Leçons de niveau 18

Principes de sémantique/Sémantique 4

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Sémantique 4
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Principes de sémantique
Chap. préc. :Sémantique 3
Chap. suiv. :Sémantique 5
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Principes de sémantique : Sémantique 4
Principes de sémantique/Sémantique 4
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

SÉMANTIQUE 4[modifier | modifier le wikicode]

    Conceptualiser c'est abstraire d'un ensemble de sens une structure représentative et désignative voire explicative, faite de rapports logiques. C'est un exercice délicat car la logique est la science des possibles et non celle du réel. Les méthodes de raisonnement nous entraînent à poser par analogie des principes valables dans certains domaines et pas dans d'autres et à bâtir des représentations fausses non validées par l'expérience, en contradiction et très éloignées du réel, mais qui dans notre esprit s'imposent néanmoins.
    C'est le monde des idées et des théories vides de sens, souvent anthropomorphiques ou physicomorphiques, des a priori métaphysiques, de la logique bivalente qui ne s'applique pas au sens. Car le sens sensible, les percepts, sont présents ou absents, ils n'ont ni inverses, ni contraires. Notre fonction analytique confond ce qu'elle ne distingue pas et affirme l'existence de tout ce qu'elle distingue. Aussi toutes les théories sémantiques fondées sur la réalité hypothétique du mot et sur la souveraineté du signe sur le sens sont fausses et plongent notre esprit dans la confusion en contradiction avec les contraintes formelles qui le gouvernent.