Leçons de niveau 2

Picard/Culture/Proverbes et dictons en picard

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Proverbes et dictons en picard
Icône de la faculté
Chapitre no 11
Leçon : Culture picarde
Chap. préc. :Gastronomie picarde
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Culture picarde : Proverbes et dictons en picard
Picard/Culture/Proverbes et dictons en picard
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
  • chés formules
    • Tout jusse, Augusse !
    • À l'école Panche molle, in y minge des croquignoles !
    • Muche tin cul, v'lo ch'garte !
    • un cot, un tchien, éne mouke, du brin din t' bouke ! [1]
  • chés éspressions
    • Armonte t'marone, tin patalon i quère !
    • n'brais poin, t'aras du brin d'agache !
    • je m'faisoais du noèr sing conme éd l'inque
    • Tiot lundi, grosse s'maine
Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le wikicode]

  • Achteure puche est noéyèe : « Maintenant la puce est noyée », maintenant il y a prescription
  • Acouteus pi mileus ch'est pire eq des voleus : « Écouteurs et épieurs sont pires que les voleurs »
  • À l'boinne flantchète : « À la bonne franquette »
  • À l'fète Sant-Leu, el lampe à ch'cleu : « À la fête Saint-Leu, la lampe au clou », référence au début de l' automne qui a lieu quand les jours commencent à raccourcir autour de la fête Saint-Leu (premier dimanche de septembre) et il faut alors mettre les lampes au crochet.[2]
  • Aler picher à l'mode éd Givinchy : « Aller pisser à la mode de Givenchy », quand une personne sort d'un café sans payer [3].
  • Aprés ch'tans-lo, os n'in éro un eute : « Après ce temps, nous en aurons un autre », demain est un autre jour
  • Ariver conme Mangnificate à veupe : « Arriver comme le Magnificat aux vêpres », arriver au bon moment
  • Avoér unne boinne tapète : « Avoir une bonne tapette », être bavard
  • Avoér unne dgeule et dmi, quarante-chonc dints : « Avoir une gueule et demie et quarante-cinq dents », expression imagée pour un gros mangeur
  • Avoér ech Diabe dins s'paillache : « Avoir le Diable dans sa paillasse », avoir le Diable au corps
  • Avoér ech mulot qui rmue : « Avoir le mulot qui remue », avoir des idées noires
  • Avoér pus grands ius éq grande panche : « Avoir plus grands les yeux que la panse », avoir les yeux plus gros que le ventre
  • Avoér ravisè ch'solé avuc unne passoére : « Avoir regardé le soleil à travers une passoire », avoir des brins éd Judas, i.e. des taches de rousseur.
  • Avoér unne minne ed tchurè : « Avoir une mine de curé », avoir bonne mine, avoir l'air jovial
  • Avoér unne panche conme unne marnoése : « Avoir un ventre comme une marnoise (tonneau de 250 litres) », avoir la panse pleine ou un gros ventre.

B[modifier | modifier le wikicode]

  • Bieu conme un jornailler : « Beau comme un journalier », très beau (les journaliers, ouvriers itinérants, étant un évènement quand il arrivaient dans un village, notamment pour les dames...).
  • Bieu conme un fiu d'fète : « beau comme un fils (garçon) de fête », beau comme un garçon bien habillé pour une fête
  • Boin fruit prouvient d'boinne esmance : « Bon fruit provient de bonne semence », équivalent de le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre ou les chiens ne font pas des chats.
  • Bruler ch'jor : « Brûler le jour », être négligent, référence aux lampes que les négligents laissaient brûler le jour.

C[modifier | modifier le wikicode]

  • Ch’picard, ch’est ch’miloér ed nou histoére. : « Le picard, c'est le miroir de notre histoire. »
  • Cat écaudé i crainne l’iau froéde . (picard du Nord)

D[modifier | modifier le wikicode]

  • Des cots is n’ingindte poin des kiens ! : « Des chats ne font pas des chiens ! »
  • Du sang ch’n’est poin d’l’ieu. : « Bon sang ne saurait mentir. »

E[modifier | modifier le wikicode]

  • Ech franchoés, ch’est ch’parlache dé m’bouque, mais ch’picard, ch’est chti éd min tchœur. : « Le français, c'est la langue de ma bouche, mais le picard, c'est celle de mon cœur. »

I[modifier | modifier le wikicode]

  • I quère sitant unne tarte qu'un flan : « Il aime autant une tarte qu'un flan », aimer de tout sans préférence particulière
  • I n’o poin rbéyè s’boutinette. : « Il s'est levé du pied gauche »
  • I n’est ch’qu’i n’est : éne vake, ch’est poin un beudet. : « Il en est ce qu'il en est : une vache, ce n'est pas un âne. »
  • I veut miu s' foaire accepter éq s'foaire valoér.

J[modifier | modifier le wikicode]

  • J’n’ai janmoais té sonnieu d’coéchons aveuc ti ! : « J'ai jamais gardé les cochons avec toi ! »

L[modifier | modifier le wikicode]

  • L’éducacion a des rachinnes améres, mais ses fruits i sont doux .

Q[modifier | modifier le wikicode]

  • Qui vut roulailler loin épérgne s'monture .

S[modifier | modifier le wikicode]

  • Saint Médar, grand pichiar, quant i plut ch'jour-lo, n'in vlo por sis s'maine conme cho.
  • Si t’es point contint d’tin voésin, ertchule tin pinion. : « Chacun chez soi, les poules seront bien gardées. »

V[modifier | modifier le wikicode]

  • Vaque qui braie perd eune gueulée ! : « Vache qui pleure perd une gorgée ! », à table, pour se moquer de celui qui ne parle pas.[4].

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Gaston Vasseur, Dictionnaire des Parlers Picards du Vimeu, Sides , Fontenay-sous-bois, (ISBN 2-86861-103-6), (1998).
  2. Marie-Madeleine Duquef, Amassoér, Dictionnaire Picard - Français et Français – Picard , Éditeu : Librairie du Labyrinthe , Anmien , (ISBN 2952306109), (2004).
  3. André Accart, Les sobriquets des habitants du Pas de Calais, Les éditions Nord Avril, (ISBN 2915800057), (2006)
  4. Bernard Baralle, Proverbes et expressions du Nord-Pas-de-Calais en patois, Les éditions Nord Avril, (ISBN 295195302X), (2008)