Troubles du comportement-La posture de l enseignant

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
durée de lecture 1 mn

Objectif[modifier | modifier le wikicode]

Savoir quelle posture professionnelle adopter.

Quelle posture professionnelle adopter ?[modifier | modifier le wikicode]

Avant toute chose l’enseignant doit se déculpabiliser, prendre de la distance avec les actes posés par l’élève. Ce dernier agit car il y a malaise. L'enseignant doit rester professionnel et se décentrer de l'incident. Ce n’est pas contre la personne de l’enseignant qui a tout intérêt à garder son sang froid.

L’enseignant doit rester dans l’empathie et la tentative de désamorçage de la situation en prenant de la distance et en décalant le problème. Exemple pour la gestion de crise : “tiens, j’ai besoin d’un assistant, va porter un papier dans la classe du collègue".

La posture professionnelle est donc un pré-requis nécessaire avant de pouvoir agir pour aider l’élève qui a des troubles du comportement : fermeté, flexibilité, impartialité.

On va donc aider l’élève à devenir acteur de son histoire au sein de la classe et mettre en place un environnement pédagogique propice : un cadre strict mais rassurant avec des  entretiens réguliers en relation duelle, en conseils pour amener l’élève à avoir un retour réflexif sur son comportement, ses actes.

Il est nécessaire de valoriser les moindres progrès de manière constante et progressive (exemple : Stickers, tableau de comportement signé par les parents, petits défis personnels : arc en ciel colorié dans le cahier de réussite)

On construit ensemble et on fait évoluer sur l’année un véritable système basé sur la pédagogie coopérative (la pédagogie coopérative repose sur une philosophie de l'instruction qui place l'élève en tant qu'acteur de ses apprentissages) qui va aboutir à responsabiliser l'élève .


< Précédent | Suivant >