Mallette pedagogique Enfants Intellectuellement Precoces-Une demarche pedagogique adaptee-La place de l enseignant la valorisation et les mots a eviter

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 1mn

Accepter le profil de précocité intellectuelle[modifier | modifier le wikicode]

Il est primordial que l'enseignant comprenne et accepte le profil de la précocité intellectuelle et surtout qu'il renie les préjugés (Appuyer sur la touche "Ctrl" de votre clavier et cliquez en même temps sur le lien)

Si le test de QI est effectué, l’enseignant doit prendre connaissance de la conclusion du bilan cognitif avec les préconisations du psychologue.

L’enseignant a conscience de l’importance de prendre en compte le fonctionnement particulier de l’enfant IP pour le mettre dans une relation de confiance et d’apprentissage et éviter l’échec scolaire.

L’enseignant peut aussi contacter le référent EIP de son académie pour avoir d’autres compléments d’information.

L'enseignant doit être à l’écoute de l’enfant, lui demander comment il se sent à l’école, s’il s’ennuie, si il a des camarades avec qui il s’entend bien et dont il partage les jeux.

Il faut comprendre ses ressentis et écouter sa souffrance. 

Si une relation de confiance est créée avec l'Enseignant, l’EIP lui dira là où il ne se sent pas à l’aise et ainsi l'enseignant pourra lui donner une méthodologie ou le guider pour qu’il reprenne confiance en lui.

L’enseignant pourra remarquer ainsi ses points forts et ses points faibles.

Prendre du temps avec l’enfant pour faire le point sur son ressenti (rester dans l’affect) une fois par semaine, et le rassurer en lui disant qu’il peut venir voir l'Enseignant dès qu’il y a un souci (en classe ou surtout de relations avec ses camarades).

Avoir un élève intellectuellement précoce est une force pour une classe, il apporte d'autres points de vues et part loin dans sa réflexion : l'EIP est moteur pour les autres élèves.

L’attention portée aux élèves : une valorisation nécessaire.[modifier | modifier le wikicode]

Il est important de le valoriser en cours, il convient de favoriser son autonomie : quand il a fini le travail demandé l'EIP peut, sans déranger la classe, bénéficier de "travaux" d'élargissement (grâce au PIP), il sait que l’enseignant lui fait confiance et ça lui permet d’approfondir la notion et avoir accès à plus de connaissance !

Lui donner des objectifs précis, et un après l’autre, qui lui permettent de travailler le déroulement et de se concentrer sur une tâche à la fois.

Les élèves EIP sont, comme tous les autres, très sensibles à la reconnaissance de l’adulte.

Il ne s’agit pas de les mettre en marge qu’ils soient en réussite ou en échec. Selon son parcours, l’EIP est attaché à l’attention, la bienveillance que l’enseignant lui portera.

La puissance des mots.[modifier | modifier le wikicode]

L’élève EIP est très sensible au sens des mots en plus d’être hypersensible en général.

On connaît son appétence pour la justesse des mots, donc il faut faire attention à ce que l'on dit.

Si l’enseignant lui dit : “ c’est facile.. tu dois réussir toi…” et si l’élève ne réussit pas de par une interprétation différente de la consigne (souvent plus complexe), ou car justement l'exercice est trop facile et ne fait pas appel à des mécanismes d'efforts ; l'EIP éprouvera des sentiments exacerbés négatifs. Ainsi, l’estime de soi sera grandement mise à mal et ceci pourrait engendrer l’arrêt du travail, des pleurs, diverses manifestations de mécontentement, un  décrochage.

Eviter de dire des généralités : "c'est facile", "c'est très simple à faire", "tes camarades y arrivent facilement pourquoi pas toi ?", 'tu n'as aucune raison de ne pas y arriver", ... le fonctionnement de l'EIP fait qu'il réussit lorsqu'il y a un challenge, une difficulté mais échoue souvent dans la facilité. Donc dire que "c'est facile" à l'effet inverse sur l'EIP, cela le stresse avant de commencer car il se dit "et si je n'y arrive pas c'est que je suis nul" et comme la demande est simple il cherche la complication (qu'il ne trouvera pas car il n'y en a pas...) et répondra faux ou pas du tout...

Attention, ceci apparaît dès les petites classes.

< Précédent| Suivant >