Troubles du comportement-Comment valoriser les progres scolaires et comportementaux

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
durée de lecture 2 mn

Objectif : Savoir valoriser ses élèves[modifier | modifier le wikicode]

Valoriser ses élèves en 9 points[modifier | modifier le wikicode]

Ces élèves ont une image d’eux-mêmes extrêmement abîmée, altérée. Certains travaux tendent aujourd’hui à montrer que les troubles du comportement sont très souvent associés à une dépression profonde. Il faut avoir cette idée en tête et permettre à l’enfant de construire, reconstruire une image positive de lui.

Valoriser à l’aide de toutes ces actions permettra d’améliorer l’estime de soi :

  1. Mettre en place des contrats (par quinzaine) avec des objectifs définis avec l’élève sur les contenus scolaires et/ou  comportements : évaluer, analyser ensemble et récompenser (en fonction du nombre de points obtenus : rien / 5 minutes de jeu éducatif / 15 min de jeu éducatif à l’ordinateur/ histoire lue par un adulte….).
  2. Mettre en place les mots d’encouragement, les tableaux d’encouragement (cf sommaire).
  3. Mettre en place un cahier de liaison spécifique abordant les aspects du contrat engagé en lien avec la famille (coller le contrat dans ce cahier, inscrire l’ensemble des observations de l’élève et de l’adulte, évaluer et ainsi de suite…).
  4. Mettre en place des courbes de réussites (contenus scolaires et objectifs de comportements) et analyser les courbes : travailler des compétences méthodologiques.
  5. La délicate correction des cahiers du jour : cet acte anodin, systématique, ritualisé mérite sans aucun doute réflexion. Nous ne comptons plus le nombre de kilos d’exercices corrigés, et pour certains élèves, c’est par le cahier que passera le seul retour de l’enseignant de la journée. Les appréciations valorisantes lorsque l’enfant fait, fait bien, écrit bien, s’est engagé dans la tâche, a fait un effort de présentation, a réussi un exercice ou une petite partie de l’exercice … sont bien plus motivantes que lorsque les annotations pointent les échecs et les manques qui devront être donnés à l'oral majoritairement. Bien sûr il ne s’agit pas de ne pas corriger ou de ne pas expliquer que la tâche n’est pas réussie ou complète. Mais de mettre en valeur pour ces élèves (et les autres !)  leurs réussites aussi minimes soient-elles. C’est ce qui les aidera à faire encore mieux la fois prochaine. Il ne faut pas négliger ou sous-estimer le pouvoir des mots. Encore plus lorsqu’ils sont écrits ! Préférer les phrases : « tu dois être drôlement fier de toi d’avoir réussi telle ou telle chose !» ; à la phrase : « je suis fière de toi » ou « tu dois te sentir bien d’avoir réussi à te maîtriser dans telle situation » à « je suis contente que tu aies réussi à te maîtriser ».
  6. Utiliser des éléments dits “renforçateurs” du comportement positif en ayant conscience des intérêts et limites : images, aider un adulte, jouer avec un adulte, rencontres avec les familles sur ces attitudes positives….
  7. Réaliser des projets pédagogiques à partir des intérêts personnels de l’élève : séquence de production d’écrit avec des playmobils, séquence d’éducation morale et civique avec des chansons actuelles.
  8. Utilisation des outils numériques : création de bande annonce à la manière cinématographique pour présenter un livre. Réaliser des projets ambitieux, il faut maintenir une confiance en les capacités de l’élève au sien du groupe. S’inscrire dans un concours national de sciences, mathématiques ou de proximité.
  9. Responsabiliser (cf sommaire)
    • Demander à l’élève de choisir une activité pour la classe.
    • Inviter l’élève à aider un élève d’une autre classe.


< Précédent | Suivant >