Recherche:Angoisse des enseignants/Possible évaluation

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Possible évaluation
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Recherche : Angoisse des enseignants
Chap. préc. :Organisation
Chap. suiv. :Modifier
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Angoisse des enseignants : Possible évaluation
Angoisse des enseignants/Possible évaluation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Une possible évaluation[modifier | modifier le wikicode]

Voilà une fiche possible d'évaluation

Angoisse / anxiété[modifier | modifier le wikicode]

Si vous prenez des cachets et ou avez des battements de cœur, des palpitations, des nausées etc .., à chaque fois que vous êtes en position d’enseigner, ce n’est pas la peine de faire le test, vous êtes soit fortement anxieux soit angoissé.

Nous ne rentrerons pas dans les détails des écoles psy sur ces questions, vous trouverez beaucoup sur Facebook

Sans doute l’anxiété est plus une émotion et l’angoisse un sentiment diffus. Dans tous les cas il y a eu, dans la prime enfance, des échecs à répondre à des situations plus ou moins dérangeantes qu’on a plus ou moins oublié.

Dans les deux cas il y a un fort sentiment de ne rien pouvoir contrôler et d’être mal à l’aise avec cela.

Il y a des formes plus subtiles qui se manifestent par des difficultés à avoir des émotions positives, des tristesses inexpliquées, des intolérances établies, une difficulté à être enthousiaste, qui sont des signes d’anxiété sourde. Ou bien des ruminations avant épreuve, des mauvaises digestions alors que tout est normal, de l’intérêt pour des questions mineures et moins pour les questions essentielles, des capacités à conserver les soucis en vacances qui sont des signes d’angoisse.

Une solution[modifier | modifier le wikicode]

C’est sûr que pour réduire fortement les choses en dehors des techniques respiratoires venues d’Orient, il y a oser regarder dans le passé et à faire la paix avec le fait qu’on n’a pas été forcément à la hauteur à un moment donné de sa vie et donc évacuer toute forme de culpabilité sur la question. Cela peut se faire en introspection où en échanges avec un ami.

D’une façon globale comme on peut muter une colère par un mépris, on peut réduire une angoisse une anxiété, en formulant le désir associé à la peur sous jacente. Cela peut d’ailleurs parfaitement se faire face à des élèves en expliquant simplement que transmettre un savoir est une autre capacité que de savoir quelque chose. Cela peut donc rencontrer des incompréhensions chez l’élève que le professeur ne sait pas forcément résoudre et donc lui provoquer un sentiment de malaise et /ou lui procurer une appréhension.

Pouvoir dire par avance aux élèves qu’on est désolé si ses explications ne sont pas convaincantes, c’est simplement la manifestation du fait qu’on ne saisit pas où se situe le problème de l’autre et que cela nécessite un échange, souvent en dehors du cours.

Cet échange doit impérativement se faire dans une position d’écoute totale de l’élève.

    Antoine Valabregue

Observations[modifier | modifier le wikicode]

    Cette fiche est importante. Elle cerne les principaux signaux de l'anxiété. Elle évoque de nombreuses causes. Cependant la solution proposée ne vise à résoudre que l'une d'elle : la crainte de l'enseignant de ne pas parvenir à accomplir son idéal de transmission de son savoir et de ses connaissances à l'apprenant. La solution proposée consiste à augmenter l'effort pédagogique de l'enseignant, et si besoin à examiner, sans présupposés et dans une écoute totale de l'élève, les sources des difficultés de son apprentissage pour les résoudre.
    A mon avis cette fiche mérite de faire partie de la formation complémentaire des enseignants proposée aux écoles normales.