Leçons de niveau 14

Rudiments d'acoustique architecturale/Premières notions

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Premières notions
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Rudiments d'acoustique architecturale
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Théorie de Sabine
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Rudiments d'acoustique architecturale : Premières notions
Rudiments d'acoustique architecturale/Premières notions
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Une source sonore étant placée à l’intérieur de l’une des salles du bâtiment, l’onde émise va être confrontée à plusieurs phénomènes :

  • Elle va être réfléchie par les murs, le mobilier.
  • Lors de la réflexion, une partie de son énergie va être absorbée par les objets sur lesquels elle se réfléchit.
  • Une partie de son énergie va réussir à traverser les murs, les portes, etc.. et continuer à se propager dans les pièces voisines.

Supposons un auditeur écoutant la source sonore. Le son allant directement de la source à l’auditeur sera appelé son direct. L’ensemble des ondes atteignant l’auditeur après s’être réfléchi sur les parois sera appelé son réverbéré.

Le son direct a été étudié dans la leçon : Rudiments d'acoustique. Nous allons maintenant étudier le son réverbéré.

Supposons que la source sonore s’arrête d’émettre subitement. À cause des réflexions, l’auditeur continuera d’entendre la réverbération un certain temps après que la source se sera arrêtée.


Considérons une onde sonore se réfléchissant sur un mur. L’énergie contenue par cette onde sera appelée énergie incidente. Lors de la réflexion une partie de l’énergie incidente a été absorbée par le mur. Cette énergie sera appelée, énergie absorbée.

L’absorption d’un matériau est mesurée par son coefficient d’absorption, que l’on note α.


  • Pour une surface parfaitement réfléchissante α = 0.
  • Pour une surface parfaitement absorbante α = 1.

Une fenêtre ouverte correspond à une surface de coefficient d’absorption α = 1.

L’acoustique est une science faisant intervenir de nombreuses approximations.

Par conséquent, plusieurs théories coexistent en fonction des approximations faites.

Les deux principales sont la théorie de Sabine et la théorie d’Eyring