Mallette pedagogique Enfants Intellectuellement Precoces-Importance de reconnaitre l EIP en classe-Observer et comprendre : situations de classe

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 10mn
CE QUE L’ON OBSERVE CE QUE L’ON PEUT COMPRENDRE
Résultats en dents de scie.

Fort dans une matière une année et pas l’année suivante … et réciproquement.

Réussit une composition mais pas la suivante.

Dû à un investissement scolaire dépendant du rapport affectif et de l’estime envers l’enseignant. Cherche une relation privilégiée.

Aime une leçon plus qu’une autre ou une matière.

A été réprimandé ou a eu une punition injuste du professeur. La note peut être une évaluation de son affect.

Teste les limites de compétences des enseignants.

A besoin de cadre et de confiance pour fonctionner.

Demande constante de justification aux enseignants Quête et besoin de sens pour fonctionner
Participation active intempestive

ou repli total

Avant et après l’enthousiasme pour l’école et la curiosité intellectuelle.

Voit l’enseignant comme teneur de connaissance.

Bavard, dissipé, rêveur, agité … mais attentif L’EIP a des mécanismes attentionnels spécifiques, il a besoin de faire plusieurs choses à la fois pour être attentif
Ne peut justifier ses résultats, a du mal à argumenter, à développer Fonctionnement intuitif, analogique via l’hémisphère droit : pensée en arborescence.
Expression orale brillante mais écrit plus délicat. Décalage de vitesse entre la forme orale et écrite du à sa pensée.

Peut se bloquer face au passage à l’écrit

Isolé dans la cour Rejet par les autres à cause de son décalage dans les idées de jeux, solitude car difficile de trouver des enfants qui ont un fonctionnement et des centres d’intérêt identiques
Mauvaise réponse ou absence de réponse chez un élève par ailleurs brillant.

 Hors sujet, alors que les connaissances semblent intégrées.

Difficulté dans l’implicite, importance donnée au sens littéral,

Pensée en arborescence, pensée divergente créative, n’a pas su trier toutes ses informations.

Deux exemples en classe[modifier | modifier le wikicode]

Premier cas : à la découverte d'un EIP ?[modifier | modifier le wikicode]

L. est un élève qui a mis du temps à trouver ses marques dans sa classe de CE1. Il a été un élève “moyen” pendant trois mois jusqu’à ce qu’il demande de faire un exposé au retour des vacances. Son exposé a été d’une qualité tout à fait remarquable, digne d’un élève de CM2 et a révélé un petit garçon passionné et incollable sur la géographie, à la limite de l’obsession pendant les quelques jours qui ont suivi. Après discussion avec l'enseignante de l'année précédente, il s'est avéré qu’il était alors féru d'engins mécaniques et déjà un peu obsessionnel. L'enseignante a donc commencé à se questionner sur cet élève et à envisager l’angle EIP.

Les indices sont de plus en plus concordants : il a parfois des saillies hors de contexte, il adore venir voir l'adulte pour dire des choses qui n’ont pas de rapport avec ce qui est fait en classe. Il emploie des termes d’une grande précision et possède un vocabulaire très riche. Il est tout le temps accroupi sur sa chaise et change de position sans arrêt, il dessine très souvent quand les consignes de travail sont données. Il n’a qu’une envie dès que le travail est fini : aller au coin bibliothèque pour lire des livres très complexes, comme les encyclopédies, ou très pointus sur des sujets ‘techniques’ (livres documentaires). Il est très sensible dans certains domaines : le projet ‘apiculture’ de sa classe amène les élèves à s'intéresser aux ‘petites bêtes’, à la protection de la nature Dans la cour, lors d’une récréation, un élève a ‘malencontreusement’ écrasé une abeille. L. est venu trouver sa maîtresse, en pleurs et extrêmement malheureux. Il était inconsolable car il trouvait que ce n’était pas juste… A plusieurs reprises, lors du conseil, dans la partie consacrée aux projets, il demande systématiquement “quand est-ce qu’on va faire de la géographie?”. Au bout d’un moment, l'enseignante lui a proposé de préparer un exposé sur les continents et les océans pour qu’il fasse la leçon 'à la place de la maîtresse'. Son exposé, fort intéressant et très adapté, avec quizz et illustrations, a permis à toute la classe de dresser facilement une carte mentale de cette leçon.

Lors d’un autre conseil, des élèves ont proposé de faire des expériences scientifiques, l'enseignante a validé la proposition. Immédiatement, L. a expliqué toutes les expériences qu'il connaissait, celles qu'on pouvait faire en classe et celles qui n'étaient pas possibles. Dès le lendemain, il a apporté plusieurs livres et autres idées de sites internet sur lesquels on peut trouver des propositions. Puis, lors d’un entraînement sur les opérations (révisions d'additions et de soustractions), il n’a strictement rien fait d'autre que de copier la consigne sans parvenir à expliquer pourquoi il n’avait pas fait cet exercice qu’il sait pourtant faire.

