Recherche:Principe anthropique absolu/Mystère des phases

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Mystère des phases
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Recherche : Principe anthropique absolu
Chap. préc. :Préambule
Chap. suiv. :Soupe électromagnétique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Principe anthropique absolu : Mystère des phases
Principe anthropique absolu/Mystère des phases
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les composés chimiques se trouvent principalement dans l'une des trois phases : solide, liquide et gazeuse. Une conséquence immédiate du principe anthropique absolu est que les corps simples devraient, pour certaines conditions de température et de pression rendant la vie possible, se trouver chacun dans une phase permettant à la vie d'exister. C'est ce que nous allons vérifier dans ce paragraphe pour les corps composés impliqués dans le processus de vie.

Il est généralement admis que la vie utilise principalement les quatre atomes : Carbone, oxygène, azote, hydrogène. Si l’on combine de façon élémentaire ces quatre atomes, nous obtenons les composés suivants :

  • Gaz carbonique.
  • Méthane
  • Eau
  • Ammoniac
  • Dihydrogène
  • Dioxygène
  • Diazote

Et là, nous remarquons une chose remarquable, c’est que dans les conditions normales de température et de pression (Pression atmosphérique, 25 degrés Celsius), tous ces corps sont gazeux, sauf l'eau qui est liquide et qui semble donc être une exception. La question que l’on se pose alors est : La vie aurait-elle été possible sur terre s'il en avait été autrement ?

Nous allons envisager au cas par cas ce qu’il en aurait été si les corps cités avaient été dans une phase différente.


Eau[modifier | modifier le wikicode]

Nous commençons par le cas le plus évident. L'eau est liquide dans les conditions normales de température et de pression. Selon les hypothèses les plus vraisemblables, la vie est apparue dans l'océan et les organismes vivants sont majoritairement composés d'eau. On peut donc difficilement envisager une vie apparaissant et évoluant dans un monde où l'eau serait gazeuse. Bien sûr, les scientifiques peuvent expliquer pourquoi l'eau est liquide dans les conditions normales de température et de pression, mais il est tout de même remarquable que l'eau soit liquide pendant que tous les autres composés que nous étudions sont gazeux et que cette exception tombe à pic pour permettre à la vie d'apparaître et d'évoluer.

Méthane et ammoniac[modifier | modifier le wikicode]

Nous traitons ces deux cas simultanément, car ce que nous allons dire concerne les deux composés. Il semblerait que l'atmosphère primitive à l'époque où la vie est apparue était principalement composée de méthane et d'ammoniac (voir Origine de la vie). Ces deux composés auraient joué un rôle essentiel dans l'apparition de la vie. Si l'un de ces deux gaz n'avait pas été gazeux, il n'aurait pas pu faire partie de l'atmosphère et la vie ne serait pas apparue.

Azote[modifier | modifier le wikicode]

L'azote est le composant majoritaire de notre atmosphère actuelle. C'est un gaz inerte qui temporise l'oxygène. Sans azote, l'atmosphère aurait été trop réactive. Le moindre feu de forêt aurait embrasé tout un continent. L'azote liquide n'aurait pas pu faire parti de l'atmosphère. Il faudrait faire une étude plus poussée, mais il est très vraisemblable que l’on aurait pu difficilement remplacer l'azote par un autre gaz dans l'atmosphère. L'azote étant proche de l'oxygène dans le tableau de Mendeleïev, la densité de l'azote est proche de celle de l'oxygène et permet ainsi une homogénéité du mélange azote-oxygène dans toute la hauteur de l'atmosphère. Un gaz plus lourd aurait rejeté l'oxygène loin du sol. Un gaz plus léger se serait élevé au-dessus de l'oxygène, rendant l'oxygène prépondérant au niveau du sol.

Oxygène[modifier | modifier le wikicode]

On pourrait croire que l'oxygène est nécessaire à la vie. En fait, nous savons qu’à l'époque où la vie est apparue, il n'y avait pas encore d'oxygène dans l'atmosphère. La forme de vie très élémentaire qui existait à cette époque n'utilisait pas d'oxygène. L'oxygène est devenu nécessaire plus tard pour les formes de vie plus évoluées. Si l'oxygène avait été liquide, tout porte à croire que la vie en serait resté à un stade très élémentaire. Des études plus poussées seraient nécessaires à ce niveau.

Gaz carbonique[modifier | modifier le wikicode]

C'est à partir du gaz carbonique contenu dans l'atmosphère que les plantes fabriquent leur propre matière grâce à la photosynthèse. D'un côté, nous avons les animaux qui respirent de l'oxygène et rejettent du gaz carbonique et de l'autre côté, nous avons les plantes qui absorbent le gaz carbonique et rejettent de l'oxygène, permettant à chacune des deux espèces d'exister. Un gaz carbonique liquide aurait gravement perturbé le processus.

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Bien sûr, tout ce que nous avons dit plus haut est très discutable et les matérialistes athées ne se priveront pas de le faire. Ce qui se trouve dessus n'a pas la rigueur d'une démonstration mathématique. Nous essayons seulement d'accumuler un nombre important d'arguments pour montrer que les composer physiques, nécessaires à la vie, sont par une coïncidence étrange et peu probable exactement dans la phase (gazeuse liquide ou solide) permettant à cette vie d'apparaître et d'évoluer jusqu'au stade que nous lui connaissons sur terre.