Leçons de niveau 6

Trente-six fables d'Ésope/Le loup et la grue

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le loup et la grue
Icône de la faculté
Chapitre no 21
Leçon : Trente-six fables d'Ésope
Chap. préc. :Le lièvre et la tortue
Chap. suiv. :Le milan et les oiseaux
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Trente-six fables d'Ésope : Le loup et la grue
Trente-six fables d'Ésope/Le loup et la grue
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.





La fable d'Ésope Le quatrain de Bensérade

White open book.svg

Un Loup pria une Grue de lui ôter avec son bec

un os qu'il avait dans la gorge,

elle le fit et lui demanda récompense :

« N'est-ce pas assez, dit le Loup, de ne t'avoir pas mangée ? »

La grue ayant tiré de la gorge du loup

Un os de son long bec qui le pressait beaucoup :

Il n'a tenu qu'à moi de vous manger, Commère,

Lui dit le loup ingrat, et c'est votre salaire.


White open book.svg

La fontaine de Versailles

Dans un rond d'eau, au milieu d'une allée,
on voit le loup et la grue.
La grue a son bec dans la gueule du loup,
qui jette de l'eau en l’air en abondance.


Traduction du texte de Edward HOLSWORTH

Dans une vasque ou un bassin d'eau, qui a une forme circulaire,
et se trouve au centre d'une des allées-promenades,
se dressent les silhouettes d'un loup et d'une grue,
tous deux peints de couleurs d'après nature.
Cette dernière, très amicalement,
enfonce son bec profondément dans la gueule du loup
dont jaillit de l'eau avec abondance.


Le texte d'origine en anglais