Les exemples se multiplient et tous ces ‘moments’ lancent sur la piste d’un EIP. Lors d’un entretien avec les parents, la question sera évoquée afin qu'un diagnostic puisse être posé. La gestion de cet élève est plutôt facile, pour le moment, mais il est clair que les apprentissages, l’investissement scolaire comme le comportement pourraient basculer. Avec un diagnostic, le profil de l’élève ainsi révélé permettrait de mieux le prendre en compte et de lui permettre de libérer son potentiel.

Deuxième cas : une gestion possible en classe[modifier | modifier le wikicode]

Voici une grille de suivi faite pour un élève qui a toutes les compétences de la classe mais qui éprouve des difficultés à s’insérer dans le groupe et à se mettre au travail de façon autonome. Grâce à ce tableau rempli au fur et à mesure des activités réalisées, l’élève s’auto-évalue tous les soirs en comptant le nombre de cases cochées. Puis il fait avec l'enseignante un bilan de son travail en 5 minutes quand la classe lit seule en fin de journée.

semaine du ............... au ...............................
activités à réaliser L M M J V
Matin

(avant la récré)

Lecture x x
Plan de travail x
fiche (son / voc) x x
Matin

(après la récré)

projet de classe x x
Plan de travail x
Après-midi Ecriture x x
Devoirs x
Fichier de maths x x
Plan de travail x
Bilan (OK quand tout est coché /

comptage des items cochés)

5/9 OK

A noter que le Plan de travail est adapté et spécifique à l’élève, et parfois les fiches à réaliser sont sur son bureau dès le matin. Les 'OK' se transforment en champion et 10 champions permettent d’être prioritaire au passage de ceintures de comportement, et donnent des bonus pour faire des ateliers spécifiques : par exemple des casse-têtes comme le jeu 'IQ fit', des mosaïques ou puzzles complexes, ou encore du temps supplémentaire pour lire ou dessiner. Il faut trouver avec l’élève ce qui lui convient. S’il n’a pas d’idées alors c’est à l'enseignant de proposer et d'adapter les bonus. Les ateliers spécifiques sont changés à chaque période.


Investissement scolaire[modifier | modifier le wikicode]

Les nombreuses situations vécues en classe permettent de retrouver les caractéristiques des EIP que l'on peut rappeler.

  • Il est souvent qualifié de rêveur, dans la lune, bavard.
  • Il lève souvent la main car il souhaite prendre la parole à chaque question.
  • Il fait plusieurs choses en même temps et ne semble pas s’intéresser au travail de la classe même s’il suit.
  • Il est très souvent en mouvement, debout à se lever et circuler en classe.
  • Il donne l’impression d'avoir de bonnes compétences dans des réflexions complexes et l’instant suivant ne pas être capable de réaliser des tâches faciles.
  • Il ne s'investit que lorsque ce qu'on lui demande lui semble intéressant.
  • Il papillonne, passe d’une tâche à une autre.

Relation enseignant /élève[modifier | modifier le wikicode]

L’élève pourra répondre complètement à côté du sujet lors de débat ou de questions. Ce n’est pas forcément qu’il ne suit pas mais c’est simplement qu’il va faire des liens avec d’autres sujets et se posera de nouvelles questions.

Attention à l’effet Pygmalion négatif : si l’élève est stigmatisé, il cherchera à répondre à ce trait de caractère en pensant que c’est ce qu’on attend de lui.

L'enseignant devra porter un regard bienveillant et compréhensif, ce qui semble moins évident que pour d'autres élèves avec plus de difficultés. L'EIP peut paraître impertinent, alors que c'est un comportement vif et en pensée en arborescence/divergente.

La relation élève/enseignant est primordiale car l'EIP va adapter son comportement face à la personne référente et le lien affectif joue un rôle essentiel.

Isolement dans le groupe classe[modifier | modifier le wikicode]

Lors des récréations, c’est un enfant qui pourra facilement aller vers les élèves plus âgés ou bien, au contraire, s’isoler.

En classe, il a du mal à travailler en groupe car il va plus vite seul. Il a du mal à expliquer ses démarches et son raisonnement très intuitif. Il n’a souvent pas les mêmes centres d’intérêt que ses pairs.

Il faut savoir que les EIP ne sont pas tous identiques, c’est pourquoi il est important de ne pas porter de préjugés (liens onglet) face à un cas de figure ni de stigmatiser l'enfant EIP.

Au sein du groupe classe, il faut évoquer ses différences à lui mais aussi les différences propres à chaque individu.

Il ne faut pas hésiter à le mettre en confiance vis-à-vis de ses pairs.

< Précédent| Suivant >