Leçons de niveau intermédiaire

Musique médiévale/La musique médiévale de 476 à 1150

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La musique médiévale de 476 à 1150
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Musique médiévale
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :La musique médiévale de 1150 à 1300
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Musique médiévale : La musique médiévale de 476 à 1150
Musique médiévale/La musique médiévale de 476 à 1150
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les premiers textes notés datent du VIIIe siècle. Des neumes (plusieurs notes sur une syllabe) sont inscrits au dessus du texte. Ils sont seulement qu'un aide mémoire. Cette première notation s’appelle l'écriture neumatique in campo aperto (à chant ouvert). Ensuite une ligne fut tracée au dessus du texte. Cette ligne donne un point de repère. L'interprétation est plus sûre. On appelle cette notation, l'écriture diastématique. Guido d'Arezzo a écrit un traité sur la solmisation. Il propose d'inscrire deux lignes de couleurs au dessus du texte:

  • -Une ligne jaune pour do
  • -Une ligne rouge pour fa

C'est lui qui donna le nom des notes utilisées dans le système musical occidental. Pour cela il a utilisé les premières syllabes de chaque vers de l'hymne à Saint Jean Baptiste:

Ut queant laxis
Resonare fibris
Mira gestorum
Famuli tuorum,
Solve polluti
Labii reatum,
Sancte Ioannes.

Depuis l'antiquité, on utilisait des lettres pour désigner des notes. Par exemple la lettre A désignait la note la

Le chant grégorien

Le chant grégorien est le répertoire de musique utilisé dans la liturgie de l'église romaine. Il dépend du Pape de Rome. C’est une monodie religieuse. C’est la seule musique qui reste de cette époque. Il fait son apparition au VIIIe siècle. C’est le patrimoine artistique de toute l'Europe. Tout découle du chant grégorien. Le premier manuscrit connu aujourd’hui est celui de Saint Gall(Grand monastère du Moyen Âge). Avant le chant grégorien, chaque peuplade chantait sa religion comme elle le voulait. Mais une poignée d'hommes d'États et d'Église ont voulu doter l'Église d'une musique unique synonyme de la solidité du Royaume (Charlemagne). Toute la musique écrite fut appelée grégorienne en l'honneur du Pape Grégoire Ier (pape au VIe siècle) et qui était très vénéré au Moyen Âge.