéo sur Youtube[modifier | modifier le wikicode]

# P.-Y. Quiviger, Morale et droit naturel. Voir aussi sur Youtube.
# Le droit naturel a-t-il encore de la valeur ?
En partenariat avec l'Académie catholique de France
Débat animé par Catherine Escrive, journaliste, avec la participation de : Patrice Rolland, professeur agrégé des Facultés de droit, université de Paris 12 ; Arnaud de Nanteuil, professeur agrégé des Facultés de droit, université du Mans ; Olivier Echappé, magistrat, vice-doyen de la faculté de droit canonique, Institut catholique de Paris. droit civil - droit canonique

Droit naturel & droit à l'existence[modifier | modifier le wikicode]

Droit naturel & histoire[modifier | modifier le wikicode]

Léo Strauss.- Droit naturel et histoire[modifier | modifier le wikicode]

* 1954-2008 - Leo Strauss, Droit naturel et histoire, FlammarionVoir et modifier les données sur Wikidata 
** 2011 - Florence Gauthier, Éléments d’une histoire du droit naturel (ISSN 2271-7528, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata 

Florence Gauthier.- Triomphe et mort de la révolution des droits de l'homme et du citoyen[modifier | modifier le wikicode]

* 1992-2014 - Florence Gauthier, Triomphe et mort de la révolution des droits de l'homme et du citoyen (1789-1795-1802) : Triomphe et mort du droit naturel (Puf, 1992), Paris, Éditions Syllepse, 388  p. (ISBN 978-2-84950-393-5, OCLC 870965389)Voir et modifier les données sur Wikidata 

De 1789 à 1795, la révolution fut une révolution des peuples, une révo­lution du "droit naturel humaniste ?", parce qu'elle tenta de libérer l'homme et la société du despotisme doctrinal des Églises, du despotisme de l'État séparé de la société, du despotisme du pouvoir économique conquérant, colonialiste et raciste, du despotisme de la différence sexuelle. Comment est-on passé de la ré-publique populaire à la ré-privée des possédants ? Comment la Révolution en est-elle venue à contredire sa philosophie et à supprimer la Déclaration des droits naturels de l'homme et du citoyen, et cela jusqu'en 1946 ?
Florence Gauthier expose l'importance de l'affrontement entre "côté gauche" et "côté droit" à propos du droit à l'existence et de la loi martiale, du cosmopolitisme, du droit des femmes, de la guerre de conquête et de la question coloniale, de l'[[w:esclavage, aboli en 1794 et rétabli en 1802 par Napoléon Bonaparte pour satisfaire aux nécessités de l'économie et aux intérêts de la classe des possédants en pleine mutation.
Elle montre l'étroitesse des liens qui unirent les organisateurs de Thermidor au parti colonial de Corse et de Saint-Domingue. C'est en s'opposant à la dynamique de la Révolution de 1789 que la bourgeoisie s'est constituée en classe consciente de ses intérêts particuliers. La Constitution de 1795 illustre ainsi l'avènement de l'intérêt particulier des possédants et du despotisme de leur pouvoir économique sur le monde[1].

Florence Gauthier.- Introduction à la réédition de l'ouvrage de Florence Gauthier, Triomphe et mort de la révolution des droits de l'homme et du citoyen (1789-1795-1802), Paris, Syllepse, 2014, 388 p. La première édition avait été publiée aux PUF en 1992 sous le titre Triomphe et mort du droit naturel en révolution, 1789-1795-1802, Révolution-francaise.net[2], décembre 2013,

Droit naturel contre esclavage[modifier | modifier le wikicode]

* 1752 - Chevigny, De ; Limiers, Henri-Philippe de (16..-1728) & Massuet, Pierre (1698-1776). Éditeur scientifique .- La science des personnes de cour, d'épée et de robe, commencée par M. de Chevigni, continuée par M. de Limiers, revue par M. Pierre Massuet. 7 tomes en 16 vol., pl. et cartes ; in-8, (notice BnF no FRBNF30819864k).

Le droit d'asile[modifier | modifier le wikicode]

  • 1840 - Droit d'asile anonyme, Asile (Droit d') (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata publié dans L'Univers, France, dictionnaire encyclopédique par Philippe Le Bas, tome premier, A - AZ.

Jean-Jacques Rousseau[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Jacques Rousseau

* 1762-1999 - Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, ou Principes du droit politique, Marc-Michel Rey, Amsterdam,  {{BNF|312573530, lire en ligne. 
** La science des personnes de cour, d'épée et de robe. Tome 6,Partie 1. 

« La science des personnes de cour, d'épée et de robe. Tome 6,Partie 1 / , commencée par M. de ... Chevigny, De , continuée par Mr. de LIMIERS, Revue, corrigée, & considérablement augmentée PAR MR. PIERRE MASSUE, DoCteur en Médecine, TOME SIXIEME, PARTIE I. Qui contient le DROIT PRIVE, PUBLIC et FEODAL; les Vassalité, Principes du DROIT NATUREL & POLITIQUE; les INTERETS des PRINCES, les règles d'un bon GOUVERNEMENT; les MAXIMES de COUR, & celles qui concernent la plupart des états de la vie ; la connoissance des différentes espèces de CHE V A U X. leurs qualités, la manière de les traiter, de les exercer, les TOURNOIS, les JOUTES, les CAlLOUSELS, à MANEGE OU PArtils monter ;S cheval. A AMSTERDAM, Chez Z. CHATELAIN & FILS. M DCC LII. »
— Résumé sommaire du volume[3]

  1. Présentation Syllepse.net.
  2. Révolution-francaise.net
  3. La science des personnes de cour, d'épée et de robe. Tome 6,Partie 1.