Leçons de niveau 12

Résistance et impédance/Inductance

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Inductance
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Résistance et impédance
Chap. préc. :Résistance
Chap. suiv. :Condensateur
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Résistance et impédance : Inductance
Résistance et impédance/Inductance
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Une inductance est constituée d’un enroulement de spires conductrices. Le passage d'un courant dans un conducteur fait apparaître dans son voisinage un champ d'induction magnétique et par l'accumulation locale d'énergie non calorifique, donc pouvant être restituée.

Ce phénomène peut être exploité en utilisant le terme d'inductance.

est appelée inductance et s’exprime en henry, de symbole . On la représente en convention récepteur

schéma d'une inductance

Définition[modifier | modifier le wikicode]

L'inductance d'un élément conducteur est définie comme le rapport du flux du champ magnétique (produit par le courant qui le traverse) par l'intensité I du courant dans cet élément:

avec :

  •  : la valeur instantanée du flux magnétique total en Weber () ;
  •  : le courant parcourant l'inductance en Ampère () ;
  •  : l'inductance de la bobine, en Henry ().

Relation entre flux et tension[modifier | modifier le wikicode]

La tension aux bornes de la bobine est donnée par la relation suivante (loi de Faraday) :

Inductance linéaire[modifier | modifier le wikicode]

L'inductance est dite linéaire si elle répond à cette relation : (où L est une constante)

Énergie stockée[modifier | modifier le wikicode]

L'énergie, en joules, étant stockée sous forme magnétique, elle peut donc être restituée sous une autre forme que thermique.

Démonstration[modifier | modifier le wikicode]

Par définition l’énergie stockée est : or la puissance instantanée reçue :