Leçons de niveau 18

Méthode mentaliste/Fonctions mentales

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Fonctions mentales
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Méthode mentaliste
Chap. préc. :Grille
Chap. suiv. :Empathie
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Méthode mentaliste : Fonctions mentales
Méthode mentaliste/Fonctions mentales
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Fonctions mentales[modifier | modifier le wikicode]

    1 Remémoration
    2 Analytique, trois modalités : STRU, GEST, PROP
    3 Pathologique
    4 Motrice
    5 Conscience
    6 Concentration
    7 Volontaire, sous-fonctions : 7d (direction) et 7j (jugement)
    8 Energie
    9 Foi (joker) 
         Ces fonctions mentales, je les présente maintenant en colonne et les traduis en français : Remémoration, Analytique, etc., en précisant tout de suite que ce que j’ai écrit là, que ce soit mes chiffres ou le vocabulaire de la langue française, ce sont des signes, et que ces signes ne font que signaler que quelque part dans les expériences de pensée, il y a du sens. Et parmi les choses qui différencient le sens du signe (il y en a d’autres), le sens lui est universel, qu’il est partagé par tous les hommes et au-delà des hommes par les animaux, alors que le langage, le signe donc, lui est culturel, il y en a des milliers, et bien que ces milliers soient collectifs, ils divisent les hommes.
         Evidemment ces chiffres comme ces fonctions n’ont aucune valeur numérique. L’attribution d’un signe à une fonction, son ordre, sa position dans une architecture sont totalement arbitraires, et l’arbitraire c’est la fonction 7, c’est elle qui décide que son signe c’est 7 et que sa place est là. La position de ces fonctions dans la grille résulte en fait de ma façon de travailler. Parce que j’expérimente en méditation, consciente grâce à 5, je commence par visualiser la grille avec la remémoration 1 et l’analytique 2, puis je passe d’une fonction à l’autre, je me balade, je circule, puis à un moment je me dis : tiens, aujourd’hui je vais m’occuper de celle-ci, je m’arrête avec 7 à la fonction sur laquelle j’ai envie de travailler, puis je me concentre sur elle grâce à 6, et je travaille sur celle-là avec tous les moyens de la synergie que m’offrent les neuf fonctions. Cette synergie, je la nomme Y, soit Y (1 à 9). En principe je n’ai pas besoin de 4 ni de 3, l’énergie 8 je n’ai pas à m’en soucier, donc je travaille essentiellement en introspection avec 1 2 5 6 7 et un peu de 9 pour la pression, mais pas trop. Quelles que soient les raisons qui m’ont poussé à les localiser ainsi sur cette grille plutôt qu’autrement, elles ont fini par trouver en quelque sorte leurs places toutes seules, et depuis elles sont là, je n’en changerai pas, mais chacun peut les mettre où bon lui semble, cela n’a guère d’importance.
         Cette grille en triangle me suggère les Grecs : Thalès, Pythagore, Euclide, Archimède, Ptolémée. Par contre la rosace me suggère une bactérie parce que si je dessine deux petites bulles supplémentaires à coté du chiffre 6, et si je prolonge les contours d’un cylindre, je dessine un centriole avec ses vingt-sept tubules. En fait il y en a deux et le couple constitue l’organite central de la bactérie. Donc ces deux architectures équivalentes, grille et rosace, m’envoient dans deux univers différents : d’un coté celui de la culture grecque antique, et de l’autre celui des êtres vivants.