Leçons de niveau 11

Nouveaux horizons à l'époque moderne/Soumission du Nouveau Monde

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Soumission du Nouveau Monde
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Nouveaux horizons à l'époque moderne
Chap. préc. :À la découverte du monde
Chap. suiv. :Humanisme
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Nouveaux horizons à l'époque moderne : Soumission du Nouveau Monde
Nouveaux horizons à l'époque moderne/Soumission du Nouveau Monde
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Soumission du Nouveau Monde[modifier | modifier le wikicode]

Conquête de l’Amérique[modifier | modifier le wikicode]

Carte de l'Empire aztèque en 1519.

Au début du XVIe siècle, la ville de Tenochtitlan est la capitale de l’Empire des Aztèques, aujourd’hui Mexico, peuplée de 200 000 habitants. La guerre occupe une place importante pour l'Empire aztèque puisqu'elle permet de dominer et de soumettre les autres peuples de la région en leur faisant payer un impôt. Pourtant, la ville est conquise en moins de trois ans par les Espagnols et l’Empire aztèque perd alors 95 % de ses habitants en un siècle.

Reconstitution du marché de Tlatelolco à Tenochtitlan.

Tenochtitlan a été construite en 1325 sur un lac bordé par des montagnes. Même si elle est très grande, elle est organisée en quartier et selon un réseau géométrique marqué par des canaux et des terre-pleins. Pour se nourrir, en plus des activités de pêche et de chasse, les maisons sont bordées par des jardins. L’artisanat se développe notamment par la confection des objets de plumes et par le travail d’objets précieux (orfèvrerie). L’activité religieuse tient un rôle important : le centre de la ville est occupé par près de 70 temples (Templo Mayor). Tenochtitlan s’affiche donc comme la capitale politique, économique et religieuse de l’Empire aztèque.

Conquête[modifier | modifier le wikicode]

Hernán Cortès, au nom du roi d’Espagne et au nom de Dieu et d’une politique d’évangélisation, entreprend la conquête de la cité dans le but de conquérir de nouvelles terres (puissance) et d’exploiter de nouvelles richesses, notamment l’or (économique).

Le 18 février 1519, une expédition de 11 bateaux, menée par Hernán Cortés, arrive en Amérique centrale et reçoit de nombreux cadeaux de la part des indigènes. Les Espagnols arrivent ensuite jusqu'à Cholula, un important centre politique et religieux qui permet de maintenir de bonnes relations avec l'empire de Moctezuma. Cortés a été prévenu qu'une grande embuscade a été ordonnée par Moctezuma qu'il décide d'attaquer les Cholutecas par surprise causant la mort de 5 000 à 6 000 d'entre eux. Après cet événement, ils sont soumis à Cortés et deviennent les alliés des Espagnols. En mai 1521, le siège de la ville commence. Les Espagnols possèdent des armes à feu ayant un grand pouvoir de destruction et d'intimidation. Ils savaient qu'ils surprendraient les Aztèques avec leurs chevaux puisqu'ils ne connaissaient pas cet animal, inexistant en Amérique centrale à cette époque. Les Aztèques se rendent le 13 août 1521, leur empereur est assassiné. Les alliés indigènes des Espagnols sont considérés comme les principaux responsables du succès de l'opération ayant pu réunir jusqu'à 200 000 combattants. On estime qu'au moins 240 000 personnes sont mortes pendant le siège qui a été difficilement vécu par les Indiens à cause de sa durée de plus de trois mois de la complicité d’autres Indiens et du siège final pour achever la conquête.

Chronologie[modifier | modifier le wikicode]
Date Événement
avril 1519 débarquement des Espagnols au Mexique, fondation de Vera Cruz
septembre 1519 les Indiens tlaxcaltèques deviennent les alliées des Espagnols
novembre 1519 rencontre avec Moctezuma II, entrée dans Tenochtitlan sans combat
mai 1520 massacre d’Indiens à Tenochtitlan
juin 1520 Nocha triste (en français : Nuit triste) : les Espagnols assiégés fuient le 30 juin en perdant beaucoup d’hommes
1520 – 1521 Hernán Cortés reconstitue ses forces avec l’aide de ses alliés indiens
mai – 13 août 1521 siège et prise de Tenochtitlan
1522 reconstruction de Mexico ; le Mexique devient la Nouvelle-Espagne
1523 arrivée des premiers Franciscains : début de l'évangélisation des Indiens

Conséquences[modifier | modifier le wikicode]

Les conséquences de la colonisation espagnole sont multiples. Elle est, premièrement, d'ordre démographique puisque le choc microbien du à la variole a entraîné une forte mortalité puisque 60 % de la population indienne meurt ; ce facteur a été un élément clé dans la victoire espagnole contre les Indiens. Elle est aussi culturelle puisque la société indigène et la société autochtone est systématiquement détruite et les Espagnols imposent la religion catholique et la langue espagnole, les temples aztèques deviennent des églises et des cathédrales ; de nos jours, la culture mexicaine a conservé une influence du monde aztèque, maya et espagnol. Finalement, les conséquences sont aussi économiques puisque le territoire occupé par les Espagnols, ils en exploitent la totalité des richesses pour le roi d'Espagne.

La supériorité de l’armement espagnol, la division entre les tribus indiennes et la révolte de certaines tribus contre l’empereur aztèque ont entraîné la chute de l’Empire aztèque. Le choc microbien (variole, grippe, rougeole) et l’encomienda ont causé un choc démographique durant lesquels la population est passée de 25,3 millions en 1519 à 1 million en 1605. L’évangélisation a causé la disparition de la culturelle aztèque. La civilisation aztèque disparaît.

Première mondialisation[modifier | modifier le wikicode]

La découverte de nouveaux territoires a entraîné l’enrichissement avec de nouveaux produits tels que les plantes ou l’or ; on parle de « siècle d’or ».

Plus de 240 000 Européens ont été envoyées pour conquérir et exploiter les nouvelles terres. Parmi eux, des missionnaires chargées d’évangéliser les Aztèques, des marchands et des propriétaires chargés de développer des plantations et le commerce triangulaire.