Leçons de niveau 6

Trente-six fables d'Ésope/Le renard et le bouc

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le renard et le bouc
Icône de la faculté
Chapitre no 24
Leçon : Trente-six fables d'Ésope
Chap. préc. :Le singe roi
Chap. suiv. :Le conseil des rats
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Trente-six fables d'Ésope : Le renard et le bouc
Trente-six fables d'Ésope/Le renard et le bouc
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.





La fable d'Ésope Le quatrain de Bensérade

White open book.svg

Un Bouc et un Renard descendirent dans un puits

pour y boire,la difficulté fut de s'en retirer ;

le Renard proposa au Bouc de se tenir debout,

qu'il monterait sur ses cornes,

et qu'étant sorti il lui aiderait.

Quand il fut dehors, il se moqua du Bouc, et lui dit :

«  Si tu avais autant de sens que de barbe,

tu ne serais pas descendu là,

sans savoir comment tu en sortirais. »

Tous deux au fond d'un puits, taciturnes et mornes,

De s'assister l'un l'autre avaient pris le parti :

Pour sortir le renard se haussant sur ses cornes,

Fit les cornes au bouc après être sorti.


White open book.svg

La fontaine de Versailles

On voit un puits de rocaille,
duquel il sort une grosse nappe d'eau.
Le bouc montre plaisamment la tête,
et semble se plaindre du renard,
qui hors du puits vomit encore de l’eau sur lui,
pour l'insulter.


Traduction du texte de Edward HOLSWORTH

Ici, le spectateur voit un très grand puits construit en rocaille,
dont émerge un torrent d'eau.
– Au milieu de l'eau on aperçoit une tête de chèvre (sans le reste du corps)
qui semble, très tristement, se plaindre de la façon peu généreuse
dont elle a été traitée par son faux-ami, le renard ;
tandis que celui-ci, planté au-dessus du puits,
lui lance un grand jet d'eau en pleine figure,
pour se moquer d'elle.


Le texte d'origine en anglais