Troubles du comportement-Mise en place des rituels et leurs fonctions

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
durée de lecture 1 mn

Objectif[modifier | modifier le wikicode]

Savoir que les rituels rassurent tous les élèves, plus particulièrement ceux ayant des troubles du comportement.

Explications[modifier | modifier le wikicode]

Les rituels structurent le temps, participent à l’élaboration du vivre ensemble. Ils instaurent un cadre sécurisant et contenant. Lors des rituels on peut asseoir les règles de vie, on répète des savoirs et des savoir-faire.

- A éviter : des rituels trop longs, des rituels qui n’évoluent jamais.

- A privilégier : des rituels en début/ fin de séance, de journée, ou au retour des récréations si le passage entre le dedans et le dehors est compliqué (tout dépendra du profil de la classe)

On peut distinguer différents rituels[modifier | modifier le wikicode]

Rituels de politesse (micro-rituels) : salutations, demandes, remerciements...

Rituels de transition : déplacements, regroupements, endormissement, mise en place et synthèse des ateliers, poésie…

Rituels de passage : anniversaires, perte d’une dent...

Rituels culturels traditionnels (mémoire collective) : les fêtes

Activités ritualisées d’apprentissage : le calendrier, la date, l’appel, la météo...

L’exemple de l’accueil en classe[modifier | modifier le wikicode]

L’élève a besoin de se sentir exister en tant que personne dès l’entrée dans la classe. On privilégiera l’accueil de chacun avec une reconnaissance individuelle. On va trouver des rituels (serrage de main, comptine…) pour favoriser le lien entre le dehors et le dedans. Chaque élève a besoin d’être accueilli, reconnu.

Pour la maternelle : comptine d’Anne Sylvestre par exemple sur le Bonjour.


< Précédent | Suivant >