Leçons de niveau 10

Racine carrée/Introduction

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Racine carrée
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Quantité conjuguée

Devoir :

Nombre d'or
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Racine carrée : Introduction
Racine carrée/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Racines carrées[modifier | modifier le wikicode]

À quoi sert le calcul symbolique avec les racines carrées ?[modifier | modifier le wikicode]

Certains nombres ne peuvent pas être écrits exactement sous forme décimale, ni sous forme de fractions.

On a la possibilité de les écrire sous forme de racines carrées.


Premières propriétés[modifier | modifier le wikicode]



​ Il est important d'observer les différents placements du carré dans ces formules.

Exemples[modifier | modifier le wikicode]

Racines carrées et multiplications[modifier | modifier le wikicode]

La racine carrée « se comporte bien » avec les multiplications.

Exemple[modifier | modifier le wikicode]

On obtient bien le même résultat.

Application à la simplification d’une racine carrée[modifier | modifier le wikicode]

Simplifier en utilisant la propriété de la multiplication : .

Unicité de la simplification avec b entier le plus petit possible[modifier | modifier le wikicode]

Un même nombre a plusieurs écritures de la forme :

Pour donner le résultat exact d’un calcul, on l’écrit avec l'entier b le plus petit possible.

Ainsi, un résultat comportant une racine carrée a une écriture unique et irréductible, comme les fractions.

Le calcul du PGD (plus grand diviseur) du nombre initial est utile pour simplifier et rendre irréductible le nombre b restant dans la racine carrée. Ceci est faisable en fonction des caractéristiques du nombre entier, de la valeur de son chiffre des unités etc.

Dans l'ensemble englobant tous les diviseurs existants du nombre initial, le PGD doit être inférieur au nombre lui-même.

Exemple[modifier | modifier le wikicode]

Mais :

donc :

mais la forme la plus simple est : car b = 2 est le plus petit possible.

Racines carrées et division[modifier | modifier le wikicode]

La racine carrée « se comporte bien » avec les divisions.

Exemple[modifier | modifier le wikicode]

On obtient bien le même résultat.

Application à la simplification d’une racine carrée[modifier | modifier le wikicode]

Simplifier en utilisant la propriété de la division : .

Des fractions sans racines carrées au dénominateur[modifier | modifier le wikicode]

Pour avoir une écriture simplifiée unique, on a l'habitude d'écrire les fractions comportant des racines carrées sans racines au dénominateur (sous le trait de fraction). On utilise la propriété de la division.

Exemple[modifier | modifier le wikicode]

Donner une écriture de : sans racine carrée au dénominateur.