Leçons de niveau 18

Méthode mentaliste/Grille

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Grille
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Méthode mentaliste
Chap. préc. :Principe
Chap. suiv. :Fonctions mentales
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Méthode mentaliste : Grille
Méthode mentaliste/Grille
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Grille ennéanaire[modifier | modifier le wikicode]

         Cette grille est arbitraire, j’aurais pu aussi bien prendre ce qui ressemble au cadran des anciens téléphones. J’appelle cela une rosace ou un anneau, et j’utilise aussi ces figures dans mon travail. Ces deux architectures sont équivalentes et à toutes deux nous pouvons associer du sens. Nous voyons bien qu’en inscrivant le triangle dans un cercle et en projetant  à partir du centre les points sur le cercle, nous obtenons la position des pétales (des bulles) de la rosace. Et inversement en installant le triangle 958 dans la rosace, nous reconstruisons la première grille.
         À la place de ces chiffres, j’aurais pu prendre autre chose : L’alphabet grec, l’alphabet hébraïque, le Byblos. Le Byblos c’est une légende, c’est l’œuvre de ces grands scribes inconnus, grands parmi les grands. Mais le Byblos presque personne ne le connaît, et moi-même je ne le connais pas vraiment, je ne connais bien que la neuvième lettre : le theith qui a donné naissance au thêta grec. Celui là est facile à retenir, parce qu’il rassemble les trois principaux traits fondamentaux utilisés en Occident pour créer et écrire des signes, quel que soient leur usage, à savoir O + C, le cercle, la croix, le croissant, qui sont toujours présents dans notre alphabet moderne. Si donc j’ai choisi des chiffres, c’est que ce sont les signes les plus universellement utilisés aujourd’hui, tout le monde les connaît, et pour moi c’est pratique.