Leçons de niveau 6

Trente-six fables d'Ésope/Le singe et le chat

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le singe et le chat
Icône de la faculté
Chapitre no 27
Leçon : Trente-six fables d'Ésope
Chap. préc. :Les Grenouilles et Jupiter
Chap. suiv. :Le renard et les raisins
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Trente-six fables d'Ésope : Le singe et le chat
Trente-six fables d'Ésope/Le singe et le chat
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.





La fable d'Ésope Le quatrain de Bensérade

White open book.svg

Le Singe voulant manger des marrons

qui étaient dans le feu,

se servit de la patte du Chat

pour les tirer.

Du singe ici l'adresse éclate,

Mais celle du chat paraît peu,

Quand il donne à l'autre sa patte

Pour tirer les marrons du feu.


White open book.svg

La fontaine de Versailles

Sur une coquille de bronze doré portée par des espèces de consoles de même métal,
parait un brasier duquel il sort un gros jet.
Le singe, en riant,tire la patte au chat, qui semble s'en défendre.


Traduction du texte de Edward HOLSWORTH

Ici, sur un coquillage en bronze mais recouvert d'or,
portée par une colonne dans le même métal,
dressée à la manière antique,
le spectateur est étonné par la ressemblance avec un grand feu ;
de là jaillit un torrent d'eau.
Ici, un singe, le sourire aux lèvres,
attrape une patte de chat dans la sienne,
alors que celui-ci semble lutter pour se libérer.


Le texte d'origine en anglais