Leçons de niveau 17

Structure et management des organisations/Les structures d’organisation

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les structures d’organisation
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Structure et management des organisations
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :La typologie des structures d'organisation par Mintzberg
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Structure et management des organisations : Les structures d’organisation
Structure et management des organisations/Les structures d’organisation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

1. La structure hiérarchique

Elle repose sur le principe de l’unité de commandement, c’est-à-dire une liaison d’autorité-subordination. Au sein de cette structure, l’information circule à sens-unique et la responsabilité de chacun est bien définie.

C'est une structure rigide, peu propice à l’initiative, sujette à des erreurs et lenteurs dans la transmission de l’information le long de la ligne hiérarchique, retardant la prise de décision.

2.La structure fonctionnelle

Elle est fondée sur le principe d’une division de l’autorité suivant le niveau de compétences. Elle correspond à la vision taylorienne du travail qui met l’accent sur la compétence des chefs, une spécialisation et division du travail extrême. Cette structure favorise la spécialisation en offrant l’avantage d’une grande efficacité technique, mais génère des problèmes organisationnels

- La coordination des activités sous les ordres de plusieurs chefs est source de conflits ;

- La dilution des responsabilités est la conséquence de l’absence d’unité de commandement ;

- La circulation de l’information est souvent perturbée car les subordonnés ne savent pas à qui s’adresser pour communiquer des informations ou demander des conseils.

3.La structure hiérarchico-fonctionnelle (staff and line)

Elle combine les deux structures précédentes. La structure hiérarchico-fonctionnelle est fondée sur deux types de liaison : une fonctionnelle et une hiérarchique. Elle cumule les avantages d’une responsabilité claire et d’une compétence dans la préparation des décisions, mais elle est source de risques de confusion entre ligne hiérarchique et ligne de conseils (fonctionnelle), ainsi que des problèmes dans la circulation de l’information amplifiés par la multiplication des liaisons possibles.

4.La structure divisionnelle

Le développement d’une firme s’accompagne souvent d’une diversification d’activités ou géographique. La structuration se fait en fonction d’un découpage en marchés, produits, zones géographiques. Chaque division est structurée suivant l’un des schémas précédents.

5.La structure matricielle

Elle répond aux lacunes des structures verticales pour conduire des activités nécessitant de forts volumes de communications entre spécialistes de différentes fonctions. Les principes fondamentaux de la structure matricielle sont de :

- Conserver une organisation de base par fonction pour les activités courantes et pour accueillir les spécialistes de la fonction entre deux projets ;

- Superposer des groupes ad hoc par produit, par marché ou plus généralement par projet pour faire travailler des équipes pluridisciplinaires.