Leçons de niveau 6

Trente-six fables d'Ésope/Les coqs et la perdrix

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les coqs et la perdrix
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Trente-six fables d'Ésope
Chap. préc. :Le duc et les oiseaux
Chap. suiv. :Le coq et le renard
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Trente-six fables d'Ésope : Les coqs et la perdrix
Trente-six fables d'Ésope/Les coqs et la perdrix
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.





La fable d'Ésope Le quatrain de Bensérade

White open book.svg

Une Perdrix s'affligeait fort

d'être battue par des Coqs ;

mais elle se consola,

ayant vu qu'ils se battaient eux-mêmes.

La perdrix bien battue eut un dépit extrême

Que les coqs peu galants la traitassent ainsi :

Depuis voyant qu'entre eux ils en usaient de même,

Patience, dit-elle, ils se battent aussi.


White open book.svg

La fontaine de Versailles

On voit la perdrix sur un petit rocher de rocaille
qui jette de l’eau en l'air,
et aux deux côtés sur deux petits rochers plus élevés,
deux coqs vomissent l’eau dans un bassin.

Traduction du texte de Edward HOLSWORTH

Une perdrix perchée sur une pointe de coquillage
en rocaille rejette en l'air un petit jet d'eau :
– De chaque côté, sur une plus grande rocaille et plus en hauteur
sont placés deux coqs de ferme,
tous deux crachent vers le bas une profusion d'eau dans le bassin ou réservoir.

Le texte d'origine en anglais