Mallette pedagogique Enfants Intellectuellement Precoces-Une demarche pedagogique adaptee-Le tutorat dans la classe

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 2mn30s

Avoir une démarche pédagogique adaptée[modifier | modifier le wikicode]

On le sait: pour apprendre il faut faire des erreurs, et cela dès les premiers apprentissages, et on peut faire des erreurs quand la demande est complexe.

Cela permet de développer un processus d’apprentissage : or l’enfant IP ne l’expérimente pas !

Il n’apprend pas à adapter son raisonnement, ni à affronter les difficultés puisque tout lui semble « facile », évident, il ne fournit pas d’effort de réflexion et il ne s’exerce pas.

C’est pour cela qu’il est impératif de donner à l’élève IP un enseignement adapté à ses compétences.

Il doit entrer dans un processus d’apprentissage pour avancer et progresser, on ne doit pas se satisfaire d’exercices toujours tout « justes », car cela veut dire que la demande est trop simple et que l'EIP est dans des compétences intellectuelles très supérieures par rapport à la demande.

Le rôle de l’enseignant est de guider ces enfants IP dans un circuit de réflexion et de mise en méthode d’apprentissage à hauteur de ses capacités.

L’enseignant doit proposer des exercices qui appellent à la réflexion et au mécanisme d’effort et de recherche. Ne pas donner d’exercice de démarrage mais des exercices de niveau supérieur : donner un ex de niveau 3 au lieu du 1.  

La mise en lumière de la précocité intellectuelle par des tests bien établis par des bilans professionnels, permet une lecture bienveillante du profil de l’élève IP.

Des pistes ont été données par le psychologue, une cohérence se construit autour du projet pour l’enfant, des objectifs sont fixés.

Il convient de mettre en place une relation positive et de confiance entre l'enseignant et l'EIP :

-         Comprendre que l’enfant peut être parfois en souffrance dans son décalage avec les autres enfants.

-         Reconnaître qu’il peut ne pas être bien à l’école et le lui dire, et écouter ses propos, le comprendre, le respecter dans sa singularité.

-         Valoriser ses réussites

-         Différencier les apprentissages, créer, adapter

-         L’impliquer dans sa progression

-         Pratiquer l’humour pour établir une relation de confiance.

-         Lui parler comme à un grand, … un adulte, il argumentera encore mieux et faire des bilans oraux de son avancée et surtout de comment il se sent.

-         Développer des centres d’intérêt pour qu’il ne s’ennuie pas.   

L'exemple du tutorat[modifier | modifier le wikicode]

L'enseignant peut valoriser l'EIP et reconstruire l'estime de l'enfant en lui proposant de tutorer ponctuellement un camarade qui n'aurait pas compris un exercice ou une notion de cours. Cela montrera à l'EIP la confiance et la reconnaissance de l'enseignant.

Cependant l'EIP ne doit pas tutorer un élève en difficulté avérée, ce qui est du ressort de l'enseignant, et il est prudent de le rassurer : il n'y a pas d'obligation de réussite.

Le tutorat va permettre à l'EIP de "rendre service" à un camarade en l'aidant à finir un exercice, ce qu'il acceptera généralement volontiers. Cela va lui permettre de discuter, de se rapprocher d'un élève qu'il ne connaît pas trop, donc aussi de s'intégrer et de se rassurer sur ses capacités relationnelles.

L'EIP va devoir réexpliquer à sa façon la notion en jeu : cela va lui demander un effort de clarté, une réévaluation des termes à employer, il va devoir adapter son discours à son camarade, expliciter les étapes du raisonnement/de la procédure à employer... c'est souvent très bénéfique pour les deux !

Attention toutefois à l’utilisation systématique du tutorat ! Il ne faut effectivement pas oublier que l’EIP aura parfois du mal à expliquer ses procédures (cf. ses points forts, ses points faibles).

L’explicitation par l’EIP des procédures d’acquisition, des démarches de résolution ou encore du raisonnement utilisé est donc aussi, pour lui, un objectif d’apprentissage devant être accompagné par l’enseignant.

Dans les situations de tutorat, l’enseignant devra être vigilant afin de ne pas mettre en péril la cohésion du groupe classe, car les élèves peuvent être amenés à penser que l’EIP fait semblant de ne pas expliquer et ne veut pas partager son savoir, alors que ce dernier est lui-même en difficulté dans ce cadre-là.

< Précédent| Suivant >