Recherche:Angoisse des enseignants/Introduction

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Recherche : Angoisse des enseignants
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Organisation
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Angoisse des enseignants : Introduction
Angoisse des enseignants/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Constat[modifier | modifier le wikicode]

    Aux dires des pédagogues, et bien qu'aucune étude sérieuse n'ait été faite, cette angoisse touche la presque totalité des jeunes enseignants.

Causes[modifier | modifier le wikicode]

Causes psychologiques[modifier | modifier le wikicode]

    Les causes psychologiques liées à cette angoisse sont complexes et multiples : timidité de l'enseignant, traumatismes de l'enfance, croyances aggravantes, faiblesse ou désordre psychologique, manque de confiance en soi. Toutes ces causes sont plus ou moins liées et de nature à se renforcer l'une, l'autre. 

Causes liées à l'environnement[modifier | modifier le wikicode]

    En France les classes situées dans les banlieues qui présentent un taux élevé d'élèves issus de l'immigration constituent un environnement aggravant pour les enseignants qui sont enclins à souffrir de cette angoisse. Il se caractérise par la mauvaise connaissance de la langue française par les élèves qui souvent continuent à parler leur langue vernaculaire ou leur dialecte entre eux et à la maison avec leurs parents, un niveau plus élevé d'agressivité des apprenants et de leurs parents, L'influence des chefs de bandes des quartiers qui peuvent présenter des trafics divers dont la drogue et un niveau de violence plus élevée qu'ailleurs, l'influence des imams sur les parents, La présence de règles communautaires différentes dans ces quartiers à caractère archaïque, Un niveau général d'insécurité plus élevé qu'ailleurs pour l'enseignant.    

Profil des enseignants non affectés par ce problème[modifier | modifier le wikicode]

    Nous pouvons relever trois caractéristiques générales chez les enseignants non affectés par ce problème :
    • L'enseignant maîtrise bien le sujet à enseigner aux apprenants.
    • L'enseignant ne souffre pas de timidité, ni de problèmes psychologique particulier.
    • L'enseignant possède un indice élevé de confiance en lui-même.

Axe de recherche[modifier | modifier le wikicode]

    Le traitement des angoisses pathologiques est difficile compte tenu de l'intrication des causes. En principe il fait l'objet d'une interaction directe entre le souffrant et son thérapeute en thérapie brève hypnose Erickson ou en pleine conscience (les psychanalyses sont longues, coûteuses et n'ont pas prouvé leur efficacité). Ce genre de thérapie individuelle n'a pas été proposée ni recherchée par l'Education Nationale pour compléter la formation des enseignants, et il relève plutôt des initiatives propres à chacun d'eux. Ce que nous recherchons c'est donc une méthode efficace qui pourrait s’intégrer dans les cours des écoles normales, sous la forme d'une formation complémentaire et d'un coaching de groupe. Comme le diagnostic et le traitement individuel ciblé est exclu, il nous faut donc élaborer une combinaison de techniques qui recouvrent l'ensemble des causes de l'angoisse, en sachant qu'il restera toujours des cas particuliers complexes qui ne pourront être traités qu'individuellement.
    La résolution des causes liées à l'environnement relève plus de la sécurité nationale, que d'un renforcement du profil psychologique des enseignants, même si l'augmentation de l'indice de confiance en lui-même permettrait à l'éducateur de mieux gérer les diverses situations auxquelles ce type d'environnement risque de le confronter. L’inquiétude est une émotion naturelle non pathologique dans le contexte de violence et d'insécurité qui règne dans certains quartiers